SES : Mortal Kombat

Vous le saviez déjà, mais j’en parle de nouveau, car d’ici une dizaine de jours, le sort des SES sera scellé : la vie ou la mort à terme, tout simplement :

Avec le projet de réforme du lycée, la situation pour les Sciences économiques et sociales est plus grave qu’elle ne l’a jamais été, en 40 ans d’existence.

Les SES ont dû se défendre à maintes reprises face à des projets de réforme, mais les dernières informations provenant du Ministère sont particulièrement catastrophiques.

En seconde, l’année prochaine, nous savions déjà que

  • les SES, qui sont aujourd’hui une option suivie annuellement par 42% de l’ensemble des élèves de seconde (et souvent plus de 50% dans les lycées généraux), deviendraient un « module d’exploration », cad. une option semestrielle (sur 5 mois donc, ce qui réduira de 40% le volume horaire des élèves de seconde en SES),
  • les SES entreraient en concurrence avec 19 autres options, parmi lesquelles les mathématiques, la physique, les sciences et vie de la terre, l’histoire, la littérature (tiens, il faudra prendre un module supplémentaire pour étudier la littérature en français…), etc. : les familles ne seraient donc vraiment pas incitées à choisir un module de SES, et cette concurrence entre les disciplines se traduirait par une réduction drastique du nombre d’élèves choisissant les sciences économiques et sociales, et donc du nombre de postes d’enseignants.

Par ex. si la proportion d’élèves prenant l’option SES en seconde passe de 50 % actuellement au lycée à 20 % (hypothèse relativement optimiste), c’est pratiquement un poste qui saute !  C’est-à-dire que dès l’an prochain, un professeur du lycée (le dernier arrivé) sera obligé de faire presque tout son service ailleurs, et lorsqu’on appliquera la réforme à la première, on aura (d’après nos calculs) un poste supprimé dans un lycée sur deux. Les professeurs seront alors affectés n’importe où, où il y aura encore de la place, à cheval sur deux ou trois établissements, et cela peut être très loin de St Priest et de chez lui… 

Nous avons appris ces tous derniers jours que

  • les Travaux Dirigés (TD), qui permettent de travailler en demi-groupes, disparaissent dans toutes les options. Comme vous le savez, ils sont pourtant le moment privilégié d’acquisition de méthodes et de savoirs essentiels pour les élèves.
  • Et la cerise sur le gâteau : il est prévu que les « modules d’exploration » ne donnent pas d’évaluation chiffrée – pas de notes !  Vous imaginez la crédibilité qu’ils auront auprès des élèves… 

Comment accepter cette réforme au moment même où les élèves ont le plus besoin de comprendre les grands enjeux économiques et sociaux de notre temps (mondialisation, crise financière, évolution de la famille…) ? L’économie et les questions sociales sont partout aujourd’hui – dans les médias, les conversations de chacun, les actions prioritaires des gouvernements – sauf dans la réforme construisant le lycée du XXIe s. !

L’Association des professeurs de sciences économiques et sociales fait de nouveau appel à vous. Pour nous soutenir, trois possibilités : 

– Signer, et faire signer autour de vous (famille, amis…) l' »Appel pour la défense des SES » (pétition qui a déjà recueilli plus de 11000 signatures) : c’est une action très importante pour nous : http://www.apses.org/petitions/index.php?petition=3

– Transférer ce mail à tous vos contacts.

– En parler autour de vous, et participer aux prochaines manifestations où seront présents de nombreux professeurs de SES : dans l’agglomération lyonnaise, nous envisageons des actions nocturnes à l’époque de la Fête des Lumières (défilé avec lampions et chansons, dans les rues de Lyon), ou de la préparation de Noël (avec des Pères Noël et Mères Noël des SES…)   Je vous tiendrai au courant de ces actions locales, sur ce blog.  😉

 

 Un petit bonus  (une petite vidéo que j’ai faite chez moi pendant les vacances 😉 ) : Les Playmobils défendent les SES

En magasin, l’Apses a également plusieurs karaokés et vidéos (voir sur Dailymotion, mots-clés « Apses », « éco et social », etc.)…

Merci de votre soutien !

Tags :

4 commentaires

  1. sophia :

    je pense objectivement que l’action des professeurs, pas seulement de ses mais y compris des autres matières (physique, svt,…), est très importante mais ne suffira pas a empêcher cette réforme inacceptable.
    Les lycéens doivent eux aussi se mobiliser pour sauver leur section et ainsi préserver l’éducation des générations futurs.
    Notre aide aux cotés des professeurs est, pour moi, indispensable.

  2. adrienb :

    Alala mortal kombat… Un jeu qui a bercer toute mon enfance… 😀 D’ailleurs le nouveau sort ce weekend,bref passons 😀 ! Sinon cette réforme est véritablement une honte et au final une façon de réduire les dépenses de l’état ! Et oui nos chers politiques préfèrent démolir l’éducation plutôt que de réduire d’autres dépenses(armement par exemple..),il faut croire que les têtes pensantes ne sont pas une priorité pour notre gouvernement… Les SES sont une matière a part entière et ne mérite pas d’être reléguer au rang « d’option » ! en témoigne l’engouement pour celle-ci !! Mobilisons nous pour les SES !! Mais cette réforme n’est elle pas vraiment comme ont nous l’a dit « un moyen d’européaniser » l’enseignement,on est en droit de se demander si l’enseignement en France ne doit pas changer radicalement… Le ministère n’écoute même plus les professeurs et les élèves et au final c’est une refonte totale qu’il faudrait faire.. Favoriser un enseignement accompagné et individuel (au possible),et donc réduire les effectifs par classe ceci implique une augmentation de la création des postes d’enseignants, augmenter encore et toujours le budget de l’enseignement car ne l’oublions pas l’avenir nous appartiens qui fera le monde dans 30ans ? surement pas monsieur Darcos… C’était l’avis d’un lycéen en colère qui rentre en pleine crise de rébellion 😉 !

  3. Justine :

    Excellent « The gossip » dans la vidéo 😉

    Quant à cette réforme, il est vrai qu’elle ne va pas arranger les affaires de l’éducation de notre pays, et du sort d’un grand nombre de professeurs.
    La manière dont les matières vont être réparties est déplorables.
    Il est inadmissible de faire passer une matière aussi importante que sont les SES au simple rang de « module d’exploration ».
    Il est temps que les lycéens se joignent à votre mouvement pour faire entendre le mécontentement général et essayer de faire bouger les choses.

  4. mariem :

    Malheureusement les lycéens n’ont pas grand pouvoir dans tout ça. Les blocus ne marchent pas ( exemple Descartes, vendredi 12 décembre, ils ont battue le record du blocus qui a durer le moins longtemps possible). Il faudrait que tout les lycéens trouvent une autre formes d’expression que les blocus pour ce faire entendre, mais là encore pas facile a trouver. Quelqu’un a une idée? En tout cas a Descartes, les délégués des classes ont eu une réunions sur la réforme qui n’a pas servit a grand chose puisque nous ne connaissons malheureusement pas grand chose de la réforme ( tout ce que nous savons c’est que ça réforme n’est pas terminé et que les élèves du CCVL qui ont été a Paris voir Darcos, n’ont pas eu de réponse a leur question et on juste participer a des ateliers qui consister a savoir comment améliorer la réforme, donc au mois de novembre derniers la réforme n’était pas claire même pour lui…)
    En tout cas du changement dans l’éducation oui mais pas comme cela.Les SES sont une matière très importante, on ne peux pas les réduire comme tout le monde la souligner au simple rend de module.

Laisser un commentaire

Vous devez être identifié pour laisser un commentaire.