Feuilletons épistolaires – 4e

Troisième lettre du groupe d’Arnaud, Axel, Fanny et Pierre :

Le 10 mars 1950,

Mon cher Yohann,
J’ai bien reçu ton appel hier.
Je pense qu’il ne faut pas que tu t’inquiètes car il faut garder l’espoir que la police le trouve. J’ai réussi à avoir l’autorisation de conduire l’enquête et j’envisage déjà plusieurs possibilités : J’ai fait des recherches sur l’historique de ta maison ; des choses horribles se sont passées entre ses murs. Cet endroit est dit « hanté »… Cependant cela peut être des malfaiteurs qui peuvent te demander une rançon.
Je pars dans deux jours te voir et commencer l’enquête. Peut-être trouverons-nous des indices qui ont échappé aux inspecteurs déjà sur les lieux…
En attendant, essaie de dormir dans cette grande maison qui est la tienne et surtout, fais attention à Sandra ! Ton passé de militaire te servira.

Ton cher ami, Christophe.

 


Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.