Humaniser l’espace de travail …

22 10 2008

A l’heure du développement durable et de la recherche du bien être personnel et collectif, il est intéressant de se pencher sur la question de l’environnement de travail. Ne parlons pas ici de compétences, de savoirs, de savoir-faire, mais du cadre dans lequel nous plaçons nos élèves pour apprendre. De nombreuses études et expériences ont été menées ici et là sur le rythme biologique des enfants et sur le rythme de travail. D’autres se penchent sur l’environnement dans lequel se font les apprentissages. Quelles sont les stratégies sur lesquelles jouer pour optimiser les conditions favorables à l’échange et à la réflexion ?

L’entrée dans un espace chaleureux et convivial est un atout majeur dans cette optique. Humaniser l’espace en le rendant attractif semble une voie à exploiter. Dans des locaux qui vieillissent et qui n’ont pas forcément pris en compte ces paramètres, quelques pistes à explorer :

– Le design de la salle de classe. Une décoration thématique de la salle de classe qui investit les murs et les espaces libres. Un travail centré autour de l’image et un regard ouvert sur le monde qui nous entoure.Quand le travail est conduit en concertation avec les élèves, cela mène à un résultat esthétique souvent réussi et donne de la chaleur à l’espace salle de classe.

– L’organisation de la salle de classe. En cassant la structure frontale, le prof face à ses élèves devant le tableau, on arrive à des résultats intéressants. Les pistes sont nombreuses : le U, deux rangées se faisant face comme au parlement britannique. L’avantage est de permettre aux élèves de se voir et d’interagir plus facilement.

– L’utilisation de nouvelles technologies pour le son et l’image. La vidéoprojection est un outil formidable dans ce domaine. En projetant l’image ou même le cour sur un espace central, l’attention du groupe se focalise. Démarche très intéressante pour les élèves dyslexiques, souffrant de troubles de l’apprentissage ou « hyperactifs ». Un exemple ? (cliquer sur le lien suivant et vous serez plongé dans le magnifique album de Ludovico Einaudi « I giorni »)

melodia africana

Le design acoustique. Si l’on se penche sur la question, on  notera l’excitation des élèves en fin de journée ou la difficulté de l’enseignant à amener le calme dans la classe après l’interclasse. Le bruit ambiant génère excitation, agressivité et fatigue. Un certain nombre d’études récentes ont montré que les scores d’apprentissage étaient liés directement à l’environnement acoustique dans lequel les cours avaient lieu. Si l’on ne peut jouer sur la structure même de la salle, on peut appliquer quelques recettes simples. Changer la disposition des tables et de l’espace de travail par exemple. L’utilisation d’un fond musical quand les élèves sont en activité ou en évaluation est une piste très intéressante. Une ballade au piano sur un tempo très lent et à faible volume ne perturbe pas l’attention mais apaise et les élèves finissent par apprécier. A la fin de la séance, le résultat est là : moins de fatigue et une meilleure écoute.

– Humaniser l’espace en mettant quelques plantes faciles d’entretien. Dans un univers de béton et de plâtre, le changement est radical.Très rapidement, elles deviennent des éléments intégrés de l’espace et sont appréviées par les élèves.

– Humaniser l’espace par l’odorat. Qui n’a pas eu un groupe d’élèves dégoulinants de sueur après deux heures de sport et le sentiment en sortant de classe de retrouver de l’air pur. Un diffuseur d’huiles essentielles amène alors un discret parfum pour un effet efficace. l’huile de pamplemousse est d’ailleurs recommandée. c’est un puissant antiseptique aérien qui donne quasi instantanément une odeur discrète de propreté. Il faut privilégier les huilles essentielles naturelles et éviter les senteurs trop prononcées. L’effet est prolongé et plus naturel que les bombes de désodorisant.

Bien sûr, tout le monde n’a pas sa salle de classe, tous les établissements ne sont pas équipés mais c’est souvent par de petites actions que l’on modifie le quotidien et  que chacun s’y retrouve.

N’hésitez pas à laisser vos commentaires.