Les propos controversés de Dominique Faure

LouisCLDS, CC BY-SA 4.0 https://creativecommons.org/licenses/by-sa/4.0, via Wikimedia Commons

Dominique Faure est ministre déléguée chargée des Collectivités territoriales et de la Ruralité. Le 17 février, elle a comparé le délai d’attente des résultats de nomination du gouvernement Attal, à l’attente du diagnostic d’un patient atteint de cancer. Elle était alors l’invitée de l’émission Sens politique sur France Culture lorsqu’elle a tenu ces propos : « Cette période de quatre semaines a été longue. […] J’ai vécu cette période comme une période d’attente. J’ai fait ce parallèle avec des gens à qui on a diagnostiqué un cancer et qui attendent pendant quatre semaines, cinq semaines parfois les résultats des analyses », des paroles que la journaliste a directement relevées en demandant une précision. Dominique Faure tenta d’expliquer qu’elle ne faisait pas de comparaison entre les enjeux de ces deux situations, mais que ces deux cas demandaient tous deux de la patience et de la résilience.

Cette déclaration a fait polémique parmi les internautes et les politiques. Différents responsables politiques de gauche et de droite ont réagi. Olivier Faure, premier secrétaire du PS a tweeté : « À se demander si les ministres ne font pas un concours du plus indécent. Qu’ont-ils vécu pour être à ce point hors de tout sens commun ? Celle-là ose comparer les 4 semaines à attendre sa nomination, aux semaines d’attentes que vivent les malades du cancer après un examen. » Florence Portelli (LR) a, quant à elle, réclamé la démission de la ministre « pour toutes celles et ceux qui ont perdu leurs proches suite à un cancer et pour tous ceux qui se battent contre la maladie ».

Le lendemain, Dominique Faure s’est excusé sur X : «Des propos que j’ai tenus hier sur France Culture ont beaucoup fait parler. Je reconnais une maladresse. Si certains se sont sentis blessés par mes mots, je le regrette et leur présente toutes mes excuses»

Selon moi, il ne s’agit pas simplement d’une « maladresse », cela témoigne d’une déconnexion avec la réalité. L’attente du remaniement et celle d’un diagnostic de cancer ne sont absolument pas comparables, puisque leurs conséquences sont très différentes : le cancer peut être une maladie mortelle et pour laquelle il n’y a pas toujours de traitements. Pour Mme Faure, il s’agit seulement de savoir si elle sera reconduite au gouvernement. Ces propos m’ont indignée, et sont indélicats pour les personnes atteintes de cancer, qui peuvent s’en trouver blessées.

Faustine

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *