Actualités des nouvelles technologies en Suisse

Un site utilisant LeWebPédagogique

Les temps sont à la globalisation, en informatique encore plus qu’ailleurs. Des sociétés géantes comme Google ou Amazon mettent à disposition des entreprises et des particuliers de l’espace serveur, de l’hébergement et des solutions informatiques à moindre coût. Comment alors se démarquer lorsqu’on est une société locale? Tout d’abord, si nous prenons par exemple une société informatique Genève, son avantage principal va résider dans ses possibilités en termes de support; en effet, de nombreuses entreprises ont besoin d’un ingénieur attitré qui pourra intervenir sur place en cas de problème, ou simplement former les collaborateurs à un nouvel outil informatique. C’est donc dans le sur-mesure que le local paie le plus, et aussi au niveau du support. Les grandes sociétés sont parfois incapables d’aider « intelligiblement » les sociétés en français.

Un autre aspect important des entreprises d’informatiques suisses, pour autant qu’elles stockent leur données sur le territoire helvétique, se situe dans les aspects légaux d’un hébergement suisse. Les lois sur la protection des données sont particulièrement développées en Suisse, et c’est une garantie non seulement pour les entreprises mais surtout pour les particuliers qui utilisent leurs services, de savoir qu’en cas de problème, un recours est possible, que leurs données sont protégées au titre de la loi suisse, et qu’ils peuvent y accéder ou les effacer en cas de besoin. Beaucoup de sociétés offshore n’offrent aucune protection aux utilisateurs. La transparence légale et le « made in Switzerland » ont donc une valeur important en termes de crédibilité.

Une tendance de fond que l’on constate aisément depuis une dizaine d’années, c’est la façon dont les internautes rassemblent de l’information afin de trouver les meilleurs astuces. On peut le voir en action sur les réseaux sociaux, à travers les groupes Facebook, ou plus récemment sur un réseau social entièrement dédié à la vidéo comme Tic Toc.

Toujours à l’affût de bons plans, les internautes rassemblent parfois ces informations pour les proposer sur des sites de types « comparateurs » (comme par exemple ce groupement belge qui compare les sites de livraison de fleurs en Belgique), tout en bénéficiant parfois d’une commission à travers les plate-formes d’affiliation.

Cette collaboration, en ce qui concerne l’information, ne se limite pas aux biens de consommation mais touche aussi la politique et l’enseignement. En externalisant ainsi les travaux, un projet peut être amené à sa conclusion de façon rapide et multi-disciplinaire. Une tendance également née du web est le crowdfunding, que l’on retrouve pour financer tout type de projet, qu’il s’agisse de la création d’un produit ou du soutien d’une personne.

Nous reviendrons ces prochaines semaines sur ces tendances de fond qui ont profondément transformé non seulement le web, mais la société dans son ensemble, et le monde du travail en particulier, pour le meilleur et pour le pire.

Pas un jour ne se passe sans que l’on nous parle de « cloud », ou d’hébergement dans le cloud, en faisant passer cela pour la panacée. De quoi parle-t-on vraiment? Quelqu’un s’amusait à dire « il n’y a pas de cloud, c’est simplement l’ordinateur de quelqu’un d’autre » et il y a du vrai dans cette boutade.

Toutefois, il ne faudrait pas réduire le cloud à un simple hébergement web amélioré: il concerne une gamme grandissante de produits informatiques et physiques. De la gestion de stock d’une entreprise à sa facturation, en passant par des applications de l’internet des objects comme chauffage, système de sécurité, monitoring météorologiques, etc. Ce qui caractérise le cloud, c’est le fait d’être accessible de partout sur la terre à travers une connexion internet. Qui dit cloud dit donc facilité d’accès, et son corrolaire, risque de sécurité. Le cloud propose une dématérialisation des services: votre ordinateur (ou votre maison) brûle? Pas de problème, l’ensemble de vos services peut continuer à tourner.

Les avantages de l’hébergement sur le cloud sont nombreuses, outre la facilité d’utilisation, la redondance et la dématérialisation. Le stockage est également plus facile, comme nous pouvons le voir sur nos téléphones portables qui stockent nos photos et nos données sur le cloud. Alliée à une certaine forme d’intelligence artificielle comme la reconnaissance faciale, nous n’avons plus besoin de rechercher sur nos disques dur une photo en particulier, celle-là est taggée automatiquement et facile à récupérer. Et nous n’en sommes qu’au début.

Le cloud est donc une réalité et procure des avantages inestimables pour les entreprises et particuliers, en Suisse comme ailleurs.