Résumé du thème n°2 « Faire la guerre, faire la paix »

Thème n°2. Faire la guerre, faire la paix :

formes de conflits et modes de résolution.

Chapitre introductif au thème n°2 : Formes de conflits et tentatives de paix dans le monde actuel.
Introduction : Analyse du sujet du thème.
=> L’étude de ce thème a un double objectif : comprendre les logiques des affrontements armés et étudier les modalités de construction de la paix.

Définitions de guerre, paix, conflit, conflictualité

I – État des conflits armés actuels.

Précision : On distingue deux types de conflits armés :
– le conflit armé international, qui oppose deux États ou plus = conflit interétatique.
– le conflit armé non international, qui oppose les forces gouvernementales à des groupes armés non gouvernementaux, ou des groupes armés entre eux = Conflit intra ou infra-étatique.

=> Les conflits interétatiques sont en diminution. Ils opposent des armées. Exemple : première guerre du Golfe avec l’invasion du Koweït par l’Irak en août 1990.

=> Les conflits intra-étatiques sont en hausse. Elles sont souvent très mortifères. Exemple : le massacre de Tutsi au printemps 1994 au Rwanda, qui a fait selon l’ONU, 800 000 victimes en seulement trois mois (Poly 2).

!=> Analyse du planisphère de la double-page introductive pages 76 et 77 : permet de faire le point sur la situation conflictuelle dans le monde au début du XXIème siècle.* Présentation de la carte

  1. 1er constat : la fin de la guerre froide en 1991 n’a pas donné naissance à un nouvel ordre mondial pacifié.
  2. Existence d’un« arc de crises » situé en Afrique subsaharienne, au Moyen-Orient et en Asie centrale. Aux extrémités : l’Afrique des Grands Lacs (RDC, Ouganda, Rwanda, Burundi) et le Caucase s’affirment comme des espaces durablement conflictuels.
  3. Tensions en Asie orientale (mer de Chine) et Asie du Sud-Est. Les puissances émergentes, telles que la Chine, l’Inde souhaitent renforcer leur influence régionale.
  4. Tensions générées par les attaques, attentats terroristes islamistes revendiqués par Al-Qaida et l’État islamique (Daech).
  5. Des puissances inégales et en concurrence : EUA / CHINE

* Présentation d’un conflit actuel :
Devoir maison
!=> Faire une fiche sérieuse présentant l’un des conflits armés actuels (Syrie, Haut-Karabagh, Yémen, Mali, Sud-Soudan…) => contexte géographique et historique / Les causes du conflit / Les belligérants / Les formes prises par le conflit. Notez vos sources (et faites attention à leur choix).

II – Typologie des conflits actuels.

Les conflits aujourd’hui sont de natures très diverses (polymorphes) et engagent des acteurs de plus en plus variés.

1) 1er critère : la nature des conflits.

Question 4 page 79 :
=> La nature de la guerre contemporaine est complexe :

On compte effectivement :
• des guerres intra – et inter-étatiques,
• des guerres asymétriques (Exemple : la lutte des EUA contre Al-Qaïda),
• des guerres civiles internationalisées (Exemple en Syrie),
• des guerres urbaines (Exemple dans les favelas brésiliennes – doc 3 page 78),
• des guerres extra-étatiques, c’est-à-dire menées par un Etat hors de ses frontières nationales (Exemple l’intervention militaire française au Mali),
• des conflits maritimes et terrestres (Exemple en mer de Chine – doc 4 page 79).

Poly 1 : Une diversité de types de conflits et d’acteurs.

Poly 2 : les différents types de conflits
!=> Voir la définition des guerres conventionnelles page 80

2) 2ème critère : Les acteurs des conflits.
Les conflits aujourd’hui engagent également des acteurs de plus en plus divers : des acteurs conventionnels et non-conventionnels. Pages 82 et 83

Poly 1 : Une diversité de types de conflits et d’acteurs.

Poly 3 : Quelques documents utiles (les acteurs de la guerre en Syrie – voir aussi doc 5 page 79)

3) 3ème critère : Les causes des conflits.

  • Des motivations territoriales (Un exemple actuel et un exemple ancien).
  • Des motivations politiques (Un exemple actuel et un exemple ancien).
  • Des motivations économiques (Un exemple actuel et un exemple ancien).
  • Des motivations idéologiques et/ou religieuses (Un exemple actuel et un exemple ancien).
  • Des tensions ethniques (Un exemple actuel et un exemple ancien).

4) 4ème critère possible : les modes de résolution des conflits.
Grande diversité des modes de résolution des conflits. Pages 84 et 85

Un conflit se termine par :

  • La victoire militaire écrasante d’un des belligérants qui impose sa paix (Exemple 1918).
  • La négociation entre des acteurs épuisés (Exemple guerre de sept ans)
  • Par l’intervention d’un acteur étranger au conflit (Exemple l’ONU au Sud Liban/ les EUA en 1993 avec les accords d’Oslo entre Israël et l’autorité palestinienne)

Manuel Hatier 2020

!=> Lecture  doc 4 page 85 : Une paix est rarement une paix positive.

= une Paix n’est pas nécessairement définitive. Il peut y avoir une situation de conflit larvé qui perdure = paix négative.

=> Les « paix négatives » sont plus nombreuses que les « paix positives »

Petit résumé :

* Plus de 30 ans après la fin de la guerre froide, crises et conflits demeurent.
* Déclenchement souvent interne et local, mais interférences extérieures contribuent souvent à aggraver les problèmes.
* La plupart des conflits armés aujourd’hui n’opposent pas deux Etats mais un Etat à un groupe armé ou deux groupes armés : Conflit asymétrique.
* Multiplication des Etats. 4 fois plus nombreux que lors de la création de l’ONU en 1945 (cf. cours sur les frontières).
* De nouveaux acteurs géopolitiques : développement des ONG, poids des opinions publiques, rôle des firmes globales, impact des groupes infra étatiques illégaux aboutissent à des processus de décision internationale plus lents, plus complexes, moins prévisibles.
!=> Voir intro page 86 : Avant 1945, la classification des confits était relativement aisée. Depuis la fin de la Guerre froide, si les conflits sont moins nombreux, ils sont de plus en plus complexes. Cette complexité et l’essor de guerres de natures nouvelles, hybrides, donne l’impression que le monde est devenu instable, alors qu’il y a moins de guerres.

Annonce du plan du cours :
L’axe 1 portera sur la guerre : il s’agira de comprendre de quoi il s’agit et d’en étudier différentes formes.
L’axe 2 traitera de la paix, sur les formes qu’elle peut prendre et sur son contenu.
L’objet de travail conclusif sera une étude des conflits régionaux et des tentatives de paix au Moyen-Orient.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *