Fête de la francophonie : Rencontre avec Inouk Touzin
Inouk a grandi dans l’est Ontarien. Il est comédien, auteur et metteur en scène. Outre son activité d’enseignement du théâtre, il est fortement engagé dans la promotion du théâtre francophone. Il a été, entre autres, coordinateur artistique pour La Troupe du Jour, co-directeur artistique du G2 (Groupe des deux, cie de théâtre de création), agent de développement pour l’ATFC (Association des théâtres francophones du Canada). Lié au développement théâtral francophone de Calgary, il est un membre fondateur et directeur artistique du Théâtre à Pic.

Inouk Touzin est invité à Hong Kong par l’AFLE (Association française langue étrangère) pour animer une série d’ateliers théâtre et poésie auprès des apprenants de français. Lors de cette soirée poésie, il lira ses textes et nous parlera de la poésie québécoise.

quand ?
jeudi 17 mars · 19:00 – 22:00

Ou ?
Alliance Française Library

1/F, 52 Jordan Rd, Kowloon
Hong Kong

Entrée libre. Discussion en français.
RSVP et informations: [email protected]
Tel : 2730 8598
—————————————————————————————
Inouk ???????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????La Troupe du Jour ???????????Groupe des deux ?????????????????????????????????????????????????????????Théâtre à Pic ????????????????????????????????????
Inouk Touzin ???????????????????????AFLE?????????????????????????????????????????Inouk ?????????????????????????????????????????????

????????
????
RSVP: [email protected]
Tel : 2730 8598
———————————————————————————–
Inouk grew up in eastern Ontario. He is an actor, writer and theatre director. Besides teaching drama, he is strongly committed to promote French speaking theatre. He was artistic coordinator for La Troupe du Jour , co-artistic director of The G2 ( Groupe des deux , creative theatre company), development officer for The ATFC (Association of French speaking Theatres of Canada). Linked to the development of French theatre in Calgary, he is a founding member and artistic director of The Théâtre à Pic .

Inouk Touzin is invited to Hong Kong by AFLE association to conduct a series of drama and poetry workshops with learners of French.
During this poetry evening at the Alliance française, he will read his texts and will talk about poetry in Quebec.

Free entrance. Talk in French
RSVP : [email protected]
Tel : 2730 8598

DECROCHEURS SCOLAIRES
Mieux comprendre pour contrer le phénomène

180.000 jeunes sont sortis du système éducatif entre juin 2010 et mars 2011. Les « décrocheurs » sont trois fois plus représentés au Pôle Emploi que les diplômés. Pour lutter contre ce phénomène, le ministère de l’Education veut mieux les connaître

D’après Les Echos ils sont exactement 254.000 à avoir quitté un cursus sans diplôme, parmi eux 72.000 sont suivis par les missions locales. L’Education nationale comptabilise donc 180.000 décrocheurs « perdus de vue ». 47% de ceux-ci sont des filles et 57% ont entre 16 et 18 ans. En moyenne, 5% des effectifs quittent les bancs de l’école avant les examens.

Les connaître pour les aider

Lâchés dans la nature, ces jeunes doivent être accompagnés pour retomber sur leurs pieds. Les préfets devraient mettre en place des plateformes de coordination pour venir en aide aux décrocheurs. Le but est de réunir des membres de l’éducation nationale, de l’enseignement agricole, des centres de formation d’apprentis, des missions locales, du Pôle emploi… et de leur fournir une liste des perdus de vue pour les accompagner vers une solution professionnelle ou éducative. De plus, les écoles de la seconde chance ont annoncé jeudi augmenter leur nombre de places de 8.000 à 12.000, justement pour pouvoir accueillir ceux qui en ont besoin.

Créer des bases de données avec noms et profils de ces jeunes est le premier pas du ministère pour limiter le problème. La solution au proposée est simplement de disposer d’un outil qui permettrait de les retrouver : un fichier. Pour que la disposition fonctionne ce dossier devra être mis à jour régulièrement, pour toujours garder à l’esprit que la connaissance de ces jeunes est le pré requis pour s’attaquer à une situation inquiétante.

« C’est un enjeu majeur alors que la France a le plus faible taux en Europe de retour vers la formation dans les deux ans qui suivent le départ du système scolaire » a déclaré Jean-Patrick Gille, député PS et président de l’Union nationale des missions locales (UNML).

source : C.F le petit journal vendredi 13 mai 2011

A Paris-XIII , un universitaire empochait 4000 euros par inscriptionnull

C’est le prix que devaient payer les étudiants chinois à Arezki Dahmani, un maître de conférences de gestion de l’université Paris-XIII. Cette information a été révélée par le président de l’université Paris-XIII-Villetaneuse en fonction des résultats de l’enquête. Celle-ci a été demandée après la révocation de Laroussi Oueslati, président de l’université de Toulon et a conclut à de nombreuses irrégularités de la part de l’universitaire.

Court-circuitant la procédure habituelle, M. Dahmani faisait valider l’inscription des étudiants dont le dossier était composé de faux. Une fois la carte d’étudiant attribuée au vu de l’autorisation d’inscription, les dossiers étaient vidés de leur contenu afin de limiter toute vérification ultérieure. Le président de Paris-XIII explique que M. Dahmani exploitait le manque d’expérience des personnels vacataires, utilisant ainsi à son profit leur méconnaissance des procédures.

Si une soixantaine d’inscriptions douteuses ont été décelées, la majorité des étudiants convoqués suite à la découverte de cette affaire n’ont pas daigné se présenter et ont été radiés. Afin de nettoyer quelque peu le système des inscriptions, l’université parisienne a décidé de limiter les inscriptions individuelles aux seuls cas sans ombre et de privilégier celles passant par des universités chinoises avec lesquelles des conventions ont été signées.
Source : LeMonde

Causerie : Le français, langue commune au Québec. Défis et enjeux.
Les intervenants seront invités à discuter des questions suivantes :

1. Pourquoi est-il nécessaire de poursuivre l’aménagement linguistique au Québec?

2. Comment favoriser l’intégration des immigrants à la langue commune au Québec?

3. En tant que citoyen, que peut-on faire pour contribuer à une plus grande utilisation de la langue française au Québec?

Entrée libre
Réservation obligatoire avant le 10 juin 17 h
418 643-2740 | [email protected]

Heure
mercredi 15 juin · 17:00 – 20:00
Lieu
Centre d’archives de Montréal
535, avenue Viger Est (Station de métro Champ-de-Mars)
Montréal
Créé par :
Conseil supérieur de la langue française
En savoir plus
Avec comme intervenants :
1. Conrad Ouellon – Président du Conseil supérieur de la langue française
2. Stephan Reichhold – Directeur de la Table de concertation des organismes au service des personnes réfugiées et immigrantes
3. Anthony Lacopo – PDG d’Utopia Image et président du Regroupement des jeunes chambres de commerce du Québec