Tous les billets de la catégorie ‘Marianne’

La directive Bolkestein n’est pas enterrée, elle est appliquée près de chez vous !

vendredi 16 avril 2010

Au moment du débat sur le Traité constitutionnel européen en 2005, un projet de directive avait choqué de nombreux citoyens, en France notamment. Il s’agissait de la « directive Services » proposée par le commissaire européen Fritz Bolkestein, selon laquelle une entreprise européenne pourrait proposer ses services dans un autre pays avec les prix et les salaires de son pays d’origine (et non du pays d’accueil). La directive Bolkestein avait été illustrée par l’affaire du « plombier polonais » : Bolkestein avait expliqué avec cynisme qu’il avait une résidence secondaire dans le nord de la France, et qu’il aimerait bien pouvoir trouver un plombier polonais, parce qu’il n’y avait jamais d’artisan disponible en France quand on en avait besoin…

Depuis 2005, on pensait que le principe du pays d’origine avait été définitivement abandonné. En fait, il n’en est rien ! De nombreuses entreprises n’hésitent pas à employer des travailleurs d’autres pays, avec des conditions de travail et des salaires ne correspondant pas du tout à ceux du pays d’accueil – la France par exemple.

Lire un reportage assez inquiétant, sur le site de l’hebdomadaire Marianne.

Tags : , ,

Un très beau petit film sur l’emploi

lundi 8 février 2010

J’ai découvert sur le site de Marianne un très beau court-métrage de Pierre Pinaud, « Les Miettes« , sorti en décembre dernier et qui évoque les thèmes de l’emploi et des délocalisations.

Dans un univers inspiré du cinéma des années 20 et 30 (Fritz Lang, Murnau, Chaplin, ou les films sociaux français : René Clair, Jean Renoir…), ces « miettes » (symbolisant le salaire) sont une belle allégorie du néolibéralisme – qui justement nous rappelle étrangement, aux plans économique, social, politique, le climat des années 30… Mais la fin du film n’a pas l’optimisme des films d’avant-guerre, elle est noire… (durée totale : 31 mn)

 1ère partie :

2e partie :

 

Tags : , , ,

Le multiplicateur keynésien peut-il jouer aujourd’hui ?

vendredi 18 décembre 2009

Voici tout d’abord un article de Marianne à propos du Grand Emprunt lancé cette semaine par M. Sarkozy.

Un jeune économiste, Gilles Raveaud, se demande si le mécanisme du multiplicateur mis en avant par Keynes pourrait jouer de nos jours dans une politique de relance, contre la crise : en fait, les choses ne sont pas si simples…

http://alternatives-economiques.fr/blogs/raveaud/2009/01/12/relance-du-reve-keynesien-a-la-realite/#

Tags : , ,

Le trésor planqué par les banques françaises dans les paradis fiscaux

dimanche 29 mars 2009

Selon les données de la Banque de France, révélées dans le dernier numéro de l’hebdomadaire Marianne, les avoirs bancaires français dans les places financières dites « off-shore » s’élevaient en juin 2008 à 532 milliards de dollars, soient environ 370 milliards d’euros – plus de deux fois le PIB de la région Rhône-Alpes.

Ce montant (qui représente 12,5 % du total des créances des banques à l’étranger) a augmenté de 300 % depuis cinq ans. Il représente un manque à gagner de 20 Mds€ d’impôts chaque année – soit en gros le montant des prêts préférentiels accordés par l’Etat aux banques françaises depuis l’an dernier, pour les soutenir face à la crise financière !  🙂

On comprend mieux pourquoi la France, comme les autres pays développés, veut la peau de ces paradis fiscaux : recupérer ces impôts… et le prochain G20 le 2 avril à Londres va sans doute engager un processus de démantèlement de ces paradis fiscaux, qui risque tout de même d’être longs, pour une raison bien simple : l’Europe est l’une des grandes régions du monde pour les paradis fiscaux.

C’est Julien Lepers qui nous l’explique : « Top ! Je suis le premier paradis fiscal au monde pour les banques françaises, avec un montant de 130 Mds€ d’avoirs… Spécialisé notamment dans la domiciliation des OPCVM (en gros, les Sicav), je peux délivrer un label européen à des produits financiers qui seront disséminés dans toute l’Europe (comme les produits du fameux Madoff)… Je suis membre de l’Union européenne depuis l’origine, le traité de Rome de 1957… Je suis, je suis… le Luxembourg !  (hausse de 600 % des avoirs bancaires français depuis 5 ans !)

Deuxième paradis fiscal au monde pour l’hébergement des avoirs bancaires français : l’Irlande, avec 100 Mds$ (+ 500 % depuis 5 ans). D’autres pays membres à part entière de l’Union européenne sont des paradis fiscaux en pleine expansion pour nos banques : Malte et Chypre, sans compter les petites territoires satellites du Royaume-Uni (Ile de Man, Jersey, Guernesey, Gibraltar)… Tiens, Monaco n’est plus recensé comme un paradis fiscal, dans le document de la Banque de France (mais il est vrai que la principauté a fait de gros efforts de transparence depuis quelques années).

 

Lire aussi : l’enquête d’Alternatives Economiques sur les placements des sociétés du CAC40 dans les paradis fiscaux.

Tags : ,

Le protectionnisme, une idée neuve en Europe

vendredi 13 février 2009

Saint Just, un des grands révolutionnaires de 1789, avait déclaré à l’époque : « Le bonheur est une idée neuve en Europe » (Saint Just fut par ailleurs l’un des plus intransigeants, surnommé « l’archange de la Terreur », prônant la guillotine à tour de bras, mais peu importe : il était très jeune (22 ans en 1789, guillotiné à 26), il avait le droit de s’amuser… 😉  je plaisante bien sûr…)

Le protectionnisme, c’est-à-dire une fermeture relative des frontières et la protection des entreprises et des emplois à l’intérieur de ces frontières (nationales, ou à l’échelle d’un continent comme l’Europe), est présenté depuis des décennies par la plupart des économistes comme l’abomination de la désolation, l’horreur absolue (en plus, j’en parle un vendredi 13, c’est un comble ! 🙂 ), qui nous ramenerait directement aux années 30 (qui virent en effet une montée du protectionnisme), donc au fascisme… Mais actuellement, le débat sur un protectionnisme en Europe est relancé, avec les ouvrages de certains auteurs comme Emmanuel Todd, qui s’est livré à un duel intéressant hier sur France Inter avec Christian Saint Etienne, économiste membre du très respecté Conseil d’Analyse Economique, qui conseille le Premier Ministre en matière… d’économie bien sûr ! (prenez des notes, je vous interrogerai à la fin)

Le débat sur l’ouverture internationale, le libre-échange et le protectionnisme fait partie du programme de terminale en SES. En attendant ce chapitre (au troisième trimestre), lisez le compte-rendu de ce débat sur le nouveau protectionnisme, sur le site de l’hebdomadaire Marianne. (avec une vidéo jubilatoire, avec un Todd à la fois goguenard et tendu comme un boxeur montant sur le ring, et C. Saint Etienne furieux)

Tags : ,