La justice selon Sen

Pour cet économiste et philosophe indien de renom, qui enseigne à l'Université de Harvard, aux Etats-Unis, l'analyse négative du rendez-vous climat est d'abord liée aux attentes démesurées qu'il a suscitées, particulièrement en Europe.  Photo:Raveendran/AFP

Depuis des années, l’économiste indien Amartya Sen – prix Nobel d’économie, et célèbre pour avoir inspiré la création de l’IDH – étudie la justice sociale et la lutte contre les inégalités. Qui faut-il aider en priorité, pour que la société soit la plus juste (ou plutôt la moins injuste) possible ? Cet économiste, sociologue et philosophe est considéré comme l’un des intellectuels les plus influents de notre époque.

Son dernier ouvrage vient d’être traduit en français : lisez-en le compte-rendu dans Libération, c’est très intéressant, à la fois en soi, et pour le bac ! 😉

Voici la fiche biographique de l’auteur (par le quotidien Le Monde) :

Né en Inde en 1933, Amartya Sen a enseigné dans de nombreuses universités en Inde, au Royaume-Uni et aux Etats-Unis. Il est actuellement professeur à Harvard. Il a reçu le prix Nobel d’économie en 1998 pour ses travaux sur les causes de la famine, l’économie du bien-être et du développement et les mécanismes de la pauvreté. Egalement spécialiste des inégalités entre hommes et femmes, des inégalités face à la santé ou des inégalités de droits, il a contribué à l’invention de l’Indice de développement humain (IDH) du Programme des Nations unies pour le développement. Ses recherches se tournent depuis plusieurs années vers la philosophie sociale et politique. Comme l’ont montré notamment ses travaux sur le rôle de l’organisation de la distribution des produits agricoles dans la famine du Bengale, dont il fut le témoin en 1943, il relie de longue date les problèmes de justice économique et sociale aux questions d’ordre politique.

Tags : ,

Laisser un commentaire

Vous devez être identifié pour laisser un commentaire.