Article Taggué‘séisme Japon 11mars tsunami’

Séisme du Japon 11 mars Samedi, 12 mars 2011

Vendredi 11 mars, la Terre nous a rappelé qu’elle pouvait être dangereuse !


Le Japon a connu un des plus gros séismes enregistrés par les sismographes, ces appareils qui enregistrent l’onde qui se propage à la surface de la Terre, onde générée au foyer lors de la libération d’énergie. Une partie du Japon a été ensuite recouverte d’une vague haute par endroit de plus de 10 métres, vague conséquence d’un tsunami résultant de ce séisme, qui reste le plus gros de l’histoire récente du japon.

 

Les géologues s’y attendaient, tant cette partie du monde est « posée » sur une zone d’intense activité sismique. Zone située à la rencontre de 4 plaques, la plaque pacifique, la plaque des philippines, et la plaque eurasiatique et la plaque nord américaine, est sujette à ces phénomènes telluriques.

Mais que s’est-il passé ?
Il s’agit d’un séisme de subduction, phénomène qui est responsable des plus gros séismes ressentis à travers le monde. Dans le cas de ce séisme, la plaque pacifique se déplace vers le nord-ouest alors que la plaque eurasiatique, elle, se déplace vers le sud-est, de façon schématique !

De façon inévitable, la plaque pacifique plonge sous la plaque de l’Asie, et régulièrement provoque des séismes, c’est la subduction. La subduction, est l’enfoncement d’une lithosphère océanique dans l’asthénosphère, les fosses océaniques, marquent ces zones de subduction. Le moteur de cette subduction n’est autre que la dorsale du Pacifique-Est, prolongée par la dorsale pacifique-Antarctique qui poussent la plaque pacifique vers le nord ouest.

->Le cours et les documents associés.

 

Ce vendredi 11 mars, l’énergie libérée au foyer à 24 km de profondeur, et à 370 Km de Tokyo, fût si importante qu’elle généra un tsunami.
C’est ce même phénomène qui se produisit il y a déjà 7 ans en 2004 sur l’île de Sumatra en Indonésie.