Vidéo n°3 : Préservez-vous des mauvaises nouvelles

Vidéo n°3 en ligne, le 18 mai 2020

Dans cette nouvelle petite vidéo, je vous expose mon ressenti sur cette période que nous sommes en train de vivre… je sais pas vous mais moi j’en peux plus des mauvaises nouvelles, de la négativité, de l’agressivité… laissez-nous un peu respirer s’il vous plaît !!!

Dans cette nouvelle vidéo, je vous expose mon point de vue sur ce que l’on vit en ce moment et sur l’importance de rejeter toute la négativité qui pourrait vous envahir et vous rendre mal… Personnellement, je n’en peux plus d’entendre des mauvaises nouvelles sans arrêt : « on pourrait recommencer en septembre de la même façon » et ya encore des morts et des gens malades !!
Si vous voulez en savoir plus, il suffit de cliquer sur la flèche du milieu… 

Vous pouvez la visionner ici ou directement sur ma chaine Youtube. N’hésitez pas à me mettre un p’tit pouce vers le haut si vous aimez ma vidéo et à vous abonner à ma chaîne…

6 thoughts on “Vidéo n°3 : Préservez-vous des mauvaises nouvelles

  1. Bonjour, cela fait du bien d’entendre votre envie de positif et votre plaisir à revenir auprès des élèves. Car ce n’est pas une pensée partagée par le plus grand nombre y compris chez les enseignants. Alors merci pour ce partage.

  2. Bonjour,
    J’en ai encore les larmes aux yeux…Ton témoignage pourrait être le mien. Tout est dit. Parfois j’ai vraiment l’impression d’être un extra terrestre et ça me réconforte de voir que quelqu’un partage les mêmes sentiments et pensées que moi…ouf! J’ avais déjà ressenti une certaine connivence avec l’ensemble de tes documents partagés avec une culpabilité de ne pas en faire autant car je n’ai pas tes compétences en informatique.
    Je suis de la même génération que toi.
    Je suis directrice d’une école de deux classes et nous avons repris grâce à l’investissement de tous.
    On fait de notre mieux pour réussir à travailler paisiblement et je m’impose de positiver le moment présent autant pour moi, mes élèves et leurs parents.
    merci pour ta vidéo; elle m’a reboostée. ça m’a donné envie de communiquer avec toi hors réseau.
    Bon courage.

  3. Bonjour,
    Merci beaucoup pour ton témoignage que je partage entièrement.
    Comme toi, je m’informe, mais je ne regarde plus les informations télévisées depuis 2 mois. Tout n’est que négatif et peut faire peur à celui qui écouterait en boucle…
    Restons positifs!
    Carpe diem…

  4. Ne penses-tu pas qu’envisager septembre en amont permet de mieux se préparer et de ne pas revivre le stress de l’urgence des annonces de dernière minute ?
    Moi, ce qui m’a stressée, c’est l’impréparation du gouvernement, les annonces sans réflexion préalable, les contradictions, la nécessité de s’adapter dans les 2 jours qui suivaient les annonces, etc… Tout cela a alourdi ma charge de travail de directrice et d’instit. Je me suis sentie préoccupée en permanence par le manque de fiabilité de nos dirigeants.
    Sans tomber dans le scénario catastrophe, la ralerie incessante et le délire pessimiste, j’aimerais que donc septembre soit mieux anticipé par notre ministre avec une vraie réflexion qui nous rende plus efficaces à la rentrée (ou plus tard) si nos conditions d’enseignement doivent à nouveau être impactées.

    En tout cas, merci pour ton partage pédagogique et tes bonnes idées.

    1. Je comprends ton point de vue… mais, je pense qu’il y a deux catégories de personnes : Celles, comme moi, qui vivent au jour le jour, à fond, une passionnée qui savoure chaque minute de la vie sans se projeter très loin. Et ensuite qui s’adaptent sans trop de difficultés, avec une certaine souplesse, et de la fatigue aussi bien sûr… en essayant de faire au mieux. Puis, il y a ceux qui préfèrent prévoir, planifier, pour être prêts au cas où. Le problème, c’est le cas où n’existe peut-être pas. Et le temps perdu du présent à préparer un avenir qui n’existera peut-être pas ne peut plus être récupéré. Du temps, de l’énergie, des discussions, des questionnements, qui finalement n’auront servis à rien. Voilà, c’est mon avis par rapport à ma personnalité. Je comprends très bien que d’autres puissent ne pas me comprendre, et je respecte hein bien sûr… bon courage à toi pour cette fin d’année.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *