Le pari de faire revivre Marseille au Moyen Âge avec une classe de CM1 !

27 11 2011

Le passé médiéval de Marseille ne subsiste aujourd’hui dans la ville qu’à travers 5 monuments ou vestiges architecturaux et des documents archivés. Il est donc difficile, surtout avec le cycle III, d’aborder le Moyen Âge en s’appuyant sur le patrimoine de la ville.

La découverte de Marseille médiévale commence par une introduction devant le site archéologique du Port Antique. Il s’agit d’une présentation de la ville au lendemain de la chute de l’Empire romain, afin de définir les limites de la cité (ses remparts et sa porte d’entrée principale) au début du Haut Moyen Âge.

Puis, à l’aide d’un livret de visuels (supports à la visite), les élèves découvrent les premiers éléments de l’organisation politique et administrative de Massilia. Un jeu de piste par équipes de 45 minutes leur permet de partir à la quête d’indices rappelant cette organisation : noms de rues, de places, lieux de pouvoir…Chaque élève se voit attribuer un rôle au sein de l’équipe. Le repérage et le traçage du parcours sur un plan font aussi partie du jeu. Afin de rendre plus facile l’approche de la vie de la cité médiévale, la guide découpe le Moyen Âge en trois périodes bien distinctes.

A l’issue du jeu de piste, la visite se poursuit dans un autre périmètre de la ville, avec une participation active des élèves. Plusieurs thèmes sont abordés : l’eau, les moulins, les hôpitaux, les taxes seigneuriales… Après la pause pique-nique, le pouvoir de l’église est expliqué en face de la cathédrale de la Vieille Major et les élèves découvrent les caractéristiques du style roman à l’aide d’un petit quiz.

Depuis l’esplanade de la Tourette dominant le Vieux Port, les élèves découvrent d’autres monuments du Moyen Âge évoquant notamment le monachisme et la défense du port.

Un résumé permet de faire le point sur les éléments du système féodal avec les personnages importants de la cité. Enfin une carte est remise aux élèves afin qu’ils puissent replacer les noms des seigneurs de la ville dans leurs juridictions respectives et les noms des monuments médiévaux qui subsistent aujourd’hui. Cet exercice peut se faire également en classe lors d’un travail de restitution et peut ouvrir sur des recherches complémentaires : enquêtes sur les échanges commerciaux avec Marseille, rappel des trois périodes clefs du Moyen Âge à Marseille sur la frise chronologique etc…

 




Nouvelle édition des jeux de piste Lirelart au Carré des Ecrivains

15 11 2011

A l’invitation du Comité du Vieux-Marseille,

Véronique Lussac Le Coz présentera la nouvelle édition des jeux de piste Lirelart

au 20ième CARRE DES ÉCRIVAINS

le samedi 19 novembre de 14H à 19H au centre Bourse de Marseille.

Venez nombreux rencontrer 186 auteurs qui présenteront leurs œuvres sur Marseille !

 

 




Découverte de l’Art Moderne au Musée Cantini de Marseille — Classe de Seconde générale et technologique

12 11 2011

Cette découverte fait partie d’un projet plus vaste en histoire de l’art mené conjointement avec une professeur de français et de philosophie. Elle s’est déroulée en deux temps lors d’une même matinée : en classe puis dans le musée.

Un petit exercice préliminaire a eu pour but d’interpeller la mémoire des élèves afin qu’ils tentent de se souvenir d’un choc esthétique face à une œuvre d’art, quelque soit le domaine artistique. Les différents sentiments ont été listés et laissent apparaître qu’ils sont plutôt négatifs et que la notion d’œuvre d’art reste à redéfinir — tant il est vrai qu’aucun n’a pu citer une œuvre cinématographique ou son morceau de musique préféré, comme s’interdisant toute émotion positive.

L’intervention en classe a eu pour but de présenter l’histoire du Musée Cantini et de définir ce qu’est l’Art Moderne.

Les élèves ont ainsi identifié les genres en peinture, les différentes composantes d’un tableau, puis ils ont fait connaissance avec les courants précurseurs de l’Art Moderne à travers des œuvres majeures du Romantisme, du Réalisme, de l’Impressionnisme et du Post-impressionnisme. Certains courants étant aussi des mouvements littéraires, un parallèle a permis aux élèves de replacer certains écrivains à la bonne époque — L’objectif était de comprendre que le 19ième siècle est un siècle de ruptures.

Dans le Musée Cantini, certaines ruptures majeures entre l’Art dit Académique et l’Art Moderne ont été identifiées à travers le Fauvisme, le Cubisme et le Surréalisme. Les notions d’art figuratif et d’art abstrait ont été abordées. Une brève incursion dans l’Art contemporain a eu lieu au 2ième étage du musée et a quelque peu perturbé les élèves quant à la notion de tableau. Après ce panorama, les élèves ont choisi une œuvre qui les interpellait, le ressenti de chacun étant au centre de la visite du musée. Puis, à partir des connaissances emmagasinées dans la matinée, la suite de cette découverte sera d’essayer de dégager quelques éléments de lecture des œuvres.




Action du CRDP au sujet de l’initiative Lirelart pour la découverte de sites, monuments et musées de Marseille

6 08 2011

L’initiative Lirelart a été présentée au CRDP qui s’est notamment chargé fin mai de relayer aux documentalistes ressources des 4 bassins de Marseille. Voici les 2 documents de références.

Fiche CRDP descriptive ressource Lirelart

Decouverte de Marseille pour les groupes scolaires