Yes, he can! / Petite canette deviendra grosse marmite

Recycling cans in Kamsar

Yes, Mr. Keïta can ! Mr Keita recycles cans in Kamsar.
Yes, Mr. Keïta can ! Mr Keita recycles cans in Kamsar.

Women use pots to cook rice, which is the staple food in Guinea. They must be big enough to be used to cook for the whole family, a large family usually, for traditional ceremonies, marriages, baptisms etc…

cannettesIn my home in Kamsar, all the cans are collected and put in a big bag. Then Mr Keita takes them to make brand-new cooking-pots. A second life ! And no waste !
He heats and dissolves them for 15’-20’. It is very hot and risky. Bellows, a pipe blowing wind on the fire, dissolving the aluminum, just turn the handle, a good technique. 3travail

 

 

 

 

fonte

The kitchen utensil is made using a mould which is made of sand and earth. Mr. Keita needs pliers to take anything that is hot, several types of moulds and some water to have a smooth surface. moulage
He takes the mould and makes a hole for the passage of fire in the ground. When the fire is hot enough, the man pours the aluminum in, after a few seconds he pushes the pliers into the ground to take the pot. Easy but very dangerous indeed.

marmitesmarmite

6 kilograms of cans are needed to make six pots of this size and for a big pot he needs all the bag because it is bigger and heavier. His salary will depend on the number of clients or the number of orders.
A big pot can be sold from 100.000 to 200.000 GNF. Smaller ones 50.000 to 70.000 GNF.

Kamsar, March 23, 2015

Text and pictures: Pamela Perez

 

Maintenant c’est possible !
Petite cannette deviendra grosse marmite .

En Guinée, les femmes utilisent souvent les marmites pour préparer du riz, qui est l’aliment principal. Elles sont le plus souvent utilisées pour de grandes familles, des cérémonies traditionnelles, des mariages, des baptêmes etc…
Chez moi à Kamsar toutes les cannettes sont collectées et mises dans un sac car M. Keita les récupère pour leur donner une deuxième vie.
Il fait fondre les cannettes en 15 à 20min. Il reproduit ses marmites avec d’autres déjà fabriquées, utilise un moule qui est fait à l’aide de sable et de terre. une grosse pince pour pouvoir soulever tout ce qui est chaud et un peu d’eau pour rendre la surface du moule lisse.

Pour attiser le feu, un soufflet, un tuyau enterré dans le sable qui souffle et attise le feu, qui fait fondre les cannettes et le tour est joué !

M. Keita prend délicatement le moule et fait un trou pour le passage de l’aluminium. Lorsque l’aluminium est très chaud et bien fondu ,un autre homme verse le contenu dans le trou. Après quelques secondes, plante les pinces dans la terre et retire la marmite toute neuve.

6kg de cannettes pour faire 6 marmites pour une grosse marmite. Son salaire dépend de la quantité de clients et des commandes. Une grosse marmite coûte de 100 à 200 000GNF. La plus petite entre 50 ou 70 000GNF.
Chez moi à Kamsar, on ne jette pas les cannettes n’importe où et on leur redonne une deuxième vie.
Pensez-y la prochaine fois que vous boirez une sucrerie !

 

Kamsar, le 23 mars 2015

Texte et photos: Pamela Perez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *