Célya Moungari, psychologue hors les murs

Notre série « En quête de sens » s’intéresse à la trajectoire singulière de travailleurs sociaux désireux de partager leur expérience. Dans le Pas-de-Calais, Célya Moungari occupe un poste atypique à la frontière du soin et du social : psychologue de rue.

Célya Moungari est arrivée à la psychologie sur le tard : après un bac professionnel en vente, un BTS en management avorté en première année puis un BTS technico-commercial obtenu, elle se demande si elle a vraiment trouvé sa voie.« J’ai toujours voulu travailler avec l’humain. Dans mes stages en vente, j’avais eu l’occasion de travailler chez un maraîcher, j’adorais apporter les patates aux personnes âgées ! Dans mon BTS je m’étais aussi intéressée aux ressources humaines. Mais je ne trouvais rien qui m’intéressait vraiment », se souvient-elle.

>> Lire la suite

Aide médico-psychologique – AMP

L’aide médico-psychologique (AMP) aide des personnes âgées ou handicapées dans les gestes de la vie quotidienne.

Missions d’un AMP

L’aide médico-psychologique (AMP) travaille auprès d’enfants, d’adolescents, d’adultes en situation de handicap. Son intervention permet de maintenir ou de développer leur autonomie.

Il aide les personnes concernées à réaliser les actes essentiels de la vie quotidienne : se coucher, se lever, se laver, s’habiller, s’installer dans la bonne position, se nourrir, se déplacer, prendre soin de soi, etc.

L’AMP doit également favoriser la vie sociale afin d’éviter ou de rompre l’isolement, en proposant des activités d’éveil (lecture, musique, sorties, etc.). 

Il peut aussi avoir à maintenir ou à développer les liens familiaux et à accompagner dans les changements de vie relationnelle et sociale (après un décès, une grossesse pathologique, etc.).

L’AMP participe à l’élaboration, à la mise en œuvre et à l’évaluation du projet personnalisé de la personne aidée.

>> Lire la suite

Travail de nuit : les soignants de l’ombre

Les infirmiers et infirmières de nuit effectuent un travail peu visible mais indispensable pour des établissements qui tournent 24 heures sur 24. Ils ne choisissent pas de travailler la nuit par hasard. L’organisation familiale pèse lourd dans leur choix. Et, malgré certains avantages, ce mode d’exercice a souvent un impact sur leur santé.

>> Lire la suite

Infirmière puéricultrice : entre éducatif et soin

Au Havre, Virginie Jeanmet, infirmière puéricultrice, lutte contre les inégalités d’accès aux soins en lien avec des travailleurs sociaux.

L’infirmière puéricultrice est une « professionnelle du soin, du soin au sens strict quand elle exerce en secteur hospitalier et du soin au sens large, au sens de ‘prendre soin’, par exemple lorsqu’elle exerce en PMI ou en crèche, et réalise des actions de prévention et de promotion de la santé », explique Virginie Jeanmet, elle-même entrée dans la profession il y a une douzaine d’années.

Hors des sentiers battus

Après avoir été en poste en crèche et en PMI, elle a choisi de s’aventurer hors des sentiers battus en fondant, au Havre, sa propre association, Famili’Bulle, qui salarie actuellement quatre infirmières puéricultrices.

« Je remarque que de plus en plus de mes consœurs choisissent de quitter les structures classiques pour se lancer seules en libéral, ou rejoindre des maisons de santé. C’est à la fois une façon de travailler autrement et d’affirmer l’expertise de notre profession face à l’émergence des coachs parentaux. Les parents expriment des besoins et nous sommes très bien formées pour y répondre », analyse la professionnelle.

>> Lire l’article

Moniteur d’atelier : l’envie de transmettre un savoir-faire

Philippe Kaci est moniteur d’atelier cuisine à l’Esat « Au Château » à Villers-lès-Nancy. Un poste qui lui permet d’allier son expérience dans le travail social et la restauration.

Âgé de 60 ans, Philippe Kaci affiche une vie professionnelle plutôt originale et bien remplie.

La première partie de sa carrière, il l’a consacrée au travail social. « Titulaire d’un diplôme d’aide médico-psychologique (AMP), j’ai travaillé pendant 25 ans dans des structures de protection de l’enfance et du handicap du secteur public, pour lesquelles j’exerçais des fonctions proches de celles d’un éducateur spécialisé », explique l’intéressé.

>> Lire l’article

Dans le quotidien d’une IDEH en EHPAD : « Nous sommes un peu comme une carte joker pour les établissements »

Depuis 10 ans, Valérie Le Grand exerce le métier d’infirmière hygiéniste en EHPAD. D’abord seule à remplir ces fonctions à mi-temps pour 15 établissements de sa région, elle est désormais en charge de la coordination d’une Équipe mobile d’hygiène (EMH) regroupant 4 hygiénistes et intervenant dans 49 EHPAD. Elle revient pour nous sur son expérience et sa vision d’un métier encore en pleine évolution.

>> Lire l’article

Psychomotricien

Le psychomotricien aide son patient à réduire les handicaps physiques et autres troubles du comportement qui traduisent ses difficultés psychologiques.

Missions

Le psychomotricien intervient, sur prescription médicale, pour traiter, réduire et si possible faire disparaître les handicaps physiques et autres troubles du comportement qui traduisent des difficultés psychologiques chez ses patients, enfants, adolescents ou adultes. Il fait partie des personnels de rééducation au même titre que les ergothérapeutes ou les orthophonistes.

Autisme, Alzheimer, troubles envahissants du développement, polyhandicap… Le psychomotricien est fréquemment sollicité dans le secteur social et médico-social, où cet auxiliaire de santé diplômé d’Etat intervient le plus souvent dans le cadre d’équipes pluridisciplinaires, en collaboration avec des médecins, des psychologues mais aussi des éducateurs ou des accompagnants éducatifs et sociaux (AES), par exemple.

Pour mener à bien sa mission, il utilise différentes méthodes : relaxation, expression corporelle, éducation au mouvement, exercices de coordination, jeux, etc.

>> Lire l’article

Podcast : EAPA et moniteur-éducateur

Voici deux métiers qui sont peu connus.  Le métier d’Enseignant d’Education Physique Adaptée (EAPA) est de plus en plus présent dans les établissements de santé. L’EAPA propose des activités physiques qui apportent aux patients et aux résidents des bénéfices physiques, sociaux et psychologiques. Le Moniteur-éducateur met en œuvre des thérapies non médicamenteuses et travaille l’autonomie et le lien social avec le patient pour préparer le retour à domicile.Venez rencontrer Marc, moniteur éducateur dans une clinique spécialisée en addictologie et Sandra et Anne, toutes deux EAPA, l’une exerçant dans une clinique de rééducation à orientation gériatrique et neuro-vasculaire, l’autre dans une clinique spécialisée en addictologie !

>> Ecouter le podcast

Accompagnant des élèves en situation de handicap – AESH

Durant le temps scolaire, l’accompagnant des élèves en situation de handicap (AESH) accompagne les enfants et les adolescents dans tous les aspects de leur vie.

Missions de l’AESH

Ecoute, patience et empathie sont les qualités indispensables de l’accompagnant des élèves en situation de handicap (AESH). Ce professionnel accompagne, sur le temps scolaire (y compris lors des stages, sorties et voyages scolaires), un ou plusieurs élèves, selon des besoins évalués par la commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH).

Il les aide à accomplir certains gestes de la vie quotidienne, à se déplacer, à communiquer avec les autres et facilite les activités d’apprentissage (éducatives, culturelles, sportives, artistiques ou professionnelles). L’AESH est reconnu comme membre à part entière de l’équipe éducative.

Il peut accompagner les élèves en situation de handicap à titre individuel (AESH – i), mutualisé (AESH – m) ou collectif (AESH – co).

>> Lire la suite

buy windows 11 pro test ediyorum