Hyperconnectivité : c’est quoi la « vraie » vie ?

Qu’ils soient vilipendés, diabolisés, craints, adorés ou détournés à des fins pédagogiques, les réseaux sociaux ne peuvent laisser indifférents les pédagogues puisqu’ils font partie intégrante du quotidien de nos apprenants…
On ne compte plus les ressources qui permettent de sensibiliser la génération Z aux dangers du Net, pour les responsabiliser vis à vis de leur identité numérique et de celle de leur entourage.

Mais le harcèlement, la propriété intellectuelle, le droit de et à l’image et autres dérives plus ou moins dangereuses et parfois scabreuses ne sont pas les seules pistes de discussion autour des réseaux sociaux. Et il est un danger qui est beaucoup moins évoqué alors qu’il pourrait donner lieu à d’intéressants débats :

La vie virtuelle empiète-elle trop sur la vie réelle ?

Les réseaux sociaux ne nous rendent-ils pas asociaux ?

les-10-plus-grands-reseaux-sociaux-au-monde-se-devoilent-en-chiffres-et-en-statistiques-UNE

Cette question, de nombreux parents se la posent, mais comment agir et limiter les dérives ? Un cas extrême à discuter serait celui de ce père qui donnera 200 $ à sa fille de 14 ans si elle quitte Facebook pendant 5 mois. Le contrat, quoique loufoque, témoigne d’une grande détresse parentale face à ce nouveau comportement de gens hyperconnectés.

Tout d’abord, pour être un minimum au point concernant les usages des réseaux sociaux, une infographie vidéo des chiffres clés 2013 de ces réseaux sociaux en France,  qui permettra également de travailler les chiffres pour les collègues de DNL mathématiques :

Il peut donner l’occasion de discuter avec les élèves de leurs pratiques : sont-elles différentes de celles rapportées dans ce document ? Les données sont-elles déjà complétement obsolètes ?

Pour introduire la discussion sur la place du Net et des réseaux sociaux dans la vie des élèves, voici quelques ressources qui n’ont pas vocation pédagogique à la base, des fictions qui loin d’être moralisatrices permettront aux jeunes de faire preuve d’empathie avec les personnages en action :

look-up-a-powerful-poem-about-an-150x150Le court-métrage LOOK UP : “We’re a generation of idiots, smartphones, and dumb people.”

En anglais, il ravira les collègues qui enseignent dans cette langue, mais on peut envisager aussi de le passer sans bade -son, le contenu scénaristique étant assez clair… Gary Turk y scande avec poésie et rythme (une sorte de slam) la solitude paradoxale de cette génération d’hyper-connectés, le silence induit par l’usage massif des réseaux sociaux. Des paroles simples, cruellement vraies, puissantes : le buzz est immédiat, et les 20 millions de vues en 2 semaines ne diront pas le contraire !

 

J’ai pas le temps est une chanson de Gabi : sur une tonalité rock, avec un clip très sympa en animation de marionnette, elle ne peut que plaire aux ados ! Un homme fait la liste de toutes les choses qu’il n’a pas le temps de faire avec sa bien-aimée, car il a beaucoup de tâches à remplir en ligne…

« J’ai pas le temps de te dire que tu es belle
j’ai bien mieux à faire je dois classer tous mes emails

J’ai pas le temps de t’emmener au bord de la mer
Je préfère surfer sur les sites de ventes aux enchères
C’est peut être qu’une idée
C’est peut être par peur d’être démodé… »

Cette chanson a fait l’objet d’une fiche pédagogique sur TV5monde, à l’adresse d’apprenants FLE de niveau A2 et B1.

Dans Le portable est-il en train de nous pourrir la vie ?, on suit une jeune femme qui se retrouve, dans différentes situations, entourée de personnes rivées à leurs portables: au moment de trinquer avec une copine, sur la plage, lors d’une fête d’anniversaire, au bowling… et jusque dans son lit où, alors qu’elle est blottie contre son ami, ce dernier n’a d’yeux que pour son smartphone :

En anglais aussi, Noah, vie d’un ado sur Internet met en scène la vie numérique d’un ado dans un « huis-clos numérique » principalement centré sur la rupture du personnage central avec sa petite amie.  Au départ, le jeune héros – nommé Noah Lennox – ouvre de multiples pages et applications sur son ordinateur, comme le font des millions d’ados au quotidien. Il lance une discussion Facebook avec son ami « Kanye East » et commence à regarder une vidéo amateur sur YouPorn, avant de recevoir un message d’Amy, sa petite amie. Interrogé par The New Yorker, le tandem de cinéastes a expliqué que l’idée de ce film à la réalisation minimaliste leur est venue après qu’ils ont supprimé leurs comptes Facebook, il y a un an. « J’avais l’impression de développer une addiction malsaine », raconte Patrick Cederberg, ajoutant qu’il passait des soirées entières à décortiquer la vie de ses amis sur la Toile.

—————–

Du côté des comiques, Norman n’a pas manqué de mettre au pilori les petites habitudes (ridicules) des accros aux smartphones dans son sketche : « Accro à ton smartphone ? ». Très caricatural, mais cela fera sans aucun doute rire vos apprenants…

Et pour faire parler les élèves, pourquoi ne pas leur montrer ce petit sketch sans le son et imaginez les (non-)dialogues entre les protagonistes ?

http://www.youtube.com/watch?v=SGEJqP2cC3U

—————–

Le saviez-vous ?

Plusieurs phobies liées à l’hyperconnectivité sont nées ces dernières années, avec de nouveaux jolis termes pour les désigner.

La nomophobie est la peur de sortir de chez soi sans son téléphone intelligent. Son propriétaire a alors peur de sentir inintéressant et de manquer quelque chose important.

fomoQuant au syndrome de FOMO , il est l’acronyme pour « Fear of missing out » (angoisse de manquer quelque chose), ce nouveau travers de la modernité façonné par les réseaux sociaux.

Une capsule audio explique tout sur ce terme :

https://soundcloud.com/thibnton/fomo-fear-of-missing-out-peur

Cet article en fait également une bonne synthèse : http://visionsmag.com/fomo-je-suis-reseau-social-dependant/

Et de méditer sur les paroles de la poétesse Emily Dickinson, agoraphobe notoire qui a passé la majeure partie de sa vie chez elle:

« Vivre est une expérience si étonnante qu’elle laisse très peu de temps pour le reste »


Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.