Bandes de jeunes : vers un délit de mauvaise fréquentation ?

Après le discours de M. Sarkozy en vue d’une répression de la simple appartenance à des bandes « ayant des visées agressives sur les biens ou les personnes », un sociologue spécialiste des bandes de jeunes, Marwan Mohammed, répond aux questions du Monde. Il explique la difficulté à définir le problème précisément (et les individus que l’on souhaite maîtriser), à l’évaluer en termes quantitatifs (la ministre de l’Intérieur, Mme Alliot-Marie, a parlé de « 222 bandes organisées » en France : cela paraît peu, et comment calcule-t-on ce chiffre ?), et surtout à concevoir des sanctions réalistes, au-delà des annonces médiatiques.

Tags : ,

Laisser un commentaire

Vous devez être identifié pour laisser un commentaire.