Styles vestimentaires en séries : tous pareils, tous différents

dimanche 4 octobre 2009

Voici un projet artistique très intéressant, et très « SES » également.

Le photographe Ari Versluis a pris des séries de 12 individus ayant strictement le même style vestimentaire, et prenant la même pose ; il a ainsi réalisé une belle collection de « looks », de « tribus » visibles dans toute l’Europe, et même au-delà. Il ne s’agit pas que de mode : on peut trouver tous les âges, tous les gabarits, même des pères de famille avec leur bébé sur le ventre…
http://www.dailymotion.com/video/x725om_interview-dari-versluis-membre-du-c_creation

Voici son site qui réunit tous les styles dans une seule planche : découvrez le vôtre ! http://www.exactitudes.com/
Toutes ces séries donnent le vertige, mais c’est l’occasion de réfléchir sur les groupes auxquels nous appartenons, sur la construction de notre style personnel dans un monde où l’on est souvent jugé sur les apparences… 

Ce qui me paraît intéressant dans le projet d’Ari Versluis, c’est qu’il donne à voir les trois échelles de la société : l’échelle « macro », lorsqu’on regarde de loin, et qu’on ne voit que des blocs et des couleurs ; l’échelle « méso », cad. les groupes sociaux de dimension moyenne (ici par série de 12) ; enfin l’échelle « micro », lorsque l’on s’approche de plus près et qu’on s’aperçoit des détails qui définissent le style personnel de chaque individu (comme le photographe le dit dans son interview).

Ainsi, on sort de l’opposition binaire société-individu, et l’on se concentre sur le regard, la focale utilisée ; en réalité, société globale, groupes intermédiaires et individus coexistent et sont en interaction permanente pour construire la réalité sociale. C’est instructif pour les élèves, et même pour les profs (afin de se méfier des jugements hâtifs dans leur classe ou en salle des profs) 😉

Tags : ,

Etre « arabe » en France : le témoignage d’un journaliste

vendredi 25 septembre 2009

Mustapha Kessous, journaliste du Monde, d’origine lyonnaise et algérienne en même temps, raconte dans un témoignage très précis, et fort, le quotidien d’un « Arabe » en France : racisme, stigmatisation, discrimination… On ne le croirait pas – on retrouve même notre ami Brice Hortefeux -, d’autant que selon les études, notre pays n’est pas considéré comme le plus raciste ; l’immigration est importante et les indices d’intégration bien réels (comme le nombre important de mariages mixtes).

Tags : ,

Certains racismes sont-ils plus tolérés que d’autres ?

lundi 31 août 2009

Un dérapage sur l’antenne de RMC commence à faire du bruit : l’ancien rugbyman Vincent Moscato a lancé plusieurs vannes sur les « Chinois », à propos d’un dirigeant de l’AS St Etienne d’origine vietnamienne (en parlant de travail des enfants par ex.), ce qui semble-t-il n’a choqué personne. Certes, c’était de l’humour, mais aurait-on fait le même type de blagues avec les Noirs ou les Juifs ?

Les associations asiatiques commencent à faire entendre leur voix, alors que cette communauté est traditionnellement discrète. Ce cas précis n’est pas bien grave, mais on peut tout de même se poser la question de la plus ou moins grande tolérance face au racisme, et de l’image des communautés dans la population « française » (sachant qu’il n’y a aucun Français « pur » de toute origine étrangère, on est d’accord).

http://www.rue89.com/2009/08/28/moscato-derape-le-racisme-anti-asiatique-davantage-tolere

Tags :

Ramadan : renouveau spirituel ou repli communautaire ?

jeudi 27 août 2009

WE / Sara Restaurant

M. Meddeb, un partisan d’un islam ouvert et « moderne », responsable d’émissions sur l’islam sur France Culture, donne son point de vue sur le succès actuel du ramadan. Selon lui, il s’agit d’un phénomène plus social que spirituel, où il s’agit avant tout d’afficher une identité – avec le risque d’un repli communautaire. On n’est pas obligé de partager son pessimisme : donnez votre avis si vous le souhaitez.

