Le Sahara fût une forêt humide au Miocène

26 octobre 2006

photo fc

Le Sahara (le plus vaste désert du monde) n’a pas toujours été tel que nous le connaissons aujourd’hui, au Miocène (première époque du Néogène s’étend de 23,0 à 5,3 millions d’années), s’était une forêt humide… C’est ce que prouve un millier de dents de petits mammifères, dont une dizaine de la famille des lémuriens, découverts par Martin Pickford, paléontologue au Muséum (MNHN) et par ses collègues de l’université de Menoufia (Egypte), dans l’actuel désert libyque d’Egypte. L’académie des sciences (Palévol 2006) publie une étude qui montre que ce lieu était beaucoup plus humide il y a entre 10 et 11 millions d’années. En effet les lémuriens actuels, petits primates nocturnes vivent dans des trous creusés dans les arbres, et se nourrissent d’exsudats, de gomme d’acacia. Par analogie nous pouvons supposer qu’il y a 10 à 11 millions d’années, au miocène une telle végétation était développée au Sahara accueillant ainsi les lémuriens. De plus chose forte intéressante, ces restes d’animaux ont été retrouvé dans des grottes sous forme de pelotes de régurgitation, laissées là par des rapaces… Dans ces pelotes, ces restes de lémuriens sont associés à des restes de grenouilles, de petits reptiles de la famille des caméléons et de certains rongeurs. Ces associations ne sont pas sans importances et sont riches d’enseignements. En effet, les restes de grenouilles indiquent de fortes précipitations, comprises entre 500 mm et 1200 mm d’eau, les petits rongeurs indiquent eux la présence de prairies.
Martin Pickford nous propose la chronologie suivante : il y a 10 millions d’années, les forêt tropicales étaient importantes de l’équateur vers les moyennes latitudes, puis l’agrandissement de la calotte arctique à la fin de Miocène aurait provoqué l’aridification du Sahara. Enfin, il y a 7 millions d’années, les forêts se rétrécissent vers l’équateur et l’Egypte débute son aridification.

A suivre.

2 Responses to “Le Sahara fût une forêt humide au Miocène”

  1. […] Lire cet article sur le blog “La soupe primitive” […]

  2. Brahiti Makhlouf says:

    Le Sahara c’est prouvé , était une mer du fait de fossiles de poissons et de créstacées découvertes sur plusieurs endroits de ce vaste désert.
    De plus il éxiste un endroits situé au Sahara algérien dont l’altitude est inférieur au niveau de la mer. Ce qui prouve que ce lieu était qui s’est asséchée mais qui peut retrouver son état à tout moment en présence d’eau. C’est le fameux objet du livre de science fiction de Jules Verne intitulé  » l’invasion  » où il question de la formation d’une mer intérieur au Sahara.
    Par ailleurs les peintures rupestres trouvées çà et là en plusieurs endroits du Sahara démontrent que les lieux furent un temps verdoyants et grouillant de vie.
    Enfin, la découverte de gisements de gaz et de pétrole est la preuve que les lieux furent pendant une période donnée riches en éléments organiques à grande echelle formés à partir de restes de végétation et d’animaux.

Laisser une réponse

Vous devez vousconnecter pour poster un commentaire.