Le mal-logement, un fléau national dont les premières victimes sont les enfants

La Fondation Abbé Pierre vient de publier un rapport sur le mal-logement des enfants en France : on compte 600 000 mineurs très mal logés, sur 3,5 millions de personnes connaissant de graves difficultés de logements. Mais la Fondation estime à 10 millions (1/6 de la population) le nombre de personnes mal logées en France. En Rhône-Alpes, 60 000 personnes n’ont pas de logement personnel ; le délai théorique d’accès à un HLM dans le Rhône est de quatre ans…

Pourtant, les constructions de logements sociaux sont très insuffisantes, et même en diminution en 2009 : il manque près d’un million de logements sociaux dans notre pays.

Les enfants  et les adolescents sont les victimes les plus vulnérables de la crise du logement. L’échec scolaire, ou certains problèmes de santé, sont directement liés au difficultés de logement ; et on peut tous les problèmes psychologiques entraînées par une expérience de déplacements, de séjours courts chez des tiers, où l’on n’est pas chez soi… Ce sont toutes les possibilités d’intégration dans la société, et d' »égalité des chances », qui sont compromises par cette question.

Tags : , ,

Laisser un commentaire

Vous devez être identifié pour laisser un commentaire.