S.F.S. News

Le journal du collège Saint François de Sales, groupe Colysé, Dijon

L’exposition sur la Première Guerre Mondiale au C.D.I.

Madame Horem et Madame Mézières nous ont offert une exposition magnifique sur la Première Guerre mondiale à l’occasion de la célébration de l’armistice le 11 novembre. Nous avons vu des casques français et des casques allemands qui ont été prêtés par M. Gillot-Rouillard. Ce sont des objets de famille. On pouvait aussi voir une canne en bois sculptée par un soldat. Il y avait aussi des cartes postales et une balle de fusil. Partout dans le C.D.I. ont été disposés des livres racontant la guerre ou expliquant ce qui se trouvait dans les vitrines.

Eléa et Camille

posted by sfsnews in 3e,4e,5e,6e,Vie au collège and have No Comments

Cambridge

Cambridge est un cours d’anglais animé par Amy Bracknall et David Haas et proposé en plus de l’enseignement habituel.

Ce sont des cours qui restent ludiques mais sérieux avec des tests réguliers dans l’objectif de préparer un examen de fin d’année.

Nous avons interviewé Amy Bracknall, responsable pédagogique Cambridge, ainsi que des élèves assistant au cours d’anglais.

Interview d’élèves de cinquième et de quatrième

Depuis combien faites-vous des cours Cambridge ?

Nous faisons des cours de Cambridge depuis la 6 ème. D’autres ont débuté cette année

Pour certains d’entre nous, cela fait depuis 4 ans, depuis le CM2.

Aimez- vous les cours Cambridge ?

Nous adorons ces cours car cela nous apporte plus de connaissances et c’est intéressant.

Interview d’Amy Bracknall, responsable pédagogique Cambridge

En quoi consiste Cambridge ?

Cambridge Assessment English est une filiale de l’Université de Cambridge en Angleterre. Les professeurs de Cambridge English sont formés pour préparer les élèves aux examens de différents niveaux. La méthode Cambridge est une façon ludique d’enseigner l’anglais, en focalisant sur l’oral. 

Y a-t-il des examens?

Il existe un examen pour chaque niveau d’apprentissage, du débutant au apprenant expérimenté (Pre A1 au C2). Les épreuves écrites Cambridge sont corrigées par un jury externe basé à Cambridge. Les épreuves orales ont lieu en face à face avec un membre du jury Cambridge. Chaque étape validée facilite le passage du niveau suivant, avec comme but d’atteindre le niveau B2 en fin de terminale. Certains lycéens atteignent même le niveau C1 et l’utilisent pour rentrer dans une université à l’étranger.

Est-ce que tout le monde peut s’inscrire aux cours ?

Oui, les cours sont ouverts à tous, sous réserve de bon comportement et investissement lors de chaque séance.

Depuis combien de temps enseignez- vous Cambridge ?

J’enseigne la méthode Cambridge depuis 10 ans à tous les niveaux, en primaire, collège, lycée et aux apprenants adultes. 

Pourquoi faite vous ça ?

Je suis passionné par ce métier. J’adore voir les élèves réussir, les voir franchir les étapes et s’améliorer à l’oral. L’étape ‘collège’ est cruciale dans l’apprentissage d’une langue. Trop d’adultes arrivent vers moi avec des lacunes. Si je peux permettre aux enfants d’avoir plus de confiance en eux…cela serait beaucoup plus simple pour eux à l’avenir.

Est-ce que cela aide les élèves ?

Oui. Clairement le fait d’avoir ‘un but’ aide les élèves à canaliser leurs efforts. Les enfants qui font le parcours Cambridge ont beaucoup de vocabulaire, ont l’habitude de lire les consignes en anglais, écouter les consignes et participer à l’oral.

Interview d’élèves de cinquième, quatrième

Depuis combien faites vous des cours Cambridge ?

  • Nous faisons des cours de Cambridge depuis la 6 ème, d’autres ont débuté cette année

  • Pour certains d’entre nous, cela fait depuis 4 ans, depuis le CM2

Aimez-vous les cours Cambridge ?

