Archive du categorie: ‘Ils ont chanté Verlaine

Georges Brassens chante un hommage à Paul Verlaine vendredi, 1 avril 2011

Nous avons trouvé une chanson où Georges Brassens rend un hommage à Paul Verlaine. Vous trouverez le lien pour l’écouter  dans la rubrique liens, sur la droite: « Georges Brassens rend hommage à Paul Verlaine ».


Georges Brassens   L’enterrement de Verlaine


Le revois-tu mon âme, ce Boul’ Mich’ d’autrefois

Georges Brassens, dessin d'Antoine B

Et dont le plus beau jour fut un jour de beau froid :
Dieu : s’ouvrit-il jamais une voie aussi pure
Au convoi d’un grand mort suivi de miniatures ?


Tous les grognards – petits – de Verlaine étaient là,
Toussotant, Frissonnant, Glissant sur le verglas,
Mais qui suivaient ce mort et la désespérance,
Morte enfin, du Premier Rossignol de la France.


Ou plutôt du second (François de Montcorbier,
Voici belle lurette en fut le vrai premier)
N’importe ! Lélian, je vous suivrai toujours !
Premier ? Second ? vous seul. En ce plus froid des jours.


N’importe ! Je suivrai toujours, l’âme enivrée
Ah ! Folle d’une espérance désespérée
Montesquiou-Fezensac et Bibi-la-Purée
Vos deux gardes du corps, – entre tous moi dernier.

Charles Trénet et Verlaine jeudi, 10 mars 2011

Charles Trénet et Verlaine


En 1939, Charles Trénet a mis en musique les paroles du poème chanson d’automne.

Il n’a quasiment rien modifié:

Charles Trénet, dessin de Paul


Les sanglots longs
Des violons de l’automne

Bercent mon cœur

(bercent remplace blessent)
D’une langueur monotone.


Tout suffocant
Et blême, quand sonne l’heure,

Je me souviens

Des jours anciens et je pleure.


Et je m’en vais
Au vent mauvais qui m’emporte

De-ci de-là

(au lieu de: De ça de là)
Pareil à la feuille morte.

Nous avons nous aussi chanté cette chanson, vous pourrez l’écouter en allant dans la rubrique: nos vidéos.


Léo Ferré et Verlaine jeudi, 10 mars 2011

Léo Ferré et Verlaine


Léo Ferré, un autre chanteur français, a lui aussi repris la chanson de Paul Verlaine, en 1974. Les paroles sont les mêmes que Charles Trénet.

Léo Ferré, dessin d'Antoine B


Lien pour écouter son interprétation dans la rubrique liens: Léo Ferré, chanson d’automne.

Serge Gainsbourg et Verlaine jeudi, 10 mars 2011

Pochoir réalisé par Nice Art le 2 mars 2011 sur le mur de la maison de Serge Gainsbourg. Reproduit avec l'aimable autorisation de l'artiste.

Voici les paroles de la chanson de Serge Gainsbourg, nous avons mis en gras ce qui fait penser à chanson d’automne, et nous avons écrit à côté, en italique, les extraits du poème de Verlaine.


PS: On fête en 2011 les 20 ans de la disparition de Serge Gainsbourg (1928-1991). si vous souhaitez en savoir plus sur ce chanteur qui, comme Verlaine, avait une image de « poète maudit », vous pouvez utiliser le lien sur la droite.


Vous pouvez aussi écouter la chanson de Serge Gainsbourg en suivant le lien « Je suis venu te dire que je m’en vais ».










Serge Gainsbourg

Je suis venu te dire que je m’en vais.

(1973)
Je suis venu te dire que je m’en vais « et je m’en vais »
Et tes larmes n’y pourront rien changer                                       « je pleure »
Comme dit si bien Verlaine au vent mauvais Verlaine « au vent mauvais »
Je suis venu te dire que je m’en vais
Tu t’souviens de jours anciens et tu pleures « Je me souviens des jours anciens et je pleure »
Tu suffoques, tu blêmis à présent qu’a sonné l’heure « Tout suffocant et blême quand sonne l’heure »
Des adieux à jamais
Oui je suis au regret
D’te dire que je m’en vais
Oui je t’aimais, oui mais…


Je suis venu te dire que je m’en vais
Tes sanglots longs
n’y pourront rien changer                            « les sanglots longs »
Comme dit si bien Verlaine au vent mauvais Verlaine  « Au vent mauvais »
Je suis venu te dire que je m’en vais « Et je m’en vais« 
Tu t’souviens des jours heureux et tu pleures
Tu sanglotes, tu gémis  à présent qu’a sonné l’heure « les sanglots » « quand sonne l’heure »
Oui je suis au regret
D’te dire que je m’en vais « Et je m’en vais »

Car tu m’en as trop fait.