Mai 23 2010

Interdisciplinarité et collaboration avec le prof-doc, pour quoi faire ?

Publié par Christelle dans Formation Sibiu _ Mai 2010, Initiation à la recherche documentaire      

1- Apports théoriques

2- Deux exemples de partenariats (menés dans le cadre des PPCP – Projets Pluridisciplinaires à Caractère Professionnel)

——

au cdi1- Quelques apports théoriques

A signaler, la parution toute récente de l’ouvrage « C’est fou tout ce que je peux faire au CDI », aux éditions L’Harmattan (mai 2010).

« Ce livre aurait pu s’intituler « Nos documentalistes sont formidables ». En effet, le collectif « Vivre le CDI » est composé de documentalistes et de professeurs-documentalistes de collèges et lycées de toute la France qui ont souhaité faire part de leur expérience et de leurs réflexions pour aider parents, élèves et enseignants à mieux comprendre ce qu’est un CDI. En montrant comment il vit au quotidien, ils espèrent permettre à chacun de l’utiliser et d’en profiter au mieux pour le plus grand bien de chaque élève. »

Sur Internet, un dossier très complet sur les collaborations envisageables :
Professeur-documentaliste / Professeur de discipline – Travailler ensemble : un espace à construire

Vous trouverez par ailleurs des exemples de fiches de liaison professeur-documentaliste / professeur de discipline ici.

Enfin, une fiche synthétique qui reprend les différents paramètres à prendre en compte pour l’élaboration d’une séquence pédagogique visant des objectifs info-documentaires et disciplinaires. (Pascal Duplessis, 2008)

2- Deux exemples de partenariat menés
entre le professeur-documentaliste et des enseignants de disciplines dive
rses

Le premier exemple est une séance ponctuelle dans le cadre d’un PPCP (Projet Pluridisciplinaire à Caractère Professionnel) : à un moment de l’année, les élèves ont eu besoin d’acquérir des connaissances liées au droit de l’image et au droit à l’image, de rechercher des images, sons et autres médias en connaissant le droit d’exploitation de ceux-ci. Le recours au professeur-documentaliste s’est alors imposé…

Les élèves devaient réaliser un diaporama retraçant l’action humanitaire menée l’année précédente (2005) afin de le diffuser auprès de l’association partenaire. L’année précédente, ces mêmes élèves avaient réalisé une série de panneaux sur le Burkina Faso mais sans prendre garde à ces notions. Les panneaux n’étant pas destinés à sortir du lycée, les enseignants s’étaient alors posés moins de questions de droits. Mais dans la perspective de produire un objet « public » – qu’il s’agisse du diaporama ou du cédérom -, une sensibilisation au droit de l’image s’imposait.

Le droit « de » l’image est un droit hybride, parfois classé dans les droits voisins du droit d’auteur. Il regroupe en fait des droits « à » l’image des personnes physiques et des propriétaires de biens, et divers droits d’auteurs. La séance présentée aborde de façon pratique des thèmes complexes comme le droit à l’image des personnes, le droit à l’image des biens, le droit d’auteur sur les images et les licences proposées par les banques d’images/de musique.

Après répartition de la classe en groupes de travail et introduction des objectifs d’une journée entièrement consacrée au projet, huit élèves étaient chargés pendant 3h de rechercher des images et d’étudier le droit d’exploitation de celles-ci, puis d’effectuer en début d’après-midi un compte-rendu aux camarades ayant choisi un autre atelier le matin.

Les recherches documentaires sur le droit d’auteur, le droit à l’image, les images libres de droit, ainsi que la préparation de la restitution ont été effectuées au CDI selon les modalités suivantes : voir le document descriptif de la séance.

Et voici les documents d’appui utilisés durant cette séance qui a très bien fonctionné auprès des élèves (répartition des tâches, chacun des groupes travaillant sur une notion différente ; aspect ludique des rallyes ; aspect responsabilisant de leur tâche de médiateurs envers les élèves de l’autre groupe…)

Rallye « Photographies en folie »

Rallye « Libre, vous avez dit libre ? »

Rallye « Un droit d’auteur peut en cacher un autre »

Rallye « Mon image m’appartient, parce que je le vaux bien ! »

Le quiz qui concluait la séance au CDI

————————–

Le second exemple est un partenariat qui a été filé sur l’ensemble de l’année scolaire 2005-2006, dans le cadre d’un « projet pluridisciplinaire à caractère professionnel » (PPCP) sur l’Europe, deux classes de première de baccalauréat professionnel, avec un professeur d’anglais-lettres et un professeur de physique-informatique : la mise en place et le suivi d’un projet d’échanges entre lycéens européens au travers d’un blog, EUROSPHERE.

En soi, l’utilisation d’un blog permettait d’aborder des objectifs techniques et juridiques ; la dimension d’échange avec des élèves étrangers permettait d’y ajouter des objectifs interculturels, enfin nous avions souhaité faire travailler les élèves sur la correction de la langue avec de surcroît quelques objectifs documentaires. L’étendue du projet sur l’année permettait de travailler selon une pédagogie de projet responsabilisante et de traiter certains aspects citoyens.

Vous trouverez ici un document de synthèse sur ce projet, qui en reprend les objectifs, le déroulement dans son ensemble et en établit un bilan, y compris du point de vue du traitement des compétences info-documentaires.

Si le thème des blogs, vous intéresse, mon mémoire de titularisation portait sur ce sujet et s’appuyait sur cette expérience filée sur l’année, il est consultable ici :

Les blogs à l’école : Intérêts et enjeux pour le professeur-documentaliste


Mai 21 2010

Automatiser et partager sa recherche d’information avec Netvibes, Twitter ou Diigo

Publié par Christelle dans Formation Sibiu _ Mai 2010, Ressources en ligne, TICE, Veille documentaire      

Partager et automatiser

Un portail documentaire : Netvibes (http://www.netvibes.com)

imagesUn outil facile à prendre en main, pour une veille documentaire personnelle (page privée) ou portail public à destination des enseignants et/ou des élèves (page publique sur le net, facilement utilisable comme page d’accueil, sur les postes informatiques du CDI ou de l’établissement) qui permet de :

  • Centraliser et classer en thèmes et sous-thèmes des sites fiables et pertinents / mutualiser entre enseignants les gisements de ressources qui ont été validées discipline par discipline.
  • Donner accès  à des outils pratiques et utiles (usuels, fils RSS de presse…)
  • Cadrer des recherches documentaires et de rendre les chercheurs curieux d’autres outils, en les faisant sortir de leur petit pré carré où seul Google a une légitimité ?
  • Suivre « minute après minute » l’actualité des blogs et des sites « dynamiques » (avec flux RSS)
  • Suivre ce qui ce fait en cours en ajoutant ou supprimant des onglets, mettant en avant des sites signalés en cours par les enseignants.

Sur Netvibes, vous avez la possibilité d’intégrer :

  • Des flux RSS

  • Des liens Internet
  • Des outils de recherche en ligne
  • BCDIWEB
  • Un accès au courrier électronique (Webmail)
  • Un agenda
  • D’autres applications en ligne : météo, listes de tâche etc.
  • Des outils bureautiques en ligne (GOOGLE document par exemple)
  • Etc.

Un système d’onglet permet de créer autant de pages thématiques que nécessaire.

Il peut être très utile d’analyser des portails déjà existant. De plus, il est facile, s’ils sont partagés, de récupérer des modules existant pour les intégrer à son propre portail.

Voici le portail que j’ai créé, il regroupe des ressources générales (usuels en ligne, outils linguistiques, outils de recherche), des ressources à l’information-communication, ainsi que les principales ressources  utiles aux enseignants de mon établissement : Français langue étrangère, enseignement bilingue, sciences, éducation au développement durable… : http://www.netvibes.com/chrissoune

Quelques exemples de portails de CDI, parmi tant d’autres :

http://www.netvibes.com/cdienilmamirolle#Accueil (pour les élèves et les enseignants)

http://www.netvibes.com/ressourcesprofswallon/#accueil (spécifiquement pour les enseignants)

http://www.netvibes.com/dcm45#Presentation (à l’attention des professeurs-documentalistes)

Il est possible de créer un portail ou -à moindre échelle- un onglet sur une thématique de recherche précise, en associant les élèves au repérage et à la collecte des ressources. Trouver des sites utiles sur un sujet donné et de les référencer (auteur, contenu) permet d’aborder les notions de source, de validation de l’information, de document secondaire. Un compte-rendu  d’une telle expérience est consultable ici.

Pour créer un univers Netvibes, vous pouvez vous appuyer sur ce tutoriel (Sophie Kennel, PRCE documentation IUT Robert Schuman, Strabourg) ou sur cet autre tutoriel (E.P. – Groupe TICE-Documentation, Académie de Nice, 2009). Un article de SavoirsCDI propose un tutoriel très complet spécialement conçu à l’attention des professeurs-documentalistes.
Pour ceux préféreraient une démonstration vidéo, c’est par ici


Partager ses découvertes

Un outil de micro-blogging : Twitter (http://twitter.com)

twitterTwitter est un outil de réseautage social sous forme de microblogging. Il permet à l’utilisateur d’envoyer des messages brefs (140 caractères maximum) à ses abonnés.
Créé en 2006 aux Etats-Unis, il emprunte son nom au terme anglais «twitter» signifiant «gazouiller» et tweets «gazouillis».

Pour un enseignant, les usages de Twitter peuvent être les suivants :

  • Outil de veille et de diffusion de la veille
  • Communication avec des collègues
  • Lectures d’informations récentes issues des médias sociaux
  • Diffusion d’informations relatives à la classe
  • Débats et échanges entre élèves

Le professeur-documentaliste pourrait se servir de cet outil pour la promotion d’évènements et l’annonce des nouveautés du CDI par exemple.

Twitter n’est disponible que dans deux langues : l’anglais et le japonais. Naturellement l’utilisateur, lui peut écrire dans n’importe quelle langue.
En vous inscrivant, vous déterminez votre profil puis vous partez à la recherche d’autres comptes Twitter dont les titulaires partagent les mêmes motivations que vous pour en recevoir les «tweets», c’est à dire les micro-billets. Ainsi, vous constituez une communauté d’intérêts et de pratiques.
Contrairement à Facebook, Twitter fonctionne sur le type d’un réseau dissymétrique : ceux que vous suivez ne vous suivent pas obligatoirement. Vous pouvez choisir qui suivre et qui vous suit.

Mon compte Twitter : http://twitter.com/chrissoune

Pour des exemples d’applications pédagogiques :

– Vous trouverez ici une page consacrée à l’utilisation de twitter dans la domaine de la documentation (Site http://docsdocs.free.fr)

– Une présentation intitulée « 19 façons d’utiliser Twitter en histoire-géo etn en éducation civique » par Caroline Jouneau-Sion sur Les Clionautes.

– L’expérimentation d’une enseignante de lettres histoire géographie en lycée professionnel, Laurence Juin, et de sa classe de terminale.


Sauvegarder et partager ses signets

diigoLe social bookmarking : Diigo (http://www.diigo.com)
ou De-li-cious
(http://delicious.com/)

Ces outils permettent à plusieurs personnes de partager la même liste de sites favoris et ce sur n’importe quel ordinateur. Cela peut être pratique si vous travaillez sur un même projet, plutôt que de créer vos favoris chacun de votre côté. Cela peut aussi être utile pour renseigner le public, car vous avez une liste de référence.
Le plus simple est d’installer un bouton supplémentaire sur son navigateur. Il suffit alors de cliquer sur ce bouton lorsque l’on se trouve sur une page que l’on souhaite sauvegarder. Dans la fenêtre qui s’ouvre, il suffira d’ajouter une description à la page sauvegardée, ainsi que des mots-clés pour la classer et la retrouver ensuite.

– Pour Internet explorer, allez sur l’adresse : http://delicious.com/help/installie

– Pour Firefox, allez sur https://addons.mozilla.org/fr/firefox/addon/3615 (de-li-cious)
ou https://addons.mozilla.org/en-US/firefox/addon/9258/ (diigo)

Voici 3 tutoriels très clairs présentant DIIGO.
Ils ont été publiés par l’excellent site BiblioLab de l’ABF (Association des Bibliothécaires de France), plateforme en ligne qui a pour objectif d’offrir un espace de ressources et d’expérimentations pour les bibliothécaires souhaitant découvrir le Web 2.0 et ses applications.

1 : Le fonctionnement de base de Diigo, de l’inscription à l’ajout un site dans ses favoris :

Diigo première partie from bibliolab on Vimeo.

2 : L’utilisation de la barre d’outil Diigo pour utiliser les services de ce site de manière simple :

Diigo Deuxième partie from bibliolab on Vimeo.

3 : La fonctionnalité « Groupes » de Diigo qui permet de partager des ressources et de discuter avec certaines personnes sur un sujet particulier ou dans le cadre d’un projet :

Diigo Troisième partie from bibliolab on Vimeo.

Ma page Diigo : http://www.diigo.com/user/chrissoune

Ma page De-li-cious : http://delicious.com/Chrissoune


Mai 20 2010

Les étapes de la recherche documentaire

Publié par Christelle dans Formation Sibiu _ Mai 2010, Initiation à la recherche documentaire      

reflechirNombreux sont les documents existant sur le sujet, on en trouve de très bien faits en vue de l’auto-apprentissage sur des sites comme Chercher pour trouver (Montréal) ou PARME (Pour Acquérir Rapidement une Méthode de Recherche Efficace – Université Sophia Antipolis de Nice).

Voici un document sur la question : ici.

Voici enfin un document très intéressant élaboré à l’origine pour l’enseignement primaire, qui reprend chacune des 6 étapes, et les difficultés rencontrées par les élèves pour chacune d’entre elles, assorties de propositions de remédiations. [Roland PICARD – Conseiller pédagogique TICE – Inspection Académique du Finistère, 2005]

infonnverifkl8

Pour des travaux de recherche, il est utile de proposer aux élèves une feuille de route reprenant ces 6 étapes de la recherche documentaire, pour leur faciliter la tâche et faire en sorte qu’il ne fasse l’impasse sur aucune d’entre elles. Des validations régulières permettent à la fois de veiller à la bonne avancée des travaux, étant entendu que les élèves appréhendent la recherche d’information dans le cadre particulier de la prescription, qu’il ne sont pas toujours demandeurs et qu’ils n’expriment souvent pas de réel besoin d’information !

Voici 2 feuilles de route élaborées dans un cadre interdisciplinaire documentation – SVT :

Faire une recherche pour un exposé en SVT – [Collège Les hauts de l’Arc, Trets, 2007]

Le carnet de bord interactif pour les exposés de 3e en SVT : [© Joncour, F. Formation à l’information et à la documentation : Carnet de bord interactif. CLG J. Moulin, Croissy sur Seine, 12/2006]

homme2Dans mon établissement, nous avons essayé cette année de mettre en place une feuille de route de ce type pour les devoirs semestriels, qui jusqu’ici sont souvent des compilations de copier-coller sur un sujet pas toujours bien défini. L’absence de prise en compte de la recherche documentaire dans l’élaboration de ce devoir rendait quasiment nos enseignements vides de sens : à quoi bon sensibiliser les élèves à l’utilisation raisonnée des médias, à la reformulation et à la restitution des informations si pour un travail de ce type aucun critère ne permet d’évaluer ces savoir-faire ?

 

Nous souhaitions contraindre l’élève à :
– réfléchir sur son sujet sans se précipiter sur Internet, à effectuer un travail sur les mots-clés,
– effectuer une recherche dans le fonds de la médiathèque,
– reformuler au moins un paragraphe d’un document (Internet ou papier) de son choix.

Voici cette feuille de route, légèrement modifiée à l’occasion de la formation (la première page n’existe pas dans le document distribué cette année).


Mai 20 2010

Vers un référentiel des compétences info-documentaires

Publié par Christelle dans Formation Sibiu _ Mai 2010, Initiation à la recherche documentaire      

1 – Contexte français

2 – Du côté d’Istanbul…

n8548325217_618

Contexte français

En France, il n’existe pas de cadre officiel spécifique (curriculum) pour la formation à la maîtrise de l’information qui s’appuie donc sur des textes et dispositifs divers : Le B2i, le C2i, les dispositifs interdisciplinaires (IDD, TPE, ECJS, PPCP), les référentiels de discipline, les travaux de recherche des académies ou d’associations professionnelles comme la FADBEN.

On trouve une mise à disposition pléthorique de référentiels info-documentaires : certains sites en recensent un certain nombre comme ici, ici ou encore ici.

Voici 3 documents qui permettent d’obtenir une vision synthétique du domaine :

Compétences et éléments exigibles en recherche info-documentaire (6e – Tale) [EVS de Rennes, Mai 2010.]
Avec mention aux références du socle commun.

Progression indicative des apprentissages des différentes compétences documentaires, de la 5e à la 3e [Stéphane Moronval, documentaliste au collège Jean Moulin de Moreuil.]
Tableau grâce auquel on se rend bien compte de la progression des apprentissages à mettre en œuvre lors des différentes étapes d’une recherche documentaires.

et enfin, c’est rare mais ça existe, un exemple de référentiel interdisciplinaire :

Progression des apprentissages documentaires en collège : partenariat S.V.T. / C.D.I [Frédérique DUMOULIN Collège Léon Comas – Villars-les-Dombes] : une mise à plat idéale !

Du côté d’Istanbul

Parmi les « grands travaux » mis récemment en œuvre pour clarifier les compétences info-documentaires à faire acquérir en fin de lycée, le manuel testé cette année en classe de Préparatoire, préparé conjointement avec S. Buchmann, ma collègue et artiste, s’appuie sur un carnet de compétences élaboré il y a quelques années par l’ensemble des documentalistes en poste sur Istanbul.

Ce manuel est destiné à des apprenants débutants complets en français que nous considérons vierges de toute connaissance et compétence info-documentaire. Nous devons donc axer nos premières séances sur l’acquisition progressive du vocabulaire lié à la fréquentation d’une médiathèque, sur l’utilisation d’un dictionnaire, puis progressivement leur donner une vue d’ensemble de la variété du fonds documentaire, depuis la lecture-plaisir (indispensable pour progresser en langue) jusqu’à une initiation à la lecture documentaire (classification Dewey, clés du livre, sélection de passages pertinents pour un sujet de recherche, initiation à la reformulation, production d’un document de synthèse sur un sujet donné).
Pour voir l’ensemble des compétences visées, reportez-vous à la fin du manuel où figurent une fiche d’auto-évaluation par l’élève et une fiche d’évaluation par la documentaliste.

Les séances en médiathèque devant permettre d’acquérir sur l’ensemble du cursus des savoirs et savoir-faire documentaires au service de l’ensemble des disciplines, ce manuel est un premier pas pour clarifier nos objectifs sur ce niveau et nous espérons mettre en place une transparence et une cohérence entre les niveaux, quand jusqu’ici la réalité est faite de discontinuité et de répétition.

Manuel médiathèque HAZ-08-09

Perfectible, ce manuel sera davantage qu’une petite goutte dans la mer des apprentissages info-documentaires de l’élève à la condition de s’appuyer sur ces principes essentiels :

~~~ Donner du sens aux apprentissages ~~~

Les compétences documentaires et méthodologiques sont au service de toutes les disciplines, littéraires et scientifiques Elles n’ont pas de sens pour elles-mêmes et doivent être enseignées de façon contextualisée.

Indépendamment des séances hebdomadaires en médiathèque, les compétences liées à la recherche documentaire sont à mettre en oeuvre à travailler en partenariat avec les enseignants disciplinaires.

~~~ Assurer un meilleur suivi des apprentissages ~~~

La plupart des notions et compétences ne sont abordées qu’une fois dans l’année… Or il est primordial de revenir sur celles-ci dans une progression en spirale.

Certaines compétences listées comme « non acquises » ou « en cours d’acquisition » après une séquence ne sont jamais réactivées, faute de mise en place de lien établi avec des enseignements disciplinaires. Pourtant, que des compétences transversales : utiliser un sommaire, un index, un lexique, noter les références d’un ouvrage documentaire, prendre des notes, restituer l’information et tant d’autres encore !…

Ici encore, la meilleure remédiation consiste en l’implication de l’ensemble des enseignants, avec le soutien des médiathécaires, dans l’acquisition des compétences liées à la recherche documentaire.

~~~ Mesurer les apprentissages et évaluer les élèves de façon formative ~~~

Puisque nous formons les élèves essentiellement sur des savoir-faire et savoir-être, l’évaluation sommative reste nécessaire pour que les élèves continuent à prendre au sérieux les activités en médiathèque, mais serait à coupler avec davantage d’évaluation continue et formative… Certains enseignants prennent en compte dans la note d’oral les comportements et productions des élèves, c’est peut-être une solution qui nécessite une grande transparence dans les activités et les notations en médiathèque, laquelle est sans aucun doute améliorée cette année par la mise en place du manuel.

<a title= »View Manuel médiathèque HAZ-08-09 on Scribd » href= »http://www.scribd.com/doc/21805452/Manuel-mediatheque-HAZ-08-09″ style= »margin: 12px auto 6px auto; font-family: Helvetica,Arial,Sans-serif; font-style: normal; font-variant: normal; font-weight: normal; font-size: 14px; line-height: normal; font-size-adjust: none; font-stretch: normal; -x-system-font: none; display: block; text-decoration: underline; »>Manuel médiathèque HAZ-08-09</a> <object id= »doc_121698717239549″ name= »doc_121698717239549″ height= »600″ width= »100% » type= »application/x-shockwave-flash » data= »http://d1.scribdassets.com/ScribdViewer.swf » style= »outline:none; » >        <param name= »movie » value= »http://d1.scribdassets.com/ScribdViewer.swf »>        <param name= »wmode » value= »opaque »>         <param name= »bgcolor » value= »#ffffff »>         <param name= »allowFullScreen » value= »true »>         <param name= »allowScriptAccess » value= »always »>         <param name= »FlashVars » value= »document_id=21805452&access_key=key-1vioqe2kuzlhdqtmyra8&page=1&viewMode=list »>         <embed id= »doc_121698717239549″ name= »doc_121698717239549″ src= »http://d1.scribdassets.com/ScribdViewer.swf?document_id=21805452&access_key=key-1vioqe2kuzlhdqtmyra8&page=1&viewMode=list » type= »application/x-shockwave-flash » allowscriptaccess= »always » allowfullscreen= »true » height= »600″ width= »100% » wmode= »opaque » bgcolor= »#ffffff »></embed>     </object>