Mar 9 2013

Les bandes dessinées autobiographiques

Publié par Christelle dans Activité ludique, Fictions - Sélections BD      

Les bandes dessinées autobiographiques sont (de plus en plus) nombreuses sur le marché et peuvent susciter l’intérêt des lecteurs, adolescents et adultes.

Souvenirs d’enfance, parcours de l’enfance jusqu’à l’âge adulte, récits d’événements personnels mêlés ou liés à des événements historiques, qu’ils soient teintés de nostalgie ou narrés sur un ton humoristique avec le recul de l’âge adulte, les origines variées des auteurs  permettent en plus de mener des recherches intéressantes sur le contexte géographique, historique ou politique.

Voici une petite sélection de titres provenant d’horizons variés :

SOUVENIRS D’ENFANCE ET D’ADOLESCENCE

  • Couleur de peau, miel (2 tomes) , Jung, Editions Quadrants, 2007 et 2008

Corée du Sud – Belgique
Thèmes de l’adoption, du déracinement, de l’identité, de l’intégration, de l’amour maternel et de la famille

Les moments clés de la vie de Jung : l’orphelinat, l’arrivée en Belgique, la vie de famille, l’adolescence difficile…

Une adaptation sur grand écran est sortie en 2012 sous la forme d’un film d’animation, intégrant également documents d’archives et vidéos familiales. Un outil idéal pour évoquer le travail sur la mémoire, les souvenirs, assortis de véritables traces objectives sur ce qui a été vécu…

  • Marzi (6 tomes), Marzena Sowa et dessinée par Sylvain Savoia, Dupuis, de 2005 à 2011 / ou deux éditions intégrales, 2008 et 2009

  Pologne
Communisme

« Marzi », ce sont de courts récits qui parlent d’un pays encore bien méconnu, la Pologne d’avant, puis d’après, la chute du Mur, et vue par les yeux d’abord d’une enfant, puis d’une adolescente et enfin d’une étudiante.
« Née en 1979, Marzi est une petite Polonaise de 7 ans qui regarde le monde de ses grands yeux d’enfant : ses parents, sa famille, ses amis d’école et les dames si revêches du magasin d’alimentation, qui ne se dérident pas même lors d’une exceptionnelle livraison de fruits. Elle vit dans une HLM située dans une ville industrielle. Marzi est gaie, insouciante, espiègle et observatrice.

Pour visionner l’histoire des auteurs de Marzi, cliquez ici
Sur le site d’Education France TV, quelques épisodes reprennent certains des aventures de Marzi.

  • Persépolis (4 tomes ou un seul gros volume), Marjane Satrapi, L’Association, 2007 (pour l’intégrale)

Iran
La révolution islamique en Iran

Toute petite, Marjane voulait être prophète. Elle se disait qu’elle pourrait ainsi soigner le mal de genoux de sa grand-mère. En 1979, l’année de ses dix ans et de la révolution iranienne, elle s’est mise à manifester dans le jardin de ses parents en criant « à bas le roi ! ». Là, elle s’imaginait plutôt eChe Guevara. Après, la vie a continué, mais en beaucoup moins drôle. La révolution s’est un peu emballée. Et la guerre contre l’Irak est arrivée…
Marjane Satrapi raconte son enfance sur fond d’histoire de son pays, l’Iran. C’est un récit drôle et triste à la fois, parfois cocasse, souvent touchant.

L’adaptation sur grand écran est sortie en 2007 sous la forme d’un film d’animation. Ce film obtient le prix du jury du Festival de Cannes 2007. Aux Césars 2008, il obtient celui du meilleur premier film ainsi que celui de la meilleure adaptation :

 

  • Mourir, partir, revenir, le jeu des hirondelles, Zeina Abirached, Cambourakis, 2007

Liban
Enfance durant la Guerre du Liban

La vie à Beyrouth en 1984. Un immeuble, une famille, des voisins, qui vivent avec solidarité la peur de chaque instant de se faire tirer dessus par des francs-tireurs ou voir leur logement détruit par des obus. La vie d’une ville, la vie des civils pendant une guerre.

  • Ma mère était une très belle femme , Karlien de Villiers, Ca et là, 2007

Afrique du Sud
Enfance durant l’Apartheid

L’auteure a passé son enfance en Afrique du Sud, à l’époque de la ségrégation raciale, lorsque les blancs avaient la suprématie dans les différents niveaux de pouvoir. Elle s’interroge sur la ségrégation mais aussi sur les mécanismes d’un système provoquant le racisme.

  • Le chant de mon père, Keum Suk Gendry-Kim. Sarbacane, 2012

Corée du sud
Enfance, déracinement de la ville natale, la vie d’une famille nombreuse

Une mère rend, pour la première fois, visite à sa fille, installée à Paris depuis des années. Elles sont coréennes. Pendant les quelques jours que la vieille femme passe avec sa fille, souvenirs et secrets de famille, enfouis au plus profond d’une culture coréenne du secret vont resurgir, et permettre de dénouer enfin les fils de leur relation.

L’éditeur a mis en ligne une bande-annonce de cette bande dessinée :

  •  Choisis quelque chose, mais dépêche toi : Souvenirs d’enfance de Berlin-Est en dix chapitres, Nadia Budde, L’Agrume, 2012

Allemagne de l’Est
Communisme

A partir de détails et de choses insolites, Nadia Budde évoque ses souvenirs et ses questionnements de petite fille dans l’Allemagne de l’Est des années 1980, et réussit à recréer tout un monde, celui de l’enfance, entre campagne et immeubles modernes, mer Baltique et société communiste.

  •  Seules contre tous, Miriam Katin, Seuil, 2006

Hongrie
Deuxième Guerre mondiale

Miriam a 3 ans en 1944. La Hongrie est envahie par l’Allemagne. Les Juifs sont pourchassés. Un voisin dénonce Miriam et sa mère, qui doivent fuir. Elles trouvent refuge à la campagne, au sein d’une famille qui a besoin de bras. Esther, la mère de Miriam, participe aux travaux de la ferme. Mais les nazis sont encore là malgré la fin de la guerre qui approche au fur et à mesure de l’avancée des troupes soviétiques… Alternant scènes du présent en couleur (Miriam vit à New-York) et retours sur le passé en sépia, l’auteure témoigne du sort d’une famille juive hongroise durant l’occupation, reconstituant les faits à partir du témoignage de sa mère.

  • La vie de Pahé (2 tomes), Pahé, Paquet, 2006 et 2008

Gabon / France
Thème de la famille et de l’expatriation

Récit drôle et acerbe sur l’enfance de l’auteur en Afrique, suivie de son arrivée en France.

  • Chaque chose, Julien Neel, Gallimard Jeunesse, 2006


France

Thème de la relation père-fils
Un petit garçon passe des vacances inoubliables avec son papa, qui est magicien. Des années plus tard, le papa magicien est gravement malade et le petit garçon n’en est plus un. Les deux récits s’entremêlent et se répondent étrangement, forment une aventure dont les super-héros sont des gens ordinaires.

  • Ma maman est en Amérique, elle a rencontré Buffalo Bill, Jean Regnaud et Émile Bravo, Gallimard, 2007

France
La perte de la mère, les souvenirs d’enfance et l’amitié
Elle est partie depuis pas mal de temps en Amérique, la maman de Jean, et elle a même a ren­contré Buffalo Bill… Cette mère absente est au coeur d’un complot familial et amical destiné à cacher à ce gamin de 6 ans une vérité autrement douloureuse.

Le film d’animation est en train d’être réalisé :

http://www.youtube.com/watch?v=1VcKx3C0FM0

  • Le mur, Peter Sis, Grasset, 2007

Tchéchoslovaquie
Guerre froide / Communisme

Entre album et bd, Peter Sis déroule à travers un montage croisé et de manière chronologique son histoire et la vie à Prague pendant la Guerre froide. On y perçoit la manière de vivre sous l’emprise du régime soviétique, avec son lot d’interdits, de délations et d’obligations, les frontières qui se referment et les tensions qui grandissent, l’espoir du Printemps de Prague et puis la désillusion et le retour de l’autoritarisme pour terminer par la chute du mur. Mais c’est auusi l’histoire d’un enfant aimant le dessin, puis un adolescent passionné par les groupes de rock, influencé par les modes et les groupes venues de l’Ouest et qui rêve de liberté qui ressort ici.

  • Mouton , Zeina Abirached, Cambourakis, 2007

Liban
Focus sur un détail de l’enfance

Pas vraiment une BD, mais un coup de coeur pour ce très joli petit album graphique avec des planches en noir et blanc ravivées de pointes de couleur, dans lequel la petite Zeina souffre d’avoir des cheveux trop frisés et  invente un mouton vivant sur sa tête.
Jusqu’au jour, où, après de nombreuses tentatives pour cacher sa tignasse, elle s’accepte comme elle est et fait de son complexe, un atout.

A l’origine, Mouton est un court métrage d’animation produit aux Arts Décoratifs de Paris, et sélectionné dans de nombreux festivals internationaux :

 

Ca a toute l’apparence d’une autobiographie mais ça ne l’est pas :

  • Le journal de mon père (3 tomes ou un seul gros volume), Jirô Taniguchi, Casterman, 2007 (pour l’intégrale)

Japon
Thème de la famille et du divorce

Contrairement à l’impression suggérée par son titre, Le Journal de mon père n’est pas un récit autobiographique. Jirô Taniguchi a simplement “planté” son scénario à Tottori, sa ville natale, où il a tant de repères et de souvenirs. Le héros de cette histoire apprend la mort de son père et revient dans sa ville natale. Au cours de la veillée funèbre, le passé des années 50 et 60 ressurgit : l’incendie qui a ravagé la ville et la maison familiale, le dur labeur pour la reconstruction, le divorce de ses parents, ses souffrances d’enfant… Le fils réalise finalement, mais trop tard, qu’il a sans doute été le seul responsable de leur douloureuse incompréhension.

VOYAGES et EXPERIENCES DE L’AGE ADULTE 

Il s’agit souvent d’expériences d’expatriation, de voyage, de découverte et de confrontation interculturelle…

Les BD de Guy Deslisle :

A chaque installation de ce Canadien qui suit sa compagne qui travaille pour Médecins sans Frontières, il raconte ses expériences du pays et comment il a fini par apprivoiser son environnement. Il présente aussi la réalité politique, sanitaire et sociale de ce pays dominé par un groupe de militaires soutenu par de puissants groupes industriels.

Kaboul disco,  (2 tomes), Nicolas Wild, La boîte à bulles,2007 et 2008

Afghanistan – Expatriation adulte pour travail
Thème des relations interculturelles, et découverte d’un pays post-guerre

En 2005, le dessinateur de bande dessinée, alors sans domicile fixe, trouve à la fois un plan squat et un travail. Seulement, c’est un peu loin : à Kaboul, dans un Afghanistan encore instable après la guerre..

Tokyo Home, Cyrielle, Kana, 2010

Japon – Expatriation en fin d’adolescence –
Thème des relations familiales et de l’amitié

Julie Wallon – 1 m 67 de bonne humeur, 56 kilos d’énergie et 17 ans d’espièglerie – débarque au Japon avec une seule idée en tête : prendre un nouveau départ. Entre idées reçues et clichés en tous genres, elle va tracer son destin et trouver sa place.

Tokyo Land, Benjamin Reiss, 12 bis, 2009

Japon – Expatriation adulte
Thème du travail et de l’interculturel

Jean-Yves Brückman est un jeune dessinateur français qui se cherche. Il réalise un vieux rêve : partir au Japon pour y vivre. Il va se heurter à l’apprentissage d’une vie d’immigré. Après plusieurs échecs professionnels, et bien qu’ignorant tout du manga, il va devenir assistant mangaka. Il fera la rencontre de plusieurs dessinateurs japonais, explorant les coulisses de ce monde fait de bulles et de cases. A l’instar de Stupeur et tremblement ou Lost in translation l’auteur nous plonge dans un univers où les codes sont déroutants. Un récit sensible et drôle.

