Je l’attendais avec impatience car je sais que ma marraine de La Communauté des Profs Blogueurs et amie Lala fait du travail de qualité. J’utilisais « Réussir son entrée ne Grammaire, Retz » lorsque j’étais au cycle 2 et j’attendais un livre qui fonctionne sur le même modèle mais avec les petits plus de Lala.

z

Je trouve Picot un peu trop chronophage, même si je garde le système des transpositions. L’an dernier, j’avais gardé les collectes, mais cette année, c’est en collectif seulement avec des moments pour trier, réutiliser, réviser.

Pour ma part, j’ai testé une leçon de conjugaison dans cette méthode  publiée chez Retz : le passé composé avec « avoir » puis avec l’auxiliaire « être » (mais je n’ai pas pris de photo pour cette partie-là). J’illustrerai donc mon article avec les photos du travail de mes élèves.

.

es « plusLes « plus » :

Des séances conformes aux IO avec un déroulement général sécurisant qui permet de construire les savoirs

Les séances se déroulent sur le principe suivant :

-Lecture et compréhension du texte, approche de la notion avec manipulation/recherche/tri (pour info, on peut se servir des textes pour la fluence)

20190228_111757

-Réactivation des connaissances du CE2 ou découverte de la notion

20190228_111852

20190228_113212

20190228_111826

-Approfondissement, structuration, création d’une carte mentale (ou alors vous utilisez la toute prête du livre)

-Entraînement, consolidation

20190304_105618

-Transfert vers un court projet d’écriture

20190304_0955166

.

Des fiches d’exercices sur 2 niveaux : 1 et2, car la méthode est conçue pour des CM1 et des CM2. Ainsi, pour un double niveau, c’est parfait, avec un départ commun puis une différenciation. Sinon, on va plus loin avec les CM2 et on fait les fiches de niveau 2.

-Des activités ritualisées de Grammaire « une phrase par semaine » à analyser : transposition, analyse grammaticale (classes, fonction), travail sur le lexique et l’enrichissement de la phrase. Je rajouterai cela à ma phrase donnée du jour que j’avais déjà en rituel, qui repose davantage sur les lettres finales muettes (orthographe lexicale et grammaticale).

-Je suis heureuse de retrouver les tikis qui permettent de personnaliser les classes grammaticales de manière très visuelle. Au cycle 2, j’utilisais ceux de « Réussir son entrée en Grammaire » avec des colliers pour les faire vivre. Mais depuis que je suis au cycle 3, j’utilise les tikis créés par Les clés de la classe. Je vais donc poursuivre ainsi, pour tout le matériel plastifié et déjà préparé. En revanche, n’hésitez pas à utiliser ceux du livre si vous ne l’avez jamais fait.

csbVi3NJQopZTTGy1Zsq4tq9sHU@250x208

.

Les « moins » de la méthode :

Je n’en trouve pas ! Cette manière de travailler me convient, c’est structurant pour les élèves, c’est régulier et sécurisant. La seule chose que je fais, c’est de retaper les textes de manière plus aérée avec une police plus grosse pour mes dyslexiques, c’est tout.

Enfin, ayant pris le livre en cours d’année, je ne suis pas synchrone avec les couleurs des groupes syntaxiques proposées dans l’ouvrage (fonction) : Lala utilise du bleu pour le sujet, du jaune pour le prédicat et moi je fais exactement l’inverse, mais ce n’est pas absolument pas grave, j’adapte sans aucun souci. Le CC est en vert pour elle comme pour moi, par contre. 🙂

 

Donc, j’adopte cette méthode pour terminer mon année en Grammaire et je la poursuivrai probablement l’an prochain. Je vous la recommande !

Commander le livre « réussir en Grammaire »

Et pour finir, une carte mentale faite par un binôme à l’issue de la séance sur les compléments du nom, toujours avec la méthode de grammaire.

Sylvie Hanot, Cafipemf généraliste et LVE