Bilan projet mp3

19 07 2008

J’ai récemment parlé de plusieurs bilans d’expérimentation de balado-diffusion en classe. Voici le mien!

Le texte me semble un peu long pour être reproduit intégralement ici, mais vous pourrez le télécharger en bas de ce message. J’en propose tout de même la conclusion en guise de bilan pédagogique, mais le document complet donne des détails techniques et pratiques qui peuvent être utiles à d’autres.

Bilan Pédagogique

Ce bilan sera rapide : je suis tout à fait convaincu par la pertinence et le bien-fondé de cette pratique, qui a permis :

  •  tout d’abord aux élèves d’être confrontés de manière nettement plus intensive à de l’anglais parlé authentique (ce qui est habituellement trop rare en cours, pour de multiples raisons)
  •  de leur faire prendre l’habitude de travailler sur ce matériel sonore, de façon individuelle, à leur rythme, ce qui a eu pour effet de les détendre vis-à-vis de la compréhension orale, de leur faire admettre spontanément que la compréhension globale n’était pas si difficile, et qu’on pouvait déjà faire beaucoup sans qu’une compréhension détaillée soit toujours nécessaire ;
  • d’harmoniser, là aussi à force de pratique, les rythmes de travail en compréhension orale. En début d’année, l’écart est considérable entre ceux qui comprennent très vitre et ceux qui ont besoin de revenir très souvent sur tel ou tel point ; cet écart m’a semblé s’amenuiser très nettement ;
  •  de permettre aux élèves les plus intéressés et motivés non seulement de ré-écouter ce qui a été fait en classe (ce qui était souvent obligatoire pour tous), amis aussi d’accéder à d’autres fichiers sons, à écouter de façon volontaire et optionnelle.
  •  d’entraîner tous les élèves à l’expression orale, par le biais des dictaphones. Même à 32 élèves, même les plus timides peuvent -doivent- fournir des textes enregistrés, là aussi en respectant les rythmes de chacun au fil de la formation, ou bien en temps limité en évaluation. Je regrette d’ailleurs de ne pas avoir suffisamment exploité cette fonction par manque d’organisation, j’aurais dû mettre au point un système de ramassage hebdomadaire de quelques lecteurs, ce qui aurait été plus simple et tout aussi efficace que de vouloir évaluer les productions de tous en même temps.
  •  d’évaluer beaucoup plus finement l’expression orale donc, mais aussi évidemment la compréhension orale, puisque ces lecteurs peuvent s’utiliser en devoir sur table (voir plus haut)
  •  d’impliquer fortement les élèves dans leur pratique de la langue, en dédramatisant les activités d’écoute, en proposant de nombreux supports (accents variés etc) faciles à trouver sur Internet, et en utilisant un outil qu’ils apprécient et s’approprient immédiatement.

Bilan très positif donc, et une expérience que je reconduirai très certainement si cela est possible. L’investissement est tout de même conséquent, mais au vu des résultats je pense que ce sont 30 € par élève qui sont très bien investis, d’autant que l’investissement n’est pas à refaire chaque année -en espérant bien sûr que les appareils tiennent le coup sur quelques années.

>> Télécharger et lire le Bilan complet mp3 Jean Perrin, Rezé



Balado-expérimentations… côté élèves

3 07 2008

Je suis très pris en ce moment et manque de temps pour publier autant que je le voudrais, mais je profite que d’autres le font pour vous en faire part…

Les deux publications que je vous soumets ici sont la conclusion de deux projets d’exploitation de la balado-diffusion, l’un déjà avancé et dont j’ai parlé ici, celui de Philippe Dudoué à Laval (en classe de BTS), et l’autre que l’on doit à deux collègues de Mayenne, Eliane Debien et Claudine Martin, qu’elles ont mené à bien en classe de Terminale STG (voir leur projet initial). Il s’agit donc de projets menés sur l’académie de Nantes, et j’en suis très heureux !

Au terme de cette année, voici donc une conclusion basée sur les critiques des élèves concernés : pour le projet [email protected] de P.Dudoué, et pour le projet [email protected]@do d’E.Debien et C.Martin.