Il rappelle aussi que les pratiques extrêmes comme la burqa n’ont aucun rapport avec le texte de l’islam.

 

En cadeau, une grande chanson algérienne, lors d’un concert mythique, « 1, 2, 3 Soleil » le 26 septembre 1999 à Paris Bercy, réunissant un seul soir Khaled, Rachid Taha et Faudel : « Ya Rayah » avec deux orchestres sur scène, un moderne et un traditionnel, et 20000 spectateurs, il y a dix ans presque jour pour jour, un grand souvenir, et en plus j’y étais, hamdullah !  😉

Tags :

Le Barblog reprend !… avec des histoires de rire et de plage

dimanche 9 août 2009

Après un mois de vacances, ce blog de SES (et d’actualité en général) reprend, avec la pêche !

Pour un décrassage en douceur, voici un article du Monde sur le rire dans le monde, inspiré d’un dossier de Courrier International : 

http://www.lemonde.fr/opinions/article/2009/08/08/tour-du-monde-de-l-humour-en-soixante-dix-pays-par-macha-sery_1226760_3232.html

 

Autre activité simple et pourtant étroitement codifiée : le comportement sur la plage. L’installation de la serviette, la plus ou moins grande nudité… rien n’est anodin, et les différences sociales demeurent très présentes, même en maillot de bain !  Lisez cet intéressant article, avec des interviews de « spécialistes » (eh oui, des spécialistes de la plage, ça existe ! 🙂 ) :

http://www.slate.fr/story/8967/vacances-les-normes-de-la-plage-nudite-bain-de-foule-et-classes-sociales

Tags :

Mon professeur d’ethnologie vous parle

lundi 25 mai 2009

Oui, j’ai retrouvé une vidéo de Jean-Pierre Warnier, spécialiste de la mondialisation de la culture – que nous venons de traiter très rapidement en cours. Il se trouve qu’il s’agit de mon ancien professeur d’ethnologie à la Sorbonne (plus exactement, l’une des facs de la Sorbonne à Paris, l’Université Paris V René Descartes, en « magistère » (master pro) de « Sciences sociales appliquées »).  Le cours de M. Warnier qui m’a passionné en 1991 s’intitulait « Civilisations en contact » (à l’époque on ne parlait guère de « mondialisation »…).

La conférence date de 2003 (et dure environ 35 mn, avant les questions du public) : sous des dehors quelque peu austères, l’homme, spécialiste du « Cameroun de l’Ouest », est pétri d’humanisme, et développe (comme à l’époque) une analyse très nuancée de ce que l’on appelle trop rapidement la mondialisation (ou l’uniformisation) culturelle dans le monde.

Je ne vous ai pas parlé de lui aujourd’hui (même si je me suis souvenu de ses cours, comme si c’était hier, à l’instar de mon regretté professeur de philo dont j’ai parlé à mes élèves), mais je suis très heureux de présenter ici M. Warnier, à ceux qui sauront apprécier ce document. Comme l’avait écrit Newton, « je suis juché sur des épaules de géants », et je ne suis que l’héritier, humble et fier à la fois, de générations d’hommes qui ont fait métier d’enseigner…  Je suis sûr que vous apprendrez beaucoup de choses avec lui… 

 

Tags : ,

Vous trouvez que vous traînez ? Allez voir en Norvège…

mercredi 20 mai 2009

Les profs se plaignent souvent du relâchement des élèves français en fin d’année, même ceux qui vont passer le bac ; vous aussi, vous vous rendez compte que parfois vous travaillez moins que vous le devriez, compte tendu des révisions à faire… mais regardez ce que font les lycéens en Norvège en mai

(C’est le pays en tête pour l’IDH au plan mondial, avec le plus faible taux de chômage de longue durée, et en plus ils ont du pétrole… donc tout va bien !)   😉

