Les consommateurs prennent en charge la croissance française

Mercredi 25 novembre 2009

Un chiffre étonnant vient de tomber, celui de la consommation des ménages, qui est en hausse ce dernier trimestre de l’année – une bonne nouvelle pour la croissance du PIB, qui comme vous le savez résulte de trois croissances : celle de la consommation (surtout les ménages), de l’investissement (surtout les entreprises), et les exportations (à l’étranger, mais pas grand-chose à attendre de ce côté-là en ce moment…).

http://www.lesechos.fr/info/france/020235331942-la-consommation-des-menages-fait-toujours-de-la-resistance.htm

Récapitulons : en période de prospérité, les profits des entreprises s’envolent (mais pas les salaires, ni les investissements des entreprises, insuffisants depuis des années…), et en période de crise, l’Etat soutient les entreprises avec l’argent des contribuables – avec par exemple, récemment, la suppression de la taxe professionnelle -, et ce sont encore ces contribuables qui sont invités à consommer au maximum, pour faire repartir la croissance, alors qu’ils souffrent de la crise et du manque d’emplois, et doivent de plus en plus payer pour le logement et la santé (les dépenses de santé des ménages ont augmenté de moitié depuis 2001 !)http://www.lesechos.fr/depeches/medecine-sante/afp_00204301-le-cout-de-la-sante-pour-les-menages-a-augmente-de-40-a-50-depuis-2001.htm

Dans le même temps, les profits des banques s’envolent de nouveau ; mais leurs salariés n’en profitent guère – ce qui entraîne actuellement des grèves : http://www.liberation.fr/economie/0101604840-dans-les-banques-aussi-les-salaries-font-greve ). Comme disait l’économiste Daniel Cohen l’an dernier, les banques nous disent : « pile, je gagne, face, tu perds »…

Et si les entreprises – notamment les plus rentables, comme les banques – prenaient un peu leurs responsabilités, dans la reprise économique ? L’amélioration du pouvoir d’achat des ménages n’est-elle pas le principal pilier de la croissance à venir ?

Tags : , , ,

Comment les jeunes s’adaptent à la crise

Mercredi 1 juillet 2009

Le quotidien Le Monde rapporte dans un court article les résultats d’une étude sur les habitudes des 18-25 ans dans cette période de crise : il semble que les comportements de consommation aient pour le moment peu changé.

Tags : ,

Les Français sont sages dans leurs achats de fringues

Mercredi 17 juin 2009

Le dernier numéro d’INSEE Première fait le point sur les achats d’habillement en France sur le long terme, en relation avec les évolutions du commerce international. Des textes, des tableaux et des graphiques très clairs, pour vous exercer à la lecture de statistiques…

Cette étude confirme l’effondrement de l’emploi dans le textile et la chaussure, les Français achetant de plus en plus de produits importés. On apprend aussi, entre autres, que les Français consacrent aux vêtements une part relativement faible de leur budget, comparé aux autres pays européens.

Tags :

Fraises d’Espagne, ya basta !

Jeudi 28 mai 2009

 Hum des fraises 002 de Marjorieaufeminin > Hum !!! Des fraises... Bientôt le printemps, les b...
Nous sommes tous contents de trouver des fraises bon marché venant d’Espagne, même en hiver… mais que cachent ces prix attractifs ?

 

 

 

Un très beau reportage montre les conditions dans lesquelles sont produites ces fraises de la région de Huelva en Andalousie : elles ne respectent aucun aspect du développement durable, ne respectant ni les travailleurs (des immigrés exploités, du Maroc ou d’Europe de l’Est, logés dans des conditions déplorables), ni l’environnement ni même la santé des consommateurs (les fraises étant arrosées de pesticides – puis les déchets toxiques jetés n’importe où… : croyez-vous qu’il n’y aura aucune conséquences à long terme sur nous tous ?…) 

La grande distribution qui nous vend ces fraises en grande quantité est parfaitement consciente de la toxicité de ces pesticides, mais elle se contente de respecter les limites officielles à ne pas dépasser… et la réglementation européenne est très laxiste en la matière.

Pour ce produit comme pour bien d’autres, si nous ne voulons pas être des consommateurs idiots mais plutôt des « consomm’acteurs », respectueux de l’environnement et soucieux de leur santé, nous devons être prêts à acheter exclusivement des fruits de saison (les fruits rouges en hiver, « faut y arrêter »…) et cultivés en France, non par chauvinisme, mais parce que c’est à côté, d’où des transports moins longs, donc une meilleure préservation des vitamines, moins de production de CO2… : avez-vous comparé l’odeur (sans parler du goût) des délicieuses garriguettes (ou d’autres variétés françaises) et celle des grosses fraises d’Espagne, qui ont le goût d’eau ?…

Nous n’avons rien contre les Espagnols en eux-mêmes, mais nous devrions à l’avenir vraiment faire attention à ce que nous achetons en général, surtout lorsque cela affecte directement notre santé : alimentation, cosmétique, etc.

Tags : , , ,

Le light, c’est relou…

Mercredi 6 mai 2009

Un article du site Eco89 fait le point sur les produits « light », qui n’ont souvent d’allégé que le nom, et qu’il faut examiner en détail… En définitive, pour garder la ligne, rien ne vaut un régime alimentaire équilibré et un peu de sport – il y a certes des problèmes génétiques dans certaines familles, mais c’est l’hygiène de vie qui est essentielle, n’est-ce pas ?

