Entre les murs … pour les 3e

Pour entamer notre réflexion sur le film, je vous propose deux avis divergents, un peu de lecture pour vous donner de quoi réagir… et créer ;o) ! à demain.

« Ce n’est certes pas un documentaire, mais ça ne ressemble en rien à une fiction. Ancien prof lui-même, François Bégaudeau co-scénariste et acteur joue son propre rôle, face à de vrais élèves d’une classe composée à l’issue d’un casting scrupuleux du metteur en scène Laurent Cantet. Le cinéaste de Ressources humaines poursuit son travail d’investigation avec une caméra qui scrute les liens de groupe, les rapports d’autorité, les servitudes de l’engagement dans une société en effervescence. Le tableau n’est pas forcément rassurant, parce que cette (sur)vie au quotidien est parfois synonyme de lâchetés, de mensonges ou de démissions face à la difficulté. Enseignants, administration, élèves tous confondus. Mais au-delà de ces contradictions coupables, il y a Entre les murs de cette salle de classe une vitalité, une fraîcheur et une énergie qui malgré tout se veulent porteuses de confiance. Sans candeur ni démagogie. Simplement plus forte que les doutes et les embûches. Le message vient de France mais la leçon vaut pour tout le monde, a souligné Sean Penn président du jury qui a trouvé là une Palme d’Or pour le festival de Cannes 2008. »

LA FIN DE LA CRITIQUE DE OUEST-FRANCE

« Ce film nous montre un prof totalement incapable de gérer sa classe. C’est la panoplie de tout ce qu’un enseignant ne doit pas faire. Il véhicule un ramassis de clichés, notamment sur les élèves issus de l’immigration qui confortera certains spectateurs dans leurs préjugés. »

LE COMMENTAIRE D’UN ARTICLE tiré des Inrockuptibles PLUTÔT ÉLOGIEUX SUR LE FILM

 

 


Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.