Tags : , ,

Le goût des autres

mardi 24 février 2009

On a tendance à penser que le mauvais goût est d’abord chez les autres; et on parle de vulgarité, d’ignorance, de grossièreté lorsque certaines personnes ne s’intéressent pas à ce que nous nous trouvons beau…

Ce n’est pas le début d’un texte à commenter en philo, je vous rassure… Je voudrais simplement attirer votre attention sur la relativité des pratiques et des goûts culturels, en relation avec le thème que nous traitons actuellement en terminale : la persistance des inégalités dans une société en apparence démocratique et « moyennisée ». Et surtout, j’aimerais avoir vos réactions !  😉

Premier cas : Le violoniste dans le métro. Un virtuose américain, Joshua Bell, a fait le pari de jouer durant trois quarts d’heure dans le métro de Washington… Qu’arriva-t-il ? Cette histoire a fait un buzz sur le net et dans les médias : qu’en pensez-vous ?

Lire l’article du Washington Post :  « Pearls Before Breakfast »  – Oui, c’est en anglais, mais ça vous exercera, et ce n’est pas difficile à lire ; en plus, il y a une vidéo  😉

Second exemple pour alimenter votre réflexion sur le « capital culturel » : l’actuelle vente de la collection d’art Saint Laurent-Pierre Bergé (estimée à 300 millions d’euros…)
 
Un beau diaporama de L’Express montre cette collection telle qu’elle vivait, pourrait-on dire, dans l’hôtel particulier d’Yves Saint Laurent et Pierre Bergé rue de Babylone à Paris : on y voit, parfaitement illustrés, certains codes du goût « légitime », dans sa version la plus haute, la plus « classe » – et je le dis sans ironie aucune – Pierre Bergé était aussi un « cumulard » des formes de capital dans différents champs : capital économique (c’est un riche homme d’affaires), social (connaissant beaucoup de monde, très impliqué dans la lutte contre le Sida, et un proche ami de François Mitterrand) et culturel (son amour de l’art donc, et d’un grand artiste comme Yves Saint Laurent).

Remarquez le rapprochement de périodes et de styles différents, ou encore la préservation de l’espace (la collection est extrêmement abondante, et pourtant il y a de la place, on n’a pas l’impression d’être chez un antiquaire, « là tout n’est qu’ordre et beauté, luxe calme et volupté »…)

Cette exemple me touche d’une part parce que j’adore l’art sous toutes ses formes, depuis toujours, et d’autre part en souvenir de J. Maynard Keynes, qui était un grand collectionneur et mécène et pensait que des activités telles que l’art, la fête, ou l’amitié, étaient bien plus importantes que l’économie (l’économiste étant appelé, selon lui, à exercer avec compétence et sérieux un métier respectable mais modeste, « un peu comme celui de dentiste », écrivait-il…)


 J’ajoute une interview de Pierre Bergé (sur France 24)

 

Tags : ,

Encore plus forte qu’Obama : sa mère !

jeudi 22 janvier 2009

Tout le monde sait – et les élèves de ES l’apprennent en première, et le concept de « socialisation primaire » – que l’expérience vécue au sein de la famille – ses valeurs, ses normes, son langage, ses pratiques – est déterminante dans la trajectoire ultérieure de l’individu et son intégration à la société.

Il est donc particulièrement intéressant d’analyser la réussite de Barack Obama du point de vue de ses parents, et en particulier de sa mère qui l’a élevé seule, de manière non-conformiste pour l’époque : la victoire d’Obama est aussi la victoire de sa mère, et de sa conception du monde.

Tags : , ,

Une semaine après l’incendie de la mosquée de St Priest…

samedi 27 décembre 2008

… le recteur de la Grande Mosquée de Lyon s’exprime dans l’édition lyonnaise de Libération, à propos des réponses à apporter aux violences antimusulmanes :

http://libelyon.blogs.liberation.fr/info/2008/12/darras-saint-pr.html

 

Tags :