 

Pour rester dans la diététique, Le Monde nous apprend qu’en conséquence d’un développement rapide, et du changement des habitudes alimentaires (Mc Do et autres délices), l’obésité se répand rapidement dans les pays émergents d’Asie. On n’arrête pas le progrès… Rappelons que la santé des populations est avec l’éducation un élément important du développement durable… 

Tags : , ,

L’arrivée des emballages surprises

Samedi 18 avril 2009

Désormais, suite à une décision de la Commission européenne – les services administratifs de l’Union européenne, qui réglementent toutes sortes de domaines – les quantités contenues par les emballages ne seront plus réglementées : les fabricants pourront vendre n’importe quel volume ou poids.

Quel est l’intérêt pour le consommateur ? Pourquoi permettre aux entreprises d’introduire davantage de confusion et moins de transparence dans les rayons – alors que le rôle de la Commission devrait être plutôt de protéger le consommateur (surtout en ces temps de crise et d’inquiétude) ? Bonne question !  🙂

Les consommateurs devront donc plus que jamais regarder avant tout les prix unitaires (au kilo ou au litre) – ce qu’il est conseillé de faire de toute façon, depuis toujours – et ne pas se laisser abuser par des baisses de prix apparentes…

Lisez l’article du blog de « ré-information économique » du Monde, qui recense les différents arguments avancés par les industriels et la Commission européenne elle-même : c’est savoureux.

http://dechiffrages.blog.lemonde.fr/2009/04/12/de-lemballage-reglemente-a-la-pochette-surprise

 

 

Tags : ,

Les matières premières alimentaires baissent mais les prix augmentent

Mercredi 11 février 2009

 Les prix des produits alimentaires de base, comme les pâtes et le riz, ont fortement augmenté (d’environ 10 %) en janvier 2009, alors que les prix des matières premières ont diminué depuis l’été 2008, et qu’il était prévu (selon des accords entre le gouvernement et les enseignes) une baisse des prix dans la grande distribution. Cherchez l’erreur…

Ce sont en particulier les produits « premier prix » dans les grandes surfaces qui ont augmenté le plus (en pourcentage bien sûr : par ex. + 36 % pour le riz premier prix)… Donc : moins tu peux payer, plus tu payes !  🙂

Tags : ,

Comment les consommateurs s’adaptent-ils à la crise ?

Vendredi 30 janvier 2009

Une étude de CETELEM analyse l’adaptation des consommations européens à la crise actuelle : les dépenses qu’ils acceptent de sacrifier, s’ils sont prêts à travailler plus…

http://www.lemonde.fr/la-crise-financiere/article/2009/01/28/une-premiere-depuis-trente-ans-les-francais-achetent-moins-en-grande-surface_1147607_1101386.html

Tags :

Les ventes de Renault ont rebondi en décembre

Mardi 6 janvier 2009

Renault – comme les autres constructeurs, je suppose – a profité de la « prime à la casse » qui vient d’être mise en place par le gouvernement, dans le cadre de la politique de relance de 26 milliards d’euros engagée par le gouvernement. Ses ventes ont augmenté de 40 % en décembre, par rapport au mois précédent. Halte à la morosité ! Le secteur automobile est, avec quelques autres, un bon indicateur de l’état de l’économie… mais ne nous emballons pas pour autant, la production de Renault a été réduite d’un quart en Europe, les stocks ont fondu autant que leurs emplois précaires, voire leurs emplois ordinaires si la crise se poursuit… L’industrie française n’est pas sortie de la tempête.

Un autre point de vue, plus critique, sur la distribution de dividendes par Renault à ses actionnaires, en pleine période de licenciements (sur le site d’information E24) : Renault va supprimer 5000 emplois environ, alors que les dividendes versés en 2008 (sur les résultats de 2007), sont d’1 milliard d’euros, soient plus de 30000 emplois !  Et l’Etat a reçu cette année, en tant qu’actionnaire de Renault (sa participation est équivalente à celle de Nissan), 158 millions d’euros !

(Rectificatif d’une erreur dans l’article : dividendes en 2008, sur l’année 2007 = 1,05 milliard ; dividendes en 2007, sur l’année 2006 = 860 millions environ)

Tags : , ,

Baisser la TVA : une bonne mesure pour la relance ?

Lundi 29 décembre 2008

Aujourd’hui, je vous propose trois articles variés : sur les médias, la politique, et ici, l’économie – un programme très SES en somme !  😉

Les Britanniques viennent de prendre des mesures énergiques pour relancer leur économie (qui dépend moins de la politique de l’Union européenne, puisqu’ils ne font pas partie de la Zone Euro), et en particulier une baisse de la TVA, qui pourrait permettre, à travers une baisse des prix, de relancer la consommation des ménages de manière significative.

Juste avant Noël, l’économiste bien connu Thomas Piketty, qu’on peut qualifier de social-démocrate (gauche modérée), spécialiste de la fiscalité, analysait dans le quotidien Libération l’intérêt d’une baisse de la TVA en Europe.

Tags : ,