Juges d’instruction en soldes

Le Président de la République a annoncé aujourd’hui son projet de supprimer la fonction de juge d’instruction, qui enquête sur les affaires pénales les plus graves, à charge et à décharge (c’est-à-dire à la fois comme accusateur et défenseur).

http://www.lemonde.fr/politique/article/2009/01/07/m-sarkozy-confirme-qu-il-veut-supprimer-le-juge-d-instruction_1138981_823448.html#ens_id=1138260

Le projet a tout de suite suscité de nombreuses réactions parmi les magistrats – j’ai cherché des réactions positives, mais pour l’instant elles ne sont que négatives, comme par exemple dans cet interview dans Libération :

http://www.liberation.fr/societe/0101310174-une-remise-en-cause-fondamentale-de-la-separation-des-pouvoirs

Quant à la Garde des Sceaux, Mme Rachida Dati, qui a terminé son congé maternité au bout de cinq jours – pour venir en talons hauts au Conseil des ministres et à l’audience de rentrée de la Cour de cassation -, et donc laissé son nouveau-né sans sa maman toute la journée, comme demain et les jours suivants, je crains que l’opinion publique (et pas seulement quelques féministes) ne la juge, justement, sévèrement… mais c’est une autre histoire.

Tags :

Laisser un commentaire

Vous devez être identifié pour laisser un commentaire.