Au port de Boulbinet: les Sierra Léonais

Boulbinet est un petit port de Conakry ,capitale actuel de la Guinée, ancienne zone portuaire durant la période coloniale compte environ 2000 habitants d’âges, de religions , de nationalité mais surtout de culture diffèrentes .

En effet l’ambiance au port de Boulbinet est très « chaotique » , vous êtes d’abord frappé par le manque d’hygiène et des conditions de vie déplorable des habitants car le salaire moyen d’un Guinéen de dépasse pas les 41 euros par mois !

Il ne s’agit pas seulement d’un lieu d’amarrage de bateaux, ici on trouve de tout comme des personnes qui grillent du poisson , des cuisinières en pleine rue, des vendeurs qui déambulent partout sur la route mais on y trouve en grande majorité des personnes sans emploi.

Eh oui car malgré le peu de revenu des étrangers d’autres pays se rendent en Guinée afin d’avoir un meilleur cadre de vie !

Globalement les étrangers en questions sont des Sierra Léonais or un gros problème se pose pour eux : l’expression.

La Guinée est un pays où l’on parle généralement le français mais vous pouvez aussi trouver des langages traditionnelles tel que le Soussou, or les Sierra Léonais ne parlent que l’anglais ou d’autres langues inconnues des Guinéens .

Vous serez frappés de voir la mise à l’ écart de la plupart des Sierra Léonais aussi bien dans le port que dans les quartiers car les habitants de Sierra Leone venus à Conakry ont formé un bidonville que pour eux et qui à l’heure où je vous parle se fait détruire à coup de bulldozers !

Par Pierre Mennegaut, Elie Hadj Damane, Marius Puel et Jennifer Temminck.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *