Tous les billets de la catégorie ‘Médias’

A propos du « Jeu de la mort »

Jeudi 18 mars 2010

Image tirée du documentaire de Christophe Nick "Le jeu de la mort, jusqu'où va la télé ?" diffusé mercredi soir sur France 2.

Le quotidien Le Monde revient longuement sur « Le Jeu de la mort », l’émission de mercredi dernier qui reconstituait l’expérience de Milgram sur la soumission des individus à une autorité supérieure :

http://www.lemonde.fr/actualite-medias/article/2010/03/17/le-jeu-dont-vous-etes-le-bourreau_1320397_3236.html

En fin de compte, la soumission des participants à la télévision – puisque l’expérience était effectuée dans le cadre d’un faux jeu télévisé – était encore plus grande que celle des cobayes de Milgram – qui se trouvaient dans un laboratoire universitaire. Selon les psychologues sociaux analysant l’expérience d’aujourd’hui, la télévision exerce une emprise très forte sur les individus : une fois maquillés, les lumières dans la figure, les participants aux jeux sont comme hypnotisés et ne s’appartiennent plus… Inquiétant.

Tiens, cela fait trois articles consécutifs que je consacre à la violence, sur ce blog…

Tags :

Internet a-t-il tué le journalisme ?

Samedi 16 janvier 2010

On parle beaucoup ces temps-ci de la crise des médias, et en particulier de la presse écrite : la plupart des journaux sont dans une situation financière très précaire, et disparaîtraient tout à fait s’ils n’étaient aidés par l’Etat. Serge Halimi se demande si Internet est le principal responsable de la crise qui frappe actuellement les médias. Selon lui le mal est ancien et profond, les médias s’étant laissés aller aux dérives de la « société du spectacle », au détriment des enquêtes approfondies. Voici un extrait de son article du mensuel Le Monde diplomatique de janvier 2010 :

« L’offre de contenus médiatiques progresse annuellement de 30 % : le nombre des chaînes européennes de télévision triplé depuis dix ans, celui des magazines a quadruplé depuis un quart de siècle. Presque inéluctablement, l’attention réservée à chaque titre pâtit. Or, déjà, la part de la presse ne cesse de baisser dans le budget des ménages, tentés de réorienter leurs dépenses de communication vers le téléphone portable, l’audiovisuel payant, Internes. Ainsi, en France, une famille moyenne consacre moins de 50 centimes par jour à l’achat de périodiques. Mieux vaut donc pour elle que ceux-ci soient bon marché, voire « gratuits » (4). Un tel contexte éclaire le problème existentiel des journalistes professionnels, dont la rémunération dépend de la survie de leur entreprise. Car la diffusion des périodiques chute au moment où déjà leurs recettes publicitaires s’écroulent. Celles-ci représentaient par exemple 60 % à 70 % du chiffre d’affaires du Monde il y a une trentaine d’années ; moins de 25 % aujourd’hui, suppléments compris. […]     

En termes de chiffre d’affaires, rien ne pèse aussi lourd pour les journaux que cet affaissement de leurs recettes publicitaires (- 29 % aux Etats-Unis au deuxième semestre 2009 par rapport à l’année précédente). Dotés de moyens plus performants et moins coûteux de s’adresser aux consommateurs (Internet, téléphones portables, « placement de produits » dans les films de fiction et dans les séries), les annonceurs n’excluent plus de se passer d’une presse écrite au lectorat vieillissant. Or, même aujourd’hui, la publicité continue de représenter en moyenne 43,8 des recettes des titres français, contre 32,6 % pour leurs ventes au numéro et 23,6 % pour leurs abonnements (cf. le graphique ci-dessus qui, au passage, éclaire la singularité du Monde diplomatique sur ce point aussi…).

Le glas a déjà sonné pour certains titres ; l’heure de vérité se rapproche pour d’autres. Aux Etats-Unis, quinze mille journalistes ont été licenciés l’année dernière, davantage consentent à des baisses de salaires ; afin de survivre, le New York Times a accepté un prêt à 14 % d’intérêts consenti par M. Carlos Slim, la plus grosse fortune du Mexique ; plusieurs grandes villes (Detroit, Seattle, San Francisco…) risquent de perdre leur grand journal local ; depuis que le réputé Christian Science Monitor a disparu comme quotidien imprimé, sa diffusion en ligne s’effondre. De son côté, la presse espagnole a supprimé deux mille quatre cents de ses trente mille emplois en un an.

Une fois qu’ils ont taillé dans leurs effectifs et réduit la pagination de leurs titres, les propriétaires de journaux espèrent compenser le recul de la diffusion par une augmentation du prix, laquelle provoque en général un nouveau recul de la diffusion. Pour le moment, une telle débandade n’épargne guère que l’Asie et les pays arabes.

Comment continuer à financer des entreprises journalistiques coûteuses (enquêtes au long cours, reportages à l’étranger, relecture et vérification des textes par des éditeurs, intervention des  correcteurs) quand les ressources habituelles se dérobent ? Première réponse : ne plus le faire. Le cycle est alors enclenché un déclin de la presse, en partie lié à la dégradation du journalisme, décourage un peu plus les journaux du journalisme. Et les conduit à se soumettre davantage encore aux recettes concoctées par les services du marketing : culte de l’article court, des thèmes « de société », titre criard pour annoncer une broutille, micro-trottoir, sujet « de proximité ». […]

Les nouvelles technologies de la communication ont offert au mercantilisme rédactionnel et à la paresse intellectuelle un superbe alibi. Puisqu’il y a Internet, les médias généralistes peuvent supprimer sans états d’âme leurs bureaux de correspondants à l’étranger et réduire la part des articles traitant d’autres sujets que la mort de Michael Jackson, le «sort tragique de la petite Marina», la burka, les fantasmes amoureux de M. Valéry Giscard d’Estaing, l’accouchement de Mme Rachida Dati . Quand la répression se déchaîne au Sri Lanka, le journaliste qui a d’autres affaires à traiter – et de plus lucratives – n’a plus qu’à renvoyer ceux de ses lecteurs que le sujet intéresse au site du Times of India… Avec Internet, ne sommes-nous pas devenus tous plus savants qu’Aristote puisque nos téléphones portables nous donnent accès aux archives numériques de la « bibliothèque universelle » ? »

Serge Halimi

On peut nuancer ce point de vue en rappelant que le plus souvent Internet ne fait que reprendre en boucle, avec parfois des interprétations délirantes sur les sites, et de la part des internautes, des informations produites pour l’essentiel par les médias traditionnels – comme le montre une étude américaine qui vient d’être publiée à Baltimore.

Tags : ,

Médias et vie privée chez les jeunes

Lundi 11 janvier 2010

Un article du Monde analyse finement les rapports entre les médias et la vie privée, dans les différentes générations. Pour celle des « parents », les exhibitions permanentes des jeunes sur Facebook ou Twitter paraissent souvent choquantes ; mais les jeunes n’ont pas du tout la même conception de la vie privée.

L’article interroge de nombreux spécialistes de la question, notamment américains :

http://lemonde.fr/technologies/article/2010/01/08/vie-privee-le-point-de-vue-des-petits-cons_1289411_651865.html

Les fondateurs de Facebook eux-mêmes ont modifié les paramètres concernant la vie privée sur leur site (ne m’en demandez pas plus au plan technique, je ne fréquente pas ces sites…), et considèrent que « la norme sociale sur la protection de la vie privée a évolué »… donc qu’ ils peuvent s’asseoir dessus pour faire leur business…

Tags : , , ,

Débat sur la laïcité et l’islamisme : Caroline Fourest contre Tariq Ramadan

Jeudi 31 décembre 2009

Un débat à ne pas manquer, pour mieux comprendre les conceptions de l’identité nationale ou de la laïcité : la confrontation, lors d’une émission télévisée en novembre 2009, entre Caroline Fourest (journaliste féministe, anti-raciste et spécialiste des extrêmismes religieux) et Tariq Ramadan (philosophe musulman bien connu dans les médias, qui a beaucoup d’influence mais qui est accusé par C. Fourest entre autres de tenir un double discours et de diffuser une pensée islamiste radicale).

Un débat tendu, mais très intéressant, car ces deux intellectuels représentent chacun une conception du multiculturalisme : la laïcité et la stricte égalité hommes-femmes d’un côté, et l’identité religieuse de l’autre, considérée comme plus importante que les principes républicains  (50 mn environ au total). Observez les moyens utilisés par T. Ramadan pour contester la longue enquête menée par C. Fourest sur ses discours et ses textes, et faites-vous votre opinion, par vous-même !

1ère partie :

http://www.dailymotion.com/video/xb6cpc

2e partie

3e partie

4e partie

Tags : ,

2009 a révolutionné les usages du net

Mardi 29 décembre 2009

L’utilisation d’internet évolue vers une mobilité croissante, et l’explosion du nombre de participants aux « réseaux sociaux » : il ne s’agira plus, dans un avenir proche, de joindre simplement quelqu’un (par le téléphone mobile ou le mail), mais d’attirer le monde à soi, à partir de son smartphone ou d’une plate-forme comme Facebook, qui gérera toutes nos adresses, nos rendez-vous, voire nos achats… Deux articles du quotidien économique Les Echos font le point sur ces innovations :

Sur l’internet mobile :

http://blogs.lesechos.fr//article.php?id_article=3357

Sur les réseaux sociaux :

http://www.lesechos.fr/info/hightec/afp_00217304-2009-l-annee-ou-les-reseaux-sociaux-ont-explose.htm

Tags : ,

La « haine de l’autre » comme mode de gouvernement ?

Lundi 28 décembre 2009

Trois articles à lire absolument sur les relations entre politique et médias, à propos du débat actuel sur l’identité nationale :

Dans une chronique au Monde datée du 18 décembre, l’excellente essayiste  Caroline Fourest montre les « failles de la médiocratie » : dans les dérapages récents dans la vie politique, tout n’est pas de la faute des médias, mais leur responsabilité est de créer les conditions d’un débat sain : on ne peut pas débattre n’importe comment, avec n’importe qui. De nos jours, au contraire, ce sont souvent les extrêmistes qui s’expriment dans les médias, et notamment internet.

Dans un entretien très intéressant au Monde le 26 décembre, Emmanuel Todd, démographe et historien – qui a publié plusieurs ouvrages importants croisant histoire, économie et sociologie, bien dans l’esprit SES donc – critique la politique de Sarkozy qui selon lui développe la « haine de l’autre » et stigmatise des boucs-émissaires (les immigrés, les musulmans) pour masquer les inégalités économiques classiques, qui s’accroissent (à travers notamment les baisses d’impôts qui bénéficient surtout aux riches), et l’échec de la politique de l’emploi.

L’auteur fait également référence au contexte précédent la Seconde guerre mondiale, période qui avait vu la montée des thématiques ethniques et racistes dans la vie politique… Bien sûr, les années 2000 ne sont pas les années 1930, mais il est toujours utile d’avoir bonne mémoire.

Un autre article, dans Alternatives Economiques, traite du même sujet, « La fabrique de l’identité nationale » et sa récupération politique, et revient aussi sur les années 30 et 40.

 

Tags : , , , ,

10 révolutions internet des années 2000

Mardi 24 novembre 2009

 

Le quotidien économique Les Echos récapitule, dans un diaporama, 10 événements qui ont marqué la décennie en ce qui concerne internet  : Youtube, Facebook, Twitter, ou l’iPhone, ont révolutionné la vie quotidienne dans les pays développés, et même certains pays émergents (comme lors des manifestations en Iran l’an dernier), alors que ces produits et ces services n’existaient pas dix ans auparavant…

http://www.lesechos.fr/diaporamas/index.php?id_diap=DIAP201109506_C1660A&id_rub=0&id_sous_rub=0&auto=0&id_photo=15247

Tags : ,

Un documentaire sur le phénomène Dailymotion

Lundi 23 novembre 2009

Le portail de vidéos Dailymotion – concurrent français de l’Américain Youtube – est une immense vitrine permettant à toutes sortes de créateurs d’être connus rapidement auprès d’un très vaste public – dans des conditions de production complètement nouvelles. Cette révolution technologique et médiatique est étudiée dans un documentaire sur France 5, « Le tube chaotique »(intéressant donc pour ceux qui étudient les médias) :

http://www.france5.fr/le-tube-chaotique/

Tags :

Les Français foncièrement pessimistes

Mardi 17 novembre 2009

Un sondage, publié dans le quotidien économique Les Echos, a mesuré les opinions publiques dans différents pays, concernant la sortie de la crise, ou du moins le début de la sortie : les Français sont parmi les plus pessimistes…

 http://www.lesechos.fr/info/france/020219246706-avec-la-sortie-de-crise-les-americains-retrouventle-moral-les-francais-restent-moroses.htm

Le problème est ce que les économistes ou les sociologues appellent une « prophétie autoréalisatrice » (en anglais, self-fulfilling prophecy) : à force de répéter une prévision, celle-ci risque bien de se réaliser…

Tags : ,

Internet et les relations entre générations

Mercredi 11 novembre 2009

On croit souvent que les différentes générations sont isolées, du point de vue culturel comme dans l’usage des nouvelles technologies (ou TIC : technologies de l’information et de la communication). Or, dans cet extrait de conférence sur les usages numériques, une sociologue montre qu’on assiste actuellement à un développement des relations intergénérationnelles, et à une « socialisation inversée », où ce sont les jeunes qui transmettent aux plus anciens des pratiques et des savoirs-faire liés à internet.

Voici une vidéo intéressante pour l’étude de l’intégration sociale et du progrès technique en terminale, ainsi que pour les thèmes du concours des IEP :

Vidéo TIC et générations (durée : 35 mn)

Tags : , , ,