Organisation des packs mp3

2 06 2008

 lapinblanc2.jpg
Je me trouve actuellement confronté à une difficulté d’ordre organisationnel, qui explique partiellement ce récent silence sur Spoken English.

Le système de « packs » fournis aux élèves à intervalles réguliers, contenant des fichiers sons qui sont ensuite exploités peu à peu au fil du cours, est difficile à appliquer lorsque les séquences sont plus espacées. Or c’est le cas depuis la période avril-mai, avec les ponts à répétition juste après les congés, les cours sont morcelés, les évaluations viennent quand elles viennent, parfois parce qu’il faut bien boucler le trimestre; bref, c’est très difficile de planifier longtemps à l’avance.

Or mon système de packs ne va qu’avec une solide planification. Je me retrouve en ce moment à travailler en classe sur un fichier son que j’ai placé sur le réseau à disposition des élèves, mais qu’ils n’ont pas eu l’occasion de télécharger sur leurs lecteurs faute de temps pour aller tous ensemble en salle multimédia. Bien sûr, ils auraient pu l’installer à partir d’un autre poste du lycée, mais c’est parfois compliqué puisqu’ils n’y ont pas accès tout le temps. Du coup on travaille la compréhension orale en classe, sans réécoute à la maison, à rebours de ce qu’on a fait toute l’année, et les lecteurs restent inutilisés…

Cela me fait donc penser à la façon dont D. Bayon Lopez avait mis en place [email protected], avec (je le redonne de mémoire, mais il me semble bien que c’était le cas) un accès pour les élèves à des bornes en libre accès dans le lycée, pour retirer ou déposer des fichiers sons. Cela me serait particulièrement utile aujourd’hui, car cela me permettrait d’être plsu réactif, et je pense que ç’aurait été intéressant également en cours d’année, notamment pour le dépôt par les élèves de fichiers sons sans que ce soit nécessairement toute la classe qui le fasse en même temps.

À méditer certainement pour les collègues qui envisagent un projet balado-diffusion; il peut y avoir aussi un accord avec le documentaliste de l’établissement pour laisser un PC en libre accès à cet effet au CDI, ou bien on peut systématiser l’ouverture libre (mais encadrée bien sûr) de la salle multimédia tel jour de la semaine pendant un quart d’heure ou une demi-heure pour permettre ce genre de manipulations.


Actions

Informations

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire