Le grand silence

9 01 2007

les Chartreux

Ce Film de Philip Groning est classé dans la catégorie du documentaire. Mais ce film est bien plus que cela. Le réalisateur s’est immergé pendant 6 mois dans la communauté des Chartreux, au monastère alpin de la Grande Chartreuse. Ce film devait parler du temps et c’est bien ce qu’il fait, le monachisme avec ses règles devient alors une métaphore. Celui-là même qui rythme de manière invariable la vie dans le monastère.

affiche du film en AllemagneLe silence observé par les moines permet de montrer la préciosité des moments où la vie est rompue par une action même infime ( des vaches qui rentrent dans le cloître, les jeunes moines qui font de la luge ou une conversation collective sous un soleil d’été) .

Le traitement de l’image oscille entre une image très plastique avec un type de caméra rappelant les vieilles images en super 8 et d’autres plus classiques où les couleurs naturelles font ressortir la luminosité de la nature. A ce propos, la manière de filmer se rapproche des derniers films de Terence Malik lorsqu’il s’intéresse à cette nature. Les plans sur cette nature, parfois proche du flou rappellent les films minