travailler en suède

13 11 2008

 

Drapeau de la Suède
Travailler en Suède.
Comment trouver un emploi ?

Les personnes qui recherchent un emploi en Suède sont censées être assez actives et utiliser de manière autonome les services disponibles notamment sur Internet.

Le site Internet de l’Agence pour l’emploi est sans conteste le plus important et le plus utilisé des sites de recherche d’emploi. On y trouve des annonces de postes vacants dans toute la Suède ainsi que dans d’autres pays. Il est possible d’effectuer des recherches par zones géographiques et par professions. Généralement, les coordonnées de l’employeur sont mentionnées pour qu’il soit possible de le contacter directement. Les annonces sont rédigées en suédois et la plupart des employeurs supposent que les postulants connaissent la langue.

Il existe aussi beaucoup d’autres informations sur la manière de chercher un emploi, le marché du travail et les études, ainsi que des listes de liens vers des sites d’offres d’emploi, des quotidiens et des sociétés de recrutement et d’intérim.
Outre des informations sur les postes vacants, il y a aussi une base de CV où les personnes à la recherche d’un emploi peuvent enregistrer leurs qualifications.

Les postes particulièrement destinés aux candidats d’autres pays figurent sur le portail EURES. Ils sont signalés par un drapeau européen.

Adressez-vous à des sociétés d’intérim et de recrutement, utilisez votre réseau de contacts et demandez conseil. Bon nombre de postes à pourvoir ne sont jamais annoncés. Il est courant d’envoyer des candidatures spontanées aux entreprises où l’on souhaite travailler, et cette démarche est souvent bien perçue. Il existe des registres d’entreprises par secteurs dans des bases de données comme Företagsfakta, ainsi que dans les pages jaunes de l’annuaire.

Les quotidiens, les journaux locaux et les gratuits comme Metro contiennent beaucoup d’annonces. C’est le jeudi et le dimanche qu’il y en a le plus. Ces annonces sont également accessibles sur Internet.

Le contrat de travail

Un contrat de travail peut être verbal, écrit ou même tacite. Dans la fonction publique, l’employeur doit confirmer l’engagement par écrit.

Dans la pratique, le contrat de travail est presque toujours verbal. Il est cependant conseillé de faire établir un accord contractuel écrit. Selon les dispositions communautaires, l’employeur doit informer son employé par écrit des conditions de l’emploi. Ces informations doivent être données dans le mois qui suit le début de l’emploi et inclure les éléments suivants :

  • nom et adresse de l’employeur et de l’employé, date du début de l’emploi et lieu de travail ;

  • tâches et poste de l’employé ;

  • nature du poste (contrat à durée déterminée ou indéterminée) ;

  • durée du préavis de licenciement ou date de fin du contrat ;

  • salaire et procédure de versement du salaire ;

  • heures de travail et congés payés ;

  • convention collective en vigueur ;

  • conditions de travail à l’étranger si le travail à l’étranger doit durer plus d’un mois.

L’employeur doit informer son employé, dans un délai d’un mois, de toute modification apportée aux conditions décrites ci-dessus.

Résiliation : Un contrat de travail à durée indéterminée ne peut être résilié par l’employeur que pour un motif sérieux ou en cas de pénurie de travail. Dans un cas comme dans l’autre, il est conseillé au salarié de s’adresser au syndicat. Le délai de préavis, qui peut varier en fonction de l’âge et de la durée d’embauche, est déterminé par la convention collective. Un contrat à durée déterminée cesse automatiquement d’exister à l’échéance convenue, sans que l’employeur ait besoin de résilier le contrat.
Un contrat à l’essai peut expirer au bout de la période convenue sans motif objectif ou être résilié plus tôt avec 14 jours de préavis réciproque.

Tags :

Actions

Informations

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire