Les étapes de la recherche documentaire

reflechirNombreux sont les documents existant sur le sujet, on en trouve de très bien faits en vue de l’auto-apprentissage sur des sites comme Chercher pour trouver (Montréal) ou PARME (Pour Acquérir Rapidement une Méthode de Recherche Efficace – Université Sophia Antipolis de Nice).

Voici un document sur la question : ici.

Voici enfin un document très intéressant élaboré à l’origine pour l’enseignement primaire, qui reprend chacune des 6 étapes, et les difficultés rencontrées par les élèves pour chacune d’entre elles, assorties de propositions de remédiations. [Roland PICARD – Conseiller pédagogique TICE – Inspection Académique du Finistère, 2005]

infonnverifkl8

Pour des travaux de recherche, il est utile de proposer aux élèves une feuille de route reprenant ces 6 étapes de la recherche documentaire, pour leur faciliter la tâche et faire en sorte qu’il ne fasse l’impasse sur aucune d’entre elles. Des validations régulières permettent à la fois de veiller à la bonne avancée des travaux, étant entendu que les élèves appréhendent la recherche d’information dans le cadre particulier de la prescription, qu’il ne sont pas toujours demandeurs et qu’ils n’expriment souvent pas de réel besoin d’information !

Voici 2 feuilles de route élaborées dans un cadre interdisciplinaire documentation – SVT :

Faire une recherche pour un exposé en SVT – [Collège Les hauts de l’Arc, Trets, 2007]

Le carnet de bord interactif pour les exposés de 3e en SVT : [© Joncour, F. Formation à l’information et à la documentation : Carnet de bord interactif. CLG J. Moulin, Croissy sur Seine, 12/2006]

homme2Dans mon établissement, nous avons essayé cette année de mettre en place une feuille de route de ce type pour les devoirs semestriels, qui jusqu’ici sont souvent des compilations de copier-coller sur un sujet pas toujours bien défini. L’absence de prise en compte de la recherche documentaire dans l’élaboration de ce devoir rendait quasiment nos enseignements vides de sens : à quoi bon sensibiliser les élèves à l’utilisation raisonnée des médias, à la reformulation et à la restitution des informations si pour un travail de ce type aucun critère ne permet d’évaluer ces savoir-faire ?

 

Nous souhaitions contraindre l’élève à :
– réfléchir sur son sujet sans se précipiter sur Internet, à effectuer un travail sur les mots-clés,
– effectuer une recherche dans le fonds de la médiathèque,
– reformuler au moins un paragraphe d’un document (Internet ou papier) de son choix.

Voici cette feuille de route, légèrement modifiée à l’occasion de la formation (la première page n’existe pas dans le document distribué cette année).


Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.