Les Travaux Personnels Encadrés (TPE) ont déjà commencé dans certains établissements, ils fournissent l’occasion rêvée de pratiquer les outils offerts par le web 2. Voici quelques pistes :

Collecter l’information

Pour la recherche d’information, le web est bien entendu la plateforme idéale. Cependant, on peut regretter que son usage se restreigne à google. J’ai déjà eu l’occasion de mentionner l’existence de moteurs de recherche originaux qui permettent de faire des recherches « par ricochet » et d’affiner une notion.

Trouver une page web qui traite du sujet que l’on s’est donné n’est pas suffisant, il faut également s’interroger sur la pertinence des informations que l’on a trouvé (on peut trouver sur le web des pages qui démontrent que la terre est plate). Le ministère de l’éducation suédois propose un site pour aider les élèves à évaluer les pages web. On retiendra en particulier ce questionnaire pour les élèves du secondaire. Il y a un certain nombre de questions à se poser lors de l’évaluation d’un site web : qui est l’auteur ? Quelles sont ses intentions ? Où est situé ce site ? Est-ce que le nom de domaine est officiel (.fr, .org, .edu, .gov) ? Il est facile de créer un blog sur internet et d’y débiter des âneries.

Une fois les informations collectées sur la toile, del.icio.us permet d’en conserver la trace entre le lycée et la maison (j’ai déjà décrit ce service sur ce billet) pour la marche à suivre, essayer : del.icio.us, 10 astuces pour dompter la bête.

Tenir un cahier de bord

Le cahier de bord papier c’est bien. Le blog c’est encore mieux ! Les billets sont classés par ordre chronologique, on peut faire une recherche de mots clés, on ne risque pas l’oublier à la maison et en plus c’est tendance… Comment faire un blog ? Suivez le guide :

Produire des documents

Lorsque l’on élabore un TPE, il est souvent nécessaire de travailler à plusieurs sur un même document et pour éviter de dupliquer le dossier, google docs propose de travailler directement en ligne (voir mon billet rédiger un document à plusieurs mains) comme l’explique cette vidéo :

Bien sûr, il y a d’autres pistes, comme utiliser un wiki pour la production finale. On peut même y intégrer des vidéos par youtube, des photos par flickr ou un powerpoint par slideshare.