A nous deux Paris !, J-P Nishi, Picquier, 2012

France – Expatriation adulte
Thème des relations interculturelles

L’auteur revient sur son année passée à Paris, en 2005, alors qu’il bénéficiait d’un visa Working Holiday.  Ce n’est pas que la société française qui est scrutée ici, mais aussi celle du Japon, l’auteur ne pouvant s’empêcher, à raison, de comparer ce qu’il voit à Paris à ce qu’il a pu voir au Japon.
Quelques planches peuvent être particulièrement intéressantes pour faire parler les apprenants sur leurs préjugés concernant la France ou par rapport à l’apprentissage de la langue française…

et FACE A LA MALADIE

L’Ascension du Haut Mal (6 tomes), David B., L’Association, de 1996 à 2003

Le Haut Mal, c’est le nom anciennement donné à l’épilepsie, maladie dont est atteint le frère de David B. que toute la famille combat désespérément, jusqu’à se retrouver à la merci de charlatans et autres gourous.

La parenthèse, Elodie Durant, Delcourt, 2010

C’est l’histoire d’une jeune fille âgée d’à peine plus de 20 ans, d’un drame dans sa vie qui semblait être sans retour, d’une chute dans la maladie, dans la perte de soi. Ce récit est une bataille contre l’adversité. Il parle de la mémoire parfois si fragile, d’une convalescence inattendue, de comment, un jour, on réapprend son alphabet, à compter, à retrouver ses souvenirs…

 

BLESSURES FAMILIALES

  • Maus (2 tomes ou un seul gros volume), Art Spiegelman, Flammarion, 2001 (pour l’édition intégrale)

L’holocauste vécu par le père de Spiegelman

Maus raconte la vie de Vladek Spiegelman, rescapé juif des camps nazis, et de son fils, auteur de bandes dessinées, qui cherche un terrain de réconciliation avec son père, sa terrifiante histoire et l’Histoire. Des portes d’ Auschwitz aux trottoirs de New York se déroulent, en deux temps (les années 40 et les années 70) le récit d’une double survie : celle de son père, mais aussi celle du fils qui se débat pour survivre au survivant. Ici, les Nazis sont des chats et les juifs des souris.

En 2012 est sorti MetaMaus, un nouveau regard sur Maus, un classique des temps modernes, ouvrage sur la genèse et la réalisation de Maus avec une compilation de textes de Spiegelman, des interviews, des articles de journal, des photos, des croquis, etc.

Un ouvrage  qui permet donc un travail très riche sur la notion de biographie et d’autobiographie…

 

  • Ce que je n’ai pas dit à mon père, Michel Kichka, Dargaud, 2012

Les instantanés décisifs d’une enfance, d’une jeunesse et d’une vie passées dans l’ombre de la Shoah, du plat pays à la terre promise, entre cauchemars, souvenirs drôles, moments joyeux et actes de délivrance.

 Cette liste est loin d’être exhaustive et si vous voulez d’autres idées d’acquisition, consultez ce lien

——————————–

Voici un exemple de fiche exploitant ces bd durant une séquence sur le genre de l’autobiographie :

Cette activité ne nécessite pas que les apprenants aient lu l’intégralité de la BD, ils doivent simplement s’appuyer sur les indices d’énonciation et la couverture. Une activité plus complète en lecture intégrale est bien évidemment possible mais il s’agit ici de faire découvrir un panel varié  de ressources existantes et d’inciter à l’emprunt en médiathèque.

Note les références de la BD :

  • Scénariste :

  • Illustrateur :

  • Titre :

  • Maison d’édition :

  • Année d’édition :

Le nom du scénariste et le nom du narrateur sont-ils identiques ?

Quels sont les éléments qui permettent de penser qu’il s’agit d’une BD autobiographique ?

Sur la 1ère de couverture :


Sur la 4ème de couverture :


Dans une dédicace ? Une introduction ? Une préface ? Un postface ?


Cherche des informations sur le narrateur et l’intrigue de la BD :

Quelle est la nationalité du narrateur ?


Quel âge a le narrateur dans la BD ? De quel âge à quel âge raconte-il sa vie ?


Où se déroule l’intrigue (= l’histoire) ?


Quand se déroule l’intrigue ? / De quand à quand se déroule l’intrigue ?


Y a-t-il des événements historiques présentés dans cette BD ? Si oui, lesquels ?


Y-a-t-il des documents d’époque (photographies, dessins, collages, …) intégrés à la BD ?


A ton avis, quel est le ton de la BD ? Nostalgique ? Humoristique ? Justifie ta réponse.


Fais une recherche sur l’auteur et son oeuvre sur Internet.


Avr 22 2012

C’est tout mini mini qu’on prend le goût des livres…

Publié par Christelle dans Actualité FLE, Littérature de jeunesse, Ressources en ligne      

Créé avec le soutien de l’OIF par des enseignants des six pays membres du Crefeco (Centre régional francophone pour l’Europe centrale et orientale), c’est-à-dire l’Albanie, l’Arménie, la Bulgarie, la Macédoine, la Moldavie et la Roumanie, le projet « Mots et images numérisés en interaction » (Mini) est un kit pédagogique destiné aux enseignants de français intervenant auprès de classes de primaire de niveau A1. La rédaction des différentes fiches, coordonnée par Thélème international, a été poursuivie au cours du dernier trimestre de 2011.

Dans une démarche pédagogique de type actionnel, les jeunes élèves sont conduits à créer collectivement une production (mise en scène, maquette, plat traditionnel, bande dessinée…) à partir d’une œuvre de la littérature de jeunesse francophone.

Différentes séquences rythment l’apprentissage : la compréhension globale et détaillée de l’histoire racontée, la grammaire et le vocabulaire, la réalisation de la tâche, l’auto-évaluation par les élèves dans leur langue maternelle…

Les albums didactisés sont :

  • Voilà mon ballon rouge (histoire de partage)
  • La grenouille à grande bouche (conte en randonnée avec des animaux d’Afrique)
  • Le matin chez Petit Poilu (bande dessinée belge)
  • Le cadeau (bande dessinée belge)
  • La galette des rois ( tradition culinaire française )
  • A Paris, il y a… (poème qui a Paris pour décor)

Des albums très différents mais qui ont en commun d’être accessibles aux jeunes apprenants débutants en français et de s’appuyer sur des thématiques propres aux classes de primaire : les couleurs, les animaux, les repas, les goûts, les jouets, les activités quotidiennes, la spatialisation.

 


Mar 3 2012

La recette du livre-annonce

Publié par Christelle dans Activité ludique, Incitation à la lecture, Littérature de jeunesse      

Recette du livre-annonce

Vous connaissez les bandes-annonces pour inciter à voir un film au cinéma ?

Voici le livr’annonce pour donner envie de lire un livre  !

Ingrédients comme mode de préparation peuvent varier en fonction du temps disponibles pour les élèves, des conditions de préparation (en présentiel ou à la maison), du niveau des lecteurs, des liens à faire avec les programmes d’un établissement scolaire… Mais le principe du livre accordéon bien graphique reste le même.

Voici un exemple de recette pour un livre-accordéon en 4 volets :

Ingrédients :

  • Feuilles A5 cartonnées, blanches ou de couleur

  • Scotch, tissu, rubans, fils,… pour attacher les feuilles

  • Crayons de couleur, feutres, colle, …..

  • Une pincée d’imagination

1- La première de couverture

Elle doit être en rapport avec le sujet du livre et doivent y figurer tous les éléments d’une première de couverture : illustration, titre, auteur, maison d’édition…

2- Un passage caractéristique du roman

Environ 10-20 lignes.

Situez ce passage : que se passe-t-il avant ? que se passe-t-il après ? Expliquez votre choix.

3- La carte d’identité d’un personnage au choix

Portrait physique et moral.

4- La quatrième de couverture

Les éléments habituels d’une 4e de couverture : prix, code-barre, titre, maison d’édition, un résumé qui donne envie de lire le livre et une indication sur le genre du roman.

 

Voici ce qui a été fait cette année avec des élèves d’un niveau B1 de 15-16 ans :

Pour aider les élèves à prendre confiance en eux dans leur rapport à la lecture et au français tout en valorisant le fonds littérature jeunesse de la médiathèque, les élèves choisissent eux-mêmes leurs livres et peuvent en changer s’ils s’aperçoivent qu’il ne leur convient pas.

L’avis personnel des élèves et l’incitation à la lecture pour d’autres élèves a été déclinée en plusieurs supports :

– réalisation d’un marque-pages avec l’avis personnel au verso,

– réalisation d’un livre-annonce en 4 pages qui a ensuite constitué les supports  »promotionnels » d’appui pour…

– …des présentations orales individuelles de 5 minutes devant l’ensemble de la classe.

Le tout à laisser bien entendu dans l’ouvrage commenté afin que tout le monde en profite !

Et vous obtenez :

Le principe est d’ensuite mêler livres-annonces et vrais livres dans les étagères :


Fév 29 2012

Le marque-pa[rta]ges

Publié par Christelle dans Incitation à la lecture      

A mettre en circulation, dans tous les sens du terme !

Cette bande de papier servira bien sûr à vos lecteurs pour marquer la page de leur  livre, mais pas uniquement…

 

Au recto, figure la petite photo de votre bibliothèque / médiathèque (ou de votre mascotte, comme chez nous un petit rongeur appelé le Grignotte-Livres…)

 

Et au verso, l’espace de quelques lignes, partagez vos impressions et donnez votre avis sur le livre emprunté.

 

 

Les emprunteurs laissent une trace de leurs lectures pour les emprunteurs suivants et les livres se succédant sur les étagères avec le marque-pa[rta]ges donneront une vision très dynamique de votre fonds…


Déc 16 2011

Ressources gratuites sur la littérature de jeunesse

Publié par Christelle dans Littérature de jeunesse, Ressources auteur-illustrateur      

L’Ecole des loisirs est une maison d’édition militante, qui édite de nombreuses références sur la littérature de jeunesse, concernant œuvres et auteurs, mises gratuitement à votre disposition sur simple demande….

Mon écrivain préféré

Une collection de livrets illustrés permet de partir à la rencontre d’un écrivain majeur de littérature de jeunesse : Marie-Aude Murail, Agnès Desarthe, Marie Desplechin, Anne Fine, Moka, Suzie Morgenstern, Xavier-Laurent Petit,  Brigitte Smadja, Claude Ponti, Tomi Ungerer, Loïs Lowry.

Ils donnent des éléments biographiques, parcourent les thèmes explorés dans l’œuvre et peuvent donner lieu à de multiples pistes de lecture et d’écriture en classe. Chaque fois, l’angle d’approche de l’écrivain varie.

Vous pouvez retrouver tous ces témoignages ici et en commander une version papier en remplissant ce formulaire.

Les adolescents à la bibliothèque

Comment les bibliothèques peuvent-elles contribuer à enrayer cette désaffection pour la lecture chez les adolescents ? C’est la question qui a été posée au cours d’une  journée d’étude organisée par l’école des loisirs le 17 octobre 2011 au théâtre du Vieux-Colombier, à Paris.

Les actes de cette rencontre qui réunissait bibliothécaires, écrivains et éditeurs sont aujourd’hui mis à votre disposition par l’École des lettres en deux versions : papier et numérique.



Lire est le propre de l'homme

Cinquante écrivains et illustrateurs pour l’enfance et la jeunesse livrent leurs témoignages et réflexions concernant le rôle de la lecture dans nos sociétés. Ils rappellent l’importance du livre dans le développement de l’enfant et de l’adolescent, ainsi que le lien vital qui existe entre lecture, éducation, liberté et, donc, démocratie.

Le recueil est disponible sur simple demande et un site dédié propose des extraits et des citations sur le sujet…


Déc 11 2011

ONU, parlez-vous français ?

Publié par Christelle dans Ressources en ligne      

Ici ou là de par le monde, des voix s’élèvent pour déplorer un recul de l’usage de la langue française dans les organisations internationales. Certaines exagérées ou bien largement fondées ?

fr.jpg

Pour tenter de répondre à cette question, le magazine Espace francophone a réalisé une émission spéciale au siège de l’Organisation des Nations Unies à New York, à l’occasion de la 66e session de son Assemblée générale.

Cette émission, ONU, parlez-vous français ? peut être visionnée sur le site du magazine Espace francophone :

http://www.tv-francophonie.com/h264/h264_0887.html

 ——————————-

L’occasion de découvrir la chaîne en ligne http://www.tv-francophonie.com consacrée à de nombreux aspects de la Francophonie : écrivains francophones, Gens de la Francophonie, Francophonie en création, Tranches de ville, Ecrans francophones…


Déc 8 2011

Des « Unes » de France et d’ailleurs

Publié par Christelle dans Education aux médias, Médias      

Balayer rapidement l’actualité du jour ? Confronter les différents traitements d’une même information ? Analyser l’architecture d’une Une ? Connaître les titres de la presse française ? Faire la différence entre quotidien national, régional ou départemental ?
Ces sites compilant les Unes du jour peuvent faciliter le travail :

  • Pour se donner une bonne idée de la presse écrite française, le CLEMI a rassemblé ce 1er octobre 2011 toutes les Unes des 10 titres de la presse quotidienne nationale, 34 de la presse régionale et 14 de la presse départementale de ce 1er octobre 2011. Chacune de ces catégories est regroupée dans un diaporama téléchargeable.
  • La page d’accueil du Mur de la presse propose les fils RSS des journaux du jour dans les rubriques suivantes : monde, économie, politique, régions, médias, sport, sciences, culture, people
  • Le site Revue2presse permet de trouver tous les jours la une des différents quotidiens et magazines français. Le tout classés par grande rubrique : quotidien, actualité, féminin/masculin, culture, stars/TV, auto-moto, maison, divers. Une option intéressante proposée l’inscription à une lettre d’information quotidienne  avec les Unes des journaux et magazines de votre choix !
  • La presse régionale met en ligne ses UNES du jour, les journaux sont classés par ordre alphabétique sur le site SPQR. Les Unes sont téléchargeables en PDF et sont laissées en ligne durant une semaine après leur parution.
  • Les couvertures de la presse magazine sont visibles sur ce site  …
  • Pour un travail sur la composition d’une Une, un dossier pédagogique sur 100 unes de quotidiens de 26 pays de l’Union européenne datées du 1er octobre 2008 est téléchargeable ici.
  • Enfin, pour élargir son horizon, classés par grandes zones géographiques, 630 Unes de 62 pays différents sont mises en ligne chaque jour, Newseum est un musée entièrement dédié à la presse ! Ce musée est situé à Washington en Pennsylvanie USA.

Nov 28 2011

Balades audio en France et en Navarre

Publié par Christelle dans Ressources en ligne      

Sur http://www.zevisit.com, après inscription gratuite, vous avez accès à une foule de fichiers audio sur des sites touristiques, surtout en France, et quelques-uns à l’étranger. Le site est d’ores et déjà bien fourni et pour chaque destination, plusieurs fichiers sont proposés, qu’il s’agisse de sites naturels, de monuments, de rues pittoresques ou de musées…

Pour faire votre choix, le site propose une carte ou une liste alphabétique des lieux présentés.

Sont téléchargeables également des magazines spécialement conçus pour tablettes mais consultables en ligne. Pour le moment : Beaujolais, Ardèche, Champagne.

Des dossiers mettent en avant régulièrement une destination comme Paris, Marseille, ou encore une thématique comme les décors naturels au cinéma, les créatures et monstres dans les légendes régionales,  l’art rupestre et bien d’autres…

Bonne balades !


Nov 22 2011

Etonnant ! Insolite ?

Publié par Christelle dans Expression orale, Médias      

Vous recherchez des articles courts ou des supports iconographiques pour déclencher la parole au niveau B1-B2 ?

Une grande photo légendée, et un texte explicatif :

Les hors-série « Etonnant ! » du magazine de vulgarisation scientifique grand public « Ca m’intéresse » rassemble les photographies spectaculaires qui ont frappé l’équipe rédactionnelle, et ce dans une grande variété de domaines : actualité, nature, sciences, écologie ou vie quotidienne…

Chaque image est l’occasion de raconter une histoire, d’apporter une information étonnante, d’apprendre un fait méconnu. De plus, ces images sont à mettre entre toutes les mains et à savourer en famille.

Une grande photo d’actualité légendée, et un texte explicatif :

Les numéros spécial photos paraissent tous les lundis et sont compris dans l’abonnement à « L’Actu » . Composés de « 16 pages tous en images », ils montrent l’actualité par les clichés ou sont construits sur un thème commun à toutes les images (fait de société, événement historique).
Un support idéal également pour la grammaire de l’image, car les photos grand format peuvent faire réagir tant sur la dénotation que la connotation…

De courts extraits de journaux, classés dans l’ordre alphabétique du titre :

L’hebdo « Courrier International » qui traduit des articles en provenance de la presse internationale a sorti en juillet 2010 un hors-série sur la vie insolite, best-of de quatre ans et demi de sélection dans près de 1200 journaux, des informations les plus décalées, les plus jubilatoires, les plus surprenantes aussi…

Hors-série en vente en ligne : http://www.courrierinternational.com

Nul besoin d’inventer, la réalité dépasse souvent la fiction !


Nov 17 2011

Festival du film d’éducation

Publié par Christelle dans Ressources en ligne      

La septième édition du festival du film d’éducation, c’est 36 films qui vous proposent de voyager au travers de regards issus de toutes les aires culturelles de notre planète de l’Amérique du Sud à l’Asie ou l’Afrique

Un point commun à tous les films de cette sélection : chacun à leur manière possède tous les ingrédients pour déclencher l’émotion et susciter la réflexion du spectateur, venant directement interroger notre regard sur le monde, notre place de citoyen et notre responsabilité.

Pour la deuxième année consécutive, 20 films de la sélection seront accessibles sur internet grâce à une plate forme web-tv de visionnement réalisée par France 5 et Curiosphère. A partir du 17 novembre à 19h et jusqu’au 4 décembre, les films sont proposés dans leur intégralité.

Chacun peut aller voir les films et voter en ligne. Les internautes à travers leur « coup de coeur », attribueront un prix pour un film de la sélection du festival.


Nov 13 2011

Tous vos outils de recherche sur une page !

Publié par Christelle dans Initiation à la recherche documentaire      

Vous en avez assez du recours systématique à Wikipédia ou à Google pour trouver des informations ?

Découvrez le LE CDI.net, un portail de recherche qui permet un accès rapide et simultané au contenu de différents sites retenus pour leur richesse, leur intérêt documentaire et la gratuité de l’accès à la totalité ou à une partie au moins de leur contenu.

  • Des outils web : Google, Twitter, Del.icio.us., Signets de la Bibliothèque Nationale de France, Google Scholar…
  • Des outils de recherche d’images : Bing, Flickr, Musées de France, Picto, Web Gallery of Art, …
  • Des sites hébergeant des vidéos : INA, TV5 monde, CNRS, CuriosphèreTV, …
  • Des dictionnaires en ligne : Larousse, Wiktionnaire, DAFLES (pour les FLE et le FLES), TV5, Mediadico, …
  • Des encyclopédies en ligne : Wikipédia, Larousse, Encyclopédie sonore, Diderot et d’Alembert, …
  • Des outils linguistiques :  Orthonet, le conjugueur, outils pour trouver des expressions, décrypter des sigles…

Nov 2 2011

Des vies en exil

Publié par Christelle dans Documentaires-Sélections jeunesse, Fictions-Sélections albums, Fictions-Sélections jeunesse      

Au travers une sélection de livres (fictions, témoignages et documentaires) sur le thème de l’immigration, il est possible de réactiver le vocabulaire de l’objet-livre et d’approfondir sa connaissance de ce sujet d’actualité.

Voici quelques coups de coeur sur le sujet, pour tous les âges et pour toutes les sensibilités…

Des romans jeunesse :

L’ami l’iguane – Alex Cousseau (Le Rouergue, 2009)
Manoela, la voisine de Dimitri, est mexicaine et vit avec un iguane dans sa salle de bain. Un jour l’iguane est soupçonné d’avoir mangé l’orteil du fils du père Grinche. Le problème : l’ami l’iguane n’a pas de papiers !
L’absurdité de la situation des sans-papiers dénoncée dans un texte plein d’humour, au graphisme noir et blanc très attrayant pour les jeunes adolescents (10-13 ans).

Baïti Baïtak – Alison Bernard (Thierry Magnier, 2005)
Le récit d’une difficile intégration dans un pays étranger, doublé de la découverte d’un lourd secret familial. Si l’histoire se passe en hiver en France, c’est le Yémen et tout un passé qui revivent ici.
La situation possible d’émigrés en France : le travail au noir et les problèmes d’argent, le racisme et la méfiance ambiante, la solitude et la nostalgie de sa culture native, les espoirs déçus, les mensonges racontés au pays…

Le temps des miracles – Anne-Laure Bondoux (Bayard, 2009)
Blaise Fortune vit dans le Caucase avec Gloria Bohême, sa mère d’adoption. Cette dernière l’aurait trouvé lors du déraillement d’un train, dans les bras de sa véritable génitrice, une Française qui n’a pas survécu. Lorsque la guerre éclate, Blaise et Gloria tentent de rejoindre la France. Seul Blaise y parviendra…
Un riche roman sur l’exil pour fuir un pays en guerre et la situation des clandestins (mineurs) en France.

Tu ne peux pas rester là – Jean-Paul Nozière (Thierry Magnier, 2008)
Mei, dix ans, vit avec sa mère Hua à Sponge. Chinoises, elles sont venues clandestinement en France et n’ont pas de papiers. Hua travaille dans un atelier de confection pour rembourser sa dette à ceux qui les ont fait venir. Un durcissement de la position des autorités françaises va mettre Mei et Hua en danger d’expulsion…
Le problème des sans-papiers traité avec beaucoup d’humanité.

Des romans pour adultes

A l’abri de rien – Olivier Adam (2007)
Marie se sent perdue. Son mari, ses enfants sont le dernier fil qui la relie à la vie. Ce fragile équilibre est bouleversé le jour où elle rencontre les « kosovars », ces réfugiés dont nul ne se soucie et qui errent, abandonnés, aux confins de la ville. Négligeant sa famille, Marie décide de leur porter secours. Et de tout leur donner : nourriture, vêtements, temps, argent, elle ne garde rien pour elle.
Ce livre a été adapté à l’écran : Maman est folle, de Jean-Pierre Améris (2007)
Dérangeante cette Marie qui pète les boulons… Pousse à s’interroger sur le rôle et les limites de l’humanitaire et de l’aide sociale au niveau individuel.

La petite fille de monsieur Linh – Philippe Claudel (Stock, 2009)
C’est un vieil homme debout à l’arrière d’un bateau. Il serre dans ses bras une valise légère et un nouveau-né, plus léger encore que la valise. Il n’a pu emporter avec lui, outre la petite fille de six semaines, que quelques vêtements usagés, une photographie que la lumière du soleil a presque entièrement effacée et un sac de toile dans lequel il a glissé une poignée de terre.
Une langue simple, un texte court mais percutant, qui vous laisse

Des témoignages :

2 recueils bouleversants de témoignages transcrits en bandes dessinée, le premier sur l’immigration en général, avec des récits forts et souvent positifs malgré les difficultés rencontrés, et le second spécifiquement consacré aux sans-papiers et à des situations qui semblent inextricables… :

Immigrants : 13 témoignages, 13 auteurs de bande dessinée et 6 historiens – Christophe Dabitch (Futuropolis, 2010)
France, terre d’accueil. Même si la réalité est souvent assez éloignée de ce grand principe, Christophe Dabitch a recueilli le témoignage de 11 immigrants, ayant trouvé asile en France. Ils viennent de Roumanie, d’Angola, de Turquie, d’Uruguay… Pour des raisons économiques ou politiques ou de santé, leurs parents, ou eux-mêmes, ont dû quitter leur pays pour la France. Ce livre raconte leur intégration, qui passe très souvent par une phase de «racisme ordinaire».

Paroles sans papiers – David Chauvel (Delcourt, 2007)
Neuf auteurs mettent en images neuf témoignages et esquissent à travers eux un état des lieux sans concession. Ce collectif dresse un panorama des situations existantes : errance africaine, prostitution sans papiers, esclavage ordinaire, survivre sans papiers, procédure d’éloignement, pourquoi venir en France…

Clandestine, le journal d’une enfant sans papiers- Loriane K (J’ai lu, 2008)
Loriane est arrivée en France à sept ans. Son père, Adriano, militant du parti indépendantiste cabindais, a dû fuir l’Angola, menacé de mort. Lorsqu’elle arrive à Paris, Loriane ne parle pas un mot de français. Aussitôt, son père fait une demande d’asile politique. Le statut de réfugié lui est refusé, il fait appel. Rien à faire. En 2004, Loriane et sa famille se retrouvent sans papier.
Les adolescents se retrouveront dans les mots de Loriane …

Des documentaires :

Enfants d’ici, parents d’ailleurs : histoire et mémoire de l’exode rural et de l’immigration – Carole Saturno (Gallimard jeunesse, 2005)
A partir de 1850, l’exode rural et la révolution industrielle. De 1880 à 1945 : de l’usine à la guerre (les Juifs, les Russes, les Arméniens, les Polonais, les Italiens). De 1945 à 1975 : du chantier à la crise (les Espagnols, les Portugais, les Algériens). De 1975 à 2000 : familles et réfugiés (les Marocains et les Tunisiens, les Turcs, les Yougoslaves, les Africains et les Asiatiques). L’immigration aujourd’hui, intégration, mondialisation.
Un documentaire très accessible, qui permet de voir chronologiquement l’évolution et la nature des migrations en France.

L’immigration expliquée à ma fille – Sami Nair (Seuil, 1999)
Un pays comme la France peut-il garder le contrôle des flux migratoires sans renoncer pour autant aux principes d’hospitalité et d’ouverture qui font partie de son identité ? Sami Naïr, propose, dans cette passionnante discussion, un regard nouveau et réaliste sur l’immigration et répond aux questions, même dérangeantes, de sa propre fille.
Même si certains propos peuvent paraître datés, la réflexion générale est . Un livre qui permet de faire un tour d’horizon rapide, à l’aide d’un texte clair et concis, sur toute les problématiques liée à l’immigration.

La collection « Français d’ailleurs »  mêle fiction et documentaire sur les migrants, en fonction de leur nationalité d’origine : algériens, vietnamiens, polonais, portugais, …

Le cahier de Leila : de l’Algérie à Billancourt – Valentine Goby et Ronan Badel (Autrement jeunesse, 2007)
En 1963, Leïla et sa famille quittent l’Algérie pour immigrer en France et vivre avec le père, ouvrier chez Renault. Leïla raconte le voyage, l’installation à Boulogne- Billancourt, la douleur de sa mère, qui vit très mal cet exil et refuse de sortir de chez elle. Dans son journal intime, elle évoque aussi les comportements racistes des Français et la difficulté pour les immigrés de conserver une identité.

Thiên An ou la grande traversée : Du Vietnam à Paris XIIIe Valentine Goby et Ronan Badel (Autrement jeunesse, 2009)
D’origine vietnamienne, Thiên An vit avec son père dans le 13e arrondissement de Paris. Au collège, son professeur de français donne pour sujet : »Racontez l’expérience la plus marquante de votre vie ». Il décide alors de retracer la terrible traversée de la mer de Chine vécue deux ans auparavant, lorsqu’il quitte, avec son père sa ville natale Hoi An, pour commencer une nouvelle vie en Europe. Parallèlement, il apprend que sa mère et ses deux jeunes frères ont réussi à entreprendre le voyage.

et bien sûr, l’inclassable Là où vont nos pères – Shaun Tan (Dargaud, 2010)
Complétement inclassable, et selon moi indétrônable dans le genre, cet album (cette BD ?) sans le moindre texte, est le récit muet d’un émigrant qui quitte tout et part en terre inconnue. L’intention de Shaun Tan, auteur australien d’origine malaise, est de raconter l’histoire des réfugiés politiques, les raisons qui poussent les immigrés à quitter leurs racines. On ressent la douleur de quitter les siens, les difficultés liées à l’arrivée dans un pays inconnu, la solitude, le choc de la différence qui est partout : les traditions, la nourriture, la culture, le langage… Les différents temps de l’exil sont représentés : de l’arrivée des migrants, leur inspection, la recherche d’un emploi, les cités-dortoirs, et dans le même temps, nous sommes plongés dans un univers fantasmagorique et allégorique : c’est une histoire universelle et intemporelle où tout est réinventé et déconcertant, depuis les étranges animaux aux bâtiments, en passant par les aliments et les objets du nouveau quotidien du protagoniste… Nous perdons tout repère, exactement comme l’immigrant confronté à un monde nouveau.

Dessiné dans des teintes sépias, entre rêve et réalité, passé et présent, le tout est extrêmement esthétique. Poétique, onirique. Plein d’espoir aussi, ce qui ne gâche rien en ce moment…

—————

Voici un exemple d’activité sur ces livres : Med-immigration. L’idée étant que dans un groupe, chaque apprenant s’approprie un livre puis partage ensuite avec ses camarades…
Pour une classe de 20 élèves ont été distribués à la fois des fictions, des témoignages et des documentaires

  • A l’abri de rien / Olivier Adam / Editions de l’Olivier – 2007
  • Aliocha / Henri Troyat / J’ai lu – 22/10/1999
  • Baïti Baïtak / Alison Bernard / Thierry Magnier – 2005
  • Le cahier de Leila : de l’Algérie à Billancourt / Valentine Goby / Autrement Jeunesse – 2007
  • Clandestine, le journal d’une enfant sans papiers / Loriane K. / Editions Privé – 2008
  • Eldorado / Laurent Gaudé / Actes Sud – 2006
  • Enfants d’ici, parents d’ailleurs : histoire et mémoire de l’exode rural et de l’immigration / Carole Saturno / Gallimard Jeunesse – 2005
  • Immigrants / Christophe Dabitch / Futuropolis – 2010
  • L’immigration expliquée à ma fille / Sami Nair / Seuil – 1999
  • La Ligne 12 / Raymond Jean / Seuil – 01/01/1981
  • Naufragée / Sylvain Estibal / Thierry Magnier Eds – 2007
  • Là où vont nos pères / Shaun Tan / Dargaud – 2010
  • Paroles clandestines / Virginie Lydie / Syros – 2008
  • Paroles sans papiers / David Chauvel / Delcourt – 2007
  • La petite fille de monsieur Linh / Philippe Claudel / Stock – 07/2009
  • Le temps des miracles / Anne-Laure Bondoux / Bayard Jeunesse – 2009
  • Thiên An ou la grande traversée / Valentine Goby / Autrement Jeunesse – 2009
  • Tu ne peux pas rester là / Jean-Paul Nozière / Thierry Magnier – 2008
  • Ulysse from Bagdad / Eric-Emmanuel Schmitt / Albin Michel – 2008
  • Le Ventre de l’Atlantique / Fatou Diome / Éditions Anne Carrière – 2003
  • Le voyage du fils / Olivier Poivre d’Arvor / Grasset – 2008

Oct 21 2011

Les images mentent ? Manipuler les images ou manipuler le public

Publié par Christelle dans Education aux médias, Lecture d'images      

La Ligue de l’enseignement, l’Institut des images et le Musée du Vivant proposent une exposition gratuite itinérante  » Les images mentent ? Manipuler les images ou manipuler le public. « 

Libre d’accès et libre de droit, cette exposition de 40 panneaux est avant tout un objet d’éducation aux images.

Vous pouvez la télécharger ici.

 


Oct 2 2011

Chuuut, on écoute…

Publié par Christelle dans Littérature de jeunesse      

Chut ! c’est une collection de livres à écouter parus chez L’école des loisirs publié dans les collections Mouche ou Neuf, et sélectionnés dans la liste des romans de référence du ministère de l’Éducation nationale : Le Hollandais sans peine de Marie-Aude Murail ; le Journal d’un chat assassin d’Anne Fine ; Lettres d’amour de 0 à 10 de Susie Morgenstern, ou Verte de Marie Desplechin.

Chaque histoire est lue à haute voix par un ou plusieurs lecteurs professionnels, comédiens ou auteurs, soucieux de donner le ton juste au moindre mot.

Rendez-vous sur sur le site de la collection pour écouter des extraits audio et pour télécharger des pistes pédagogiques pour préparer des séances en classe sur ces grands classiques de la littérature de jeunesse !


Sep 22 2011

Les Classiques dépoussiérés

Publié par Christelle dans Découverte de la littérature, Incitation à la lecture      

Ah, les grands classiques de la littérature !

Voici quelques ouvrages qui ne se prennent pas au sérieux et donnent un sérieux coup de jeune aux grands classiques…

Meurisse Catherine, Mes hommes de lettres, Editions Sarbacane, 2008

Catherine Meurisse s’amuse et nous amuse à faire raconter l’histoire par les écrivains eux-mêmes gentiment caricaturés. Si ce n’est pas une analyse fouillée des mouvements littéraires, cela donne quelques repères et nous incitera peut-être à redécouvrir nos auteurs classiques.

Lange Henrik, 90 autres livres cultes à l’usage des personnes pressés, Editions Ca et Là, 2010

Le défi relevé était de taille : rendre accessible les grands classiques de la littérature internationale (depuis la Bible jusqu’à L’Etranger, en passant par Lolita ou Citizen Kane), en les résumant en 4 vignettes de BD chacun !

Un brin irrévérencieux, il n’en reste pas moins que contrairement à l’objectif affiché (éviter de lire les grands classiques mais pouvoir quand même briller en société en les évoquant), pour en profiter pleinement, mieux vaut tout de même connaître l’original !

Aciman Alexander, Rensin Emmett, La Twittérature : les chefs-d’oeuvre de la littérature revus par la génération Twitter, Saint-Simon, 2010

Plus de 70 chefs-d’oeuvre de la littérature mondiale en 140 signes : la Twittérature c’est la littérature minute ! Mais là aussi, ces quelques caractères vous paraîtront souvent sibyllins si vous n’avez pas une certains connaissance des oeuvres évoquées…

Et pour finir, une idée de livre-compilation sympathique : Janicot Stéphanie, 100 romans de première urgence pour (presque) tout soigner, Albin Michel, 2008

Pour chaque situation difficile de la vie, l’auteur nous propose un ou deux livres « remèdes », qui peuvent nous aider à relativiser ou surmonter le problème. Cela nous donne un sacré réservoir de lectures à se mettre sous la dent et Montesquieu ne notait-il pas par ailleurs dans ses Pensées diverses : « Je n’ai jamais eu de chagrin qu’une heure de lecture n’ait dissipé. » ?