Les hommes du desert

Qui étaient les Nabatéens ? La question reste toujours posée, même si les recherches scientifiques apportent chaque année de nouvelles informations. Les Nabatéens vivent en plein air, écrivait Diodore de Sicile au Ier siècle après J.-C.. Ils ont pour coutume de ne pas semer le grain, de ne pas planter d’arbres fruitiers et de ne pas construire de maisons. Des nombreuses tribus arabes, ils sont de loin les plus riches. Un grand nombre d’entre eux transporte en effet jusqu’à la mer l’encens, la myrrhe et les plus précieux des aromates que leur remettent ceux qui les acheminent depuis l’Arabie dite « Heureuse ». Depuis, la parution de ce texte antique, et malgré l’engouement pour ce peuple oriental à l’époque romantique, n’a pas permis de définir précisément l’origine de ces tribus ayant laissé comme vestiges notables des tombes creusées dans la falaise. Alors, le mystère demeure autour de ces seigneurs du désert, « apparus on ne sait quand et venus on ne sait d’où ».

Travaillez sur ce thème avec le livre Ushuaïa Junior Civilisations retrouvées, pages 38 et 39.

Glossaire : Civilisations retrouvées

Ahu : dans chaque village, un autel cérémoniel, sorte de plateforme en pierre sur laquelle on plaçait les moai, était dressé. Les grandes statues monumentales étaient érigées dos à la mer et face aux maisons qu’elles devaient protéger.

Arabia Felix : Arabie Heureuse. C’est ainsi que les Romaions nommaient cette partie de la péninsule Arabique correspondant à la quasi-totalité de l’Arabie Saoudite actuelle et du Yemen, à cause des richesses qu’elle possédait.

Architecture rupestre : se dit des monuments que les Nabatéens ont taillés dans le rocher.

Basalte : pierre volcanique qui servira à de multiples usages sur l’île de Pâques, des hameçons aux gigantesques moai.

Bétyle : ce terme a pour origine le mot sémitique beth-el, signifiant « maison de Dieu ». ce sont des autels taillés le plus souvent dans le rocher, qui symbolisent la présence divine. Généralement, le dieu ou la déesse ne sont pas représentés avec leur visage. Continue reading Glossaire : Civilisations retrouvées

Les victimes de la tragédie

Surpris par la violence de l’éruption, les habitants de la baie de Naples ont tenté de fuir leurs cités pour échapper à la mort. Les coulées de boues et le raz de marée qui suivirent les projection de pierres ont entraîné dans leur sillage plusieurs milliers de personnes. Mais ce sont les gaz asphyxiants qui seront les plus destructeurs, figeant dans la lave ces gens et leurs animaux, que l’on retrouvera dans des positions parfois troublantes et émouvantes.

Travaillez sur ce thème avec le livre Ushuaïa Junior Civilisations retrouvées, pages 24 et 25.

L’artisanat nazca

L’artisanat nazca était principalement dédié aux rituels imposés par les prêtres. Et sa fonction avait un but exclusivement religieux et un caractère sacré. Dans la cité de Cahuachi, ces objets, des céramiques et des tissus d’une très grande qualité d’exécution, ont été pour la plupart découverts dans des tombes et sont parvenus intacts entre les mains des archéologues, qui ont pu les analyser. Ils ont livré de nombreuses informations sur les rituels nazcas, même si certains restent encore mystérieux. Les motifs imposés par le clergé reprennent les grandes figures des dieux nazcas que l’on a déjà vues figurer sur les géoglyphes de la pampa, comme l’orque marine, le lézard, le colibri, le condor, etc.

Travaillez sur ce thème avec le livre Ushuaïa Junior Civilisations retrouvées, pages 42 et 43.