Avr 3 2014

Au même instant, sur la Terre

Publié par Christelle dans Activité ludique, Fictions-Sélections jeunesse, Interculturel, Lectures à voix haute _ Animations lecture, Littérature de jeunesse      

Connaissez-vous le livre-accordéon Au même instant sur la Terre de Clotilde Perrin, édité par Rue du Monde en 2011 ?

C’est un incontournable des bibliothèques-jeunesse, insolite par son format (il se déplie pour être installé au sol ou sur une table), par son concept (en glissant doucement du jour à la nuit, on découvre ce qui se passe au même instant en de nombreux endroits de la planète), pour son intérêt documentaire (en se promenant au fil de 24 fuseaux horaires, on découvre des tranches de vie typiques des pays visités au travers une activité quotidienne) et pour la beauté de ses illustrations.

Outre son intérêt en tant que support de lecture à haute voix, il peut également servir de document déclencheur et constituer un support autour des activités quotidiennes, en associant également les élèves à une recherche documentaire sur un pays plus ou moins connu.

Voici une proposition concrète de séquence pédagogique partant de cet ouvrage, à aménager en fonction de l’âge et du nombre de vos élèves :

  • Distribution d’une ou deux pages page(s) photocopiée (s) par élève (24 pages au total).

  • Chaque élève lit à haute voix sa phrase, dans l’ordre des fuseaux horaires.

  • L’enseignant fait deviner le titre de l’album.

  • L’enseignant donne le vrai titre et fait expliquer comment il a été pensé.

  • L’enseignant montre en vidéoprojection un planisphère qui montre le découpage des régions en fuseaux horaires, comme par exemple :

    http://www.fuseau-horaire.com/

    http://www.fgienr.net/fuseaux/fuseaux.html

  • L’enseignant montre le livre-accordéon et fait relire chaque passage. L’élève ajoute de quel pays il s’agit et quels sont les éléments caractéristiques de ce pays représentés sur la page : climat, vêtements, paysages, alimentation, véhicules utilisés, …

  • Chaque élève reçoit le nom d’une ville associée à un pays pour lequel il doit rédiger de courtes phrases retraçant heure par heure l’emploi du temps de la journée d’un habitant du lieu (pour la nuit, entre 23h00 et 5h00 une seule même phrase) [cette étape nécessite évidemment une préparation de l’enseignant qui dit reprendre le principe des fuseaux horaires et proposer un choix de ville cohérent]
    Les pays peuvent être choisis un peu au hasard, ou n’être que des pays dont la langue est le français, à l’occasion de la Fête de la Francophonie par exemple…

Entre deux séances, recherches sur Internet (informations et images) pour enrichir le travail avec des détails qui correspondent aux habitudes réelles des habitants.

  • Les élèves lisent tour à tour une de leurs phrases, en commençant à 6h00 dans une ville au choix, puis en progressant au fil des fuseaux horaires. On peut répéter cette étape autant que souhaité, en commençant par un élève différent, on obtient ainsi un nombre énorme d’histoires…

  • Détermination par l’enseignant pour chaque élève de la phrase à conserver.

  • En production finale, les élèves peuvent réaliser un montage informatique ou manuel :

    phrase + image de l’habitant du pays concerné + paysage / habitation typique du pays + action en cours

———————

En complément, avant ou après ce travail, voici un site qui propose de découvrir la journée complète de 5 enfants dans le monde (Brésil, Burkina-Faso, Roumanie, Liban, Cambodge) :

24 H DANS LA VIE D’UN ENFANT

http://24h-vie-enfant.partage.org/index.php


Juin 10 2011

Avons-nous les bonnes lunettes et regardons-nous vraiment ?

Publié par Christelle dans Education aux médias, Lecture d'images      

Désormais, l’omniprésence d’images fixes et animées autour de nous brouillent les informations que l’on croit recevoir et il importe de pouvoir les décrypter au mieux.
Ainsi, pour que la Déclaration de Bruxelles qui définit une politique européenne d’éducation aux médias ne reste pas une simple coquille vide, certains supports en ligne permettent d’aborder de façon ludique et même « pratique » le fonctionnement des images et d’exercer son sens critique vis-à-vis des couleuvres qu’on aimerait bien parfois nous faire avaler…

Le site Décryptimages permet de renforcer en autoformation, à l’aide de modules interactifs courts et efficaces, une bonne culture de l’image et de sa lecture. La partie « Analyses » propose des séances pédagogiques et des modules interactifs autour de publicités, d’affiches publicitaires, de campagnes de prévention, de reportages télévisés, de logos de marques… à partir de 6 ans !
Les décryptages thématiques (décrypter les images / décrypter la photo / décrypter un film) permettent de s’essayer à l’analyse mais aussi de tester ou de démasquer certains trucages…

Sur le nouveau site MEDIAPTE, des parcours à explorer pour mieux comprendre le fonctionnement des images et des médias. De courtes séquences et expériences permettent d’exercer son esprit critique quant à ses propres sens, sa propre perception de ce qui est réel et de ce qui ne l’est pas, depuis les effets d’optique jusqu’aux bandes-sons des reportages qui influencent notre interprétation d’une image. 5 parcours sont déjà disponibles : fonctionnement des images, autour de la perception, découvrir l’art vidéo, les médias nous racontent des histoires… auxquels viendront s’agréger prochainement d’autres modules.

La partie Les médias nous racontent des histoires est axée sur le pouvoir de l’utilisation de la musique, de l’intonation ou encore de différents cadrages pour renforcer une émotion chez le spectateur. Bien vu !

Sur le site de Télérama, un montage audio intitulé Petit précis de formatage journalistique donne les grandes règles du lieu commun, ou « comment faire d’une information banale et sans intérêt » une information de la plus haute importance grâce à l’intonation, et à l’utilisation d’une bande-son.

Enfin, un site spécialisé dans l’hypnose (!) propose dans une partie Manipulation dans les médias quelques vidéos : Comment prépare-t-on les cerveaux à la publicité ? /La méthode TF1 d’abêtissement de l’espèce humaine / De la manipulation des massesComment on crée la peur avec la musique avant les informations