  • Nous adorons ces cours car cela nous apporte plus de connaissance et c’est intéressant

Jade et Célia

posted by sfsnews in 3e,4e,5e,6e,Vie au collège and have No Comments

Interview M. Hauberdon

  1. Avez-vous commencé par un autre Métier ?

Oui, j’ai fait technicien commercial mais peu de temps.

  1. Avez-vous été enseignant avant ?

Oui, pendant 15 ans j’ai été enseignant en économie.

  1. Pourquoi avez-vous voulu faire ce métier ?

Je ne l’ai pas voulu, on me la demandé. J’ai accepté parce que je suis très curieux.

  1. Depuis combien de temps faites-vous ce métier ?

    Je fais le métier de directeur depuis 14 ans.

  1. Quelle étude avez-vous faite pour devenir directeur ?

Il n’y a pas d’étude pour devenir directeur, il faut avoir le diplôme d’enseignant et suivre une formation pour devenir directeur.

  1. Aimez-vous votre métier ?

Je l’adore. Je le trouve épanouissant. Il n’y a pas un matin où je ne me dis pas : « chic je vais apprendre. ».

  1. Que faites-vous en temps que directeur du groupe Colysé ?

    Mes dossiers principaux en ce moment sont :

– les travaux et projets : Les gros travaux qui se font pendant les grandes vacances

– conseil de direction avec notamment Mme Parisot…

– collège et lycée : conseil de classe, formation des professeurs,

gestion des professeurs…

– gestion des ressources : fournitures, personnels … Je m’en occupe jusqu’en janvier où il y aura quelqu’un pour s’en occuper.

– sécurité : vigipirate (attentat), usines (pour les produits toxique), tremblement de terre. Vous aurez une simulation le 14 décembre.

– conseil d’administration : les personnes en haut de moi, je dois

avoir leurs autorisations pour les gros projets.

– les comptes du groupe de Colysé : argent, dépenses…

  1. Qu’est-ce que vous aimez le plus dans votre métier de directeur du groupe Colysé ?

Il y a plein de choses. J’aime bien la direction pour le bien des élèves. Mon projet éducatif est basé sur l’évangile. Je m’en inspire.

  1. Comment trouvez -vous le collège (le bâtiment et les élèves) ?

    Je vous trouve très poli, respectueux des règles, des adultes et des règles sanitaires.

  2. Quels sont vos projets pour le collège ?

    Je continue les projets qu’il y avait avant. Mais nous avons un nouveau projet de faire un gymnase dans les années à venir. 2 à 3 ans

  3. Arrivez-vous à gérer le collège et le lycée dans cette période de crise sanitaire ?

    Je trouve que ça va très bien pour la sécurité. Ils ont tous été contaminé en dehors du collège. Mais c’est pestant.

  4. Qu’avez-vous fait ou installé pour limiter les contaminations ?

1ère chose, les gestes barrières

2ème chose, isoler les cas contact : 1 à 2 semaines par nombre de cas

Samuel et Arthur J.

posted by sfsnews in 3e,4e,5e,6e,Vie au collège and have No Comments

Madame CONVERT : Un professeur passeur de savoirs, de compétences et d’humanité

1/ Depuis combien de temps êtes-vous professeur de catéchisme ?

J’enseigne la catéchèse depuis 2011, soit depuis 9 ans.

2/ Pourquoi avez-vous décidé d’être professeur de catéchisme ?

C’était une période où il était important pour moi de donner un sens à ma vie professionnelle. L’ancien directeur m’a proposé de suivre une formation au CUCDB (université catholique de Dijon) pour m’occuper de la pastorale au sein du collège Saint François et du lycée Notre-Dame. Désormais, je ne m’occupe que du collège.

3/ Qui vous enseignait le catéchisme lorsque vous aviez notre âge ?

A votre âge, je vivais les cours de Catéchèse au sein du collège. Je dois avouer que je n’ai pas beaucoup de souvenir : c’est dommage ! J’ai alors apprécié de faire une formation pour grandir dans ma foi d’adulte et pour pouvoir la transmettre aux autres.

4/ Êtes-vous une ancienne élève du collège Saint François de Sales ?

Non, je n’étais pas au collège Saint François, car j’habitais à Toulon.

5/ Qu’apprenez-vous aux élèves dans le cadre des cours de catéchisme ?

Lors des cours de catéchèse, j’essaie de faire vivre aux jeunes une vraie rencontre avec Jésus-Christ à travers des enseignements, des temps de prières, des temps d’échanges et des actions caritatives (ces dernières étant toutefois proposées à tous).

6/ Quelle période de l’histoire du catéchisme préférez-vous enseigner ? Quelle est celle que les enfants préfèrent ?

J’aime parler de Jésus dont l’histoire se trouve dans le Nouveau Testament (Bible), et faire découvrir que Jésus aime chacun de nous, tels que nous sommes. Pour les chrétiens, le Christ est le centre de notre foi.

7/ Combien avez-vous d’élèves ? Avez-vous d’autres élèves que ceux du collège ?

Il y a environ 210 jeunes inscrits au catéchisme en 6ème, 5ème et 4ème que j’ai la joie de retrouver toutes les semaines (sauf les 4ème tous les 15 jours). Cette année, j’ai une équipe de 5 intervenants : 5 messieurs (4 pères de famille et un diacre) qui donnent de leur temps pour témoigner de leur foi auprès des jeunes.

8/ Quel est votre meilleur souvenir avec les élèves ?

J’ai beaucoup de beaux souvenirs avec les jeunes : des échanges, de belles rencontres… Vivre la profession de foi et les baptêmes reste toujours des temps forts que je partage avec chacun.

Sinon, il y aurait beaucoup de petites anecdotes…

9/ Est-ce votre seule activité professionnelle ? Ou avez-vous une autre ou des autres activité(s) ?

C’est ma seule activité professionnelle, et j’y tiens car c’est beaucoup plus qu’une activité professionnelle. C’est une mission qui a tout son sens pour moi dans ma vie : aller annoncer la bonne nouvelle à tous : Jésus, le fils de Dieu est né (Noël), a souffert, est mort (la Croix) et est ressuscité. Il est vivant (Pâques) pour nous sauver du mal et du péché.

Louis Patriat Tissier et Jossua

posted by sfsnews in 3e,4e,5e,6e,Vie au collège and have No Comments

Spirit Week

Afin de créer un certain esprit d’équipe, à l’instar des écoles américaines, a été proposé à toutes les classes de collège une « SPIRIT WEEK ».

Ella z lieu la semaine du 12 au 16 octobre.

Thèmes de la « Spirit Week »

Lundi 12 octobre : « Blue, white and red day  Ne porter que des vêtements bleus, blancs et rouges.

Mardi 13 octobre : « Flowersday » Porter des vêtements et / ou accessoires à fleurs.

Mercredi 14 octobre : « Hat day » Porter un chapeau.

Jeudi 15octobre : « Crazy socks day » Porter des chaussettes fantaisies.

Vendredi 16 octobre : «  Twin Day » S’habiller de façon identique à son binôme.

Inès et Juliette

posted by sfsnews in 3e,4e,5e,6e,Vie au collège and have No Comments

La chorale

Nous avons interrogé M.PERRON, un des professeurs de musique du collège Saint François-de-Sales:

Que pensez-vous de la chorale ?

Je pense que la chorale du collège a un fort potentiel. Les choristes de cette année sont tous très motivés. Nous avons repris les répétitions le 4 septembre en nous adaptant au protocole sanitaire, mais dans la bonne humeur et avec une grande joie de nous retrouver enfin, les répétitions avaient en effet été stoppées en mars dernier au profit d’un travail à distance et d’un « concert confiné ».

Pourquoi avez-vous choisi de faire la chorale ?

Développer la chorale me tient énormément à cœur depuis que je suis dans l’établissement. Dans cet enseignement facultatif, nous pouvons aller plus loin dans le travail vocal par rapport aux cours d’éducation musicale autour d’un projet. C’est passionnant d’écrire des arrangements pour la chorale, de travailler avec des musiciens professionnels et techniciens, de construire avec les élèves le projet et présenter tout cela en concert. C’est notamment pour cela que j’ai choisi ce métier.

Quel est le thème musicale de cette année ?

Le projet choral de cette année s’intitule « Latin jazz », il s’agit d’une déclinaison du projet de l’année dernière autour des musiques latines mais avec un répertoire entièrement renouvelé. Nous voulions vivre le projet en concert avec les musiciens et pas uniquement de manière « confinée » comme l’année dernière. Notre concert est déjà fixé au 08 juin 2021 à L’Ecrin (Talant). ».

Swann, Louis P. Romain

posted by sfsnews in 3e,4e,5e,6e,Vie au collège and have No Comments

Projet : voyage à l’île de Wight – 5C

Bonjour à tous,

Nous vous présentons notre article SFS News concernant les voyages scolaires.

Pour vous donner un exemple, nous avons interrogé Mme Gaud, organisatrice du voyage à l’ile de Wight.

« – Comment avez-vous eu ces idées de destination?

– Lors d’une journée de formation, un professeur d’origine anglaise m’a parlé de KINGSWOOD. Je me suis renseignée et j’ai trouvé très intéressant le concept : allier le sport et le dépassement de soi avec la possibilité d’échanger en anglais… C’est aussi l’occasion de vivre avec des élèves anglais puisque nous partageons le même lieu d’activité et de résidence. Ça permet aussi à nos petits élèves et à leurs profs de partager quelque chose d’assez exceptionnelle. 

– Comment gérez-vous les transports?

– Je pars depuis 2000 et les moyens de transport ont été modifiés. Au départ, nous traitions avec la SNCF, une compagnie de bus anglais, et la compagnie de ferry de Portsmouth à l’île de Wight. Depuis 4 ans, pour des raisons économiques, le train étant devenu trop cher et peu pratique, nous demandons à une société de bus de la région de nous emmener jusqu’à Wight. Je réserve les passages Ferry de Dieppe à Newhaven, puis de Portsmouth à l’île de Wight.

– Et le budget financier? 

– Ce sont les familles qui assurent les finances. Des actions pour diminuer le prix, et surtout pour attribuer des bourses sont menées au cours de l’année.

– Comment faites vous pour trouver les endroits où dormir,les repas et les activités?

 – Notre hébergement, les activités et les repas sont assurés par le centre Kingswood. Je réserve les visites des châteaux et le circuit du bus, en général le mercredi.

 – Est-ce que des voyages ont déjà été annulés, si oui, pourquoi?

– Une seule fois l’an passé à cause du virus ! 

– Combien d’élèves par année ne peuvent pas y aller?

 – Aucun élève ne vient pas pour des raisons financières. Nous faisons en sorte que les familles qui le nécessitent bénéficient d’une aide. Parfois des familles refusent le départ des enfants pour raisons personnelles. Là on ne peut rien faire. En général tout le monde vient, il arrive qu’un ou deux élèves ne participent pas. 

– Combien de temps par année avez-vous besoin pour préparer le voyage? 

– C’était plus long au début pour l’organisation du transport. Maintenant nous sommes rodés et c’est plus rapide. Ce qui est long, c’est le tri des papiers à fournir, les actions pour gagner des sous et les comptes. Il faut au moins une vingtaine d’heures pour organiser tout ça.

– Est-ce que des voyages ont déjà été annulés par les organisateurs sur place? 

– L’an passé, tout le monde a annulé

–   Combien d’accompagnateurs avez-vous besoin chaque année? 

– Il faut 5 ou 6 accompagnateurs

– Est-ce les accompagnateurs demandent ou cela leur est il demandé?

-En général, nous leur proposons le voyage. »

Nous remercions Mme Gaud pour sa participation.

Nous espérons que notre article vous a plus, revenez bientôt sur SFS News !

Au revoir et à bientôt.

Timothée et Augustin

posted by sfsnews in 5e and have No Comments

Organisation de la cantine pendant cette période de covid19

Premièrement :

Les élèves du collège Saint François doivent garder le masque à chaque fois qu’ils se lèvent et l’enlever pour manger.

– Ils doivent présenter leur carte pour avoir leur plateau. Ceux qui ont oublié ou perdu leur carte, passent en dernier et la surveillante leur demande leurs nom et prénom pour qu’ils aient leur plateau.

-Après avoir pris leur plateau, les élèves prennent leurs couverts et leur verre.

-Après cela, les élèves peuvent prendre une entrée, il y a : de la salade de tomates ; de la salade de carottes ; de la salade de céleris ; de la salade de chou rouge et de la salade de riz.

-Leur fromage: des yaourts sucrés

-Leur desserts : des milles feuilles ; des Paris Brest et des salades de fruits.

-Et leur pain à volonté.

Deuxièmement :

-Ils doivent prendre leur plat; par exemple des haricots verts, de la semoule, du poisson ou du steak haché.

-Avec leur plateau plein, les élèves vont s’asseoir à une table où ils veulent dans la cantine.

-A cause du Covid19, on n’a plus le droit de se resservir.

Troisièmement :

– Quand ils ont terminé de manger, les élèves prennent leur plateau et se dirigent vers les poubelles; il y a la poubelle à déchets non alimentaires et la poubelle pour les aliments.

-Ils déposent le plateau sur le tapis roulant et se rendent dans la cour .

INES M. ET JULIETTE

posted by sfsnews in 3e,4e,5e,6e,Vie au collège and have No Comments

La culture asiatique au collège

La culture asiatique est connue pour le Japon avec les mangas ou la nourriture mais encore les traditions, pour la Corée du Sud avec la K-pop (les boys bands, les girls bands) et pour la Chine avec la calligraphie (écriture réalisée à partir d’encre chinoise et de pinceaux aux poils de chèvre écrit sur du papier asiatique), les traditions, les repas et les tenues traditionnelles.

Nous avons fait des interviews pour approfondir cet article. Voici les interviews d’élèves du collège et de Clémence (une surveillante du collège) :

Qu’aimer vous dans la culture asiatique ?

Quelle sont les défauts que pensez-vous de l’école là-bas ?

Qu’en pensez-vous ?

Théo en 5G : c’est une culture riche.

Joyce, Valentine et Enora 5C : les mangas sont cool, les mangas c’est bien l’univers japonais, le style des maisons et le style anime (kawai)

Liza 5G et Chiara 5D : Le Japon est le meilleur pays, les mangas et les animés sont cool.

Loucas 5C : Les gens sont sympas est la nourriture est bonne.

Clémence surveillante : c’est dépaysant, les pubs ou les jeux télévisés sont bizarres. La Kpop, les mangas et les jeux vidéo sont cool. La religion est très belle.

Samuel 5C : Bizarre, pas assez de liberté et trop de pollution.

Maelys 3ème : Ce que j’aime dans la culture asiatique sont les traditions, leur manière de vivre, leur croyance se réfère aux dieux antiques (un peu comme les grecs mais au Japon).

Dans leur nourriture on trouve beaucoup d’aliment cru notamment du poisson. Ils mangent beaucoup de soupe, surtout avec des ramènes (nouilles). Ils utilisent des caractères et non des lettres dans leur écriture. A l’école ils commencent à 8h et finissent vers 16h pour ensuite aller dans leur club de soutien. Si vous voulez plus d’informations sur le Japon aller voir la chaine YouTube d’Ichiban Japan leur architecture et haute elle ne s’étend pas comme la notre.

Badra, Eva, Cloé et Célia

posted by sfsnews in 3e,4e,5e,6e,Vie au collège and have No Comments

La rentrée des 6èmes

interview de Agathe, Zoé, Eugénie, Nina et Assia en 6ème A

Comment s’est passée votre rentrée ? Vous n’étiez pas trop stressées ?

-Notre rentrée s’est bien passée, nous étions un peu stressées au début mais surtout impatientes de savoir notre classe et de découvrir nos camarades.

Arrivez-vous à bien vous organiser ?

-Nous nous habituons peu à peu à cette organisation mais globalement oui.

Cela vous change-t-il beaucoup de l’école primaire ?

-Oui, cela nous change de la primaire surtout le changement de professeurs et de classe pour certaines matières mais aussi l’autonomie.

Les mesures sanitaires ne sont pas trop dures à respecter ?

-Le port du masque est un peu handicapant au début mais l’on s’y habitue rapidement.

Est-ce-que vous vous êtes adaptés facilement au fonctionnement du collège ?

-On a trouvé ça un peu compliqué au début mais nous nous sommes assez facilement adaptées.

interview de Lucien, Enzo, Chems et Charles en 6ème G

Comment s’est passée votre rentrée ? Vous n’étiez pas trop stressés ?

-Notre rentrée s’est bien passée, nous étions un peu stressés mais il est passé une fois dans notre classe.

Arrivez-vous à bien vous organiser ?

-Nous n’avons pas encore pris l’habitude de passer aux casiers mais sinon oui.

Cela vous change-t-il beaucoup de l’école primaire ?

-Oui, comme par exemple le self pour certains d’entre nous qui n’en avaient pas l’année dernière et nous avons aussi plus de liberté.

Les mesures sanitaires ne sont pas trop dures à respecter ?

Si, le port du masque est assez compliqué comme la distanciation et le gel hydroalcoolique.

Est-ce-que vous vous êtes adaptés facilement ?

Oui, nous nous sommes bien adaptés, la preuve, nous ne nous connaissions pas avant la rentrée.

interview de Madame Parisot responsable du niveau 6ème et professeur d’histoire géographie

L’organisation de la rentrée des 6èmes s’est-elle bien passée ? Cela n’a pas été trop dur avec les mesures sanitaires ?

La rentrée des 6èmes s’est très bien déroulée au regard du contexte particulier dans lequel nous étions. Nous avons essayé de faire une « rentrée normale » malgré les masques ! Nous avions envoyé un courrier qui recommandait aux familles de ne venir qu’à un seul parent pour accompagner les élèves. Tout le monde avait l’air satisfait… et nous avons même pu faire une « rentrée en musique » l’après-midi grâce à M PERRON.

Vous n’étiez pas trop angoissée à l’idée de redonner cours à des élèves n’ayant fait qu’une partie du CM2 ?

Je n’étais pas du tout angoissée à l’idée de refaire cours… bien au contraire ! J’étais très heureuse de retrouver les élèves. Je sais également que dans de nombreuses écoles, les enseignants avaient fait leur maximum pour continuer à faire classe à distance.

Pensez- vous que tous les sixièmes se sont bien adaptés ?

Je crois que les 6èmes de cette année ont eu plus de mal à s’adapter au collège. Nous avons senti qu’ils n’avaient pas été préparés jusqu’au bout à cette arrivée au collège… un « autre monde » pour une grande partie d’entre eux. Nous les avons accompagnés au mieux et nous continuons à le faire pour certains d’entre eux.

Avez-vous prévu de faire face à une nouvelle période de fermeture des classes généralisée en raison de la crise sanitaire ?

Nous devons nous préparer à toutes les éventualités… c’est notre travail. Mais je dois vous avouer que je préfèrerai que cela n’arrive pas ! Rien ne vaut les cours en face de nos élèves !

Êtes- vous heureuse de retrouver tous ses nouveaux élèves même si c’est un peu particulier ?

Je suis très heureuse de retrouver les élèves, c’était vraiment triste d’avoir un établissement sans personne à l’intérieur. Je pense qu’eux aussi sont contents de se retrouver.

Valentine et Énora

posted by sfsnews in 6e and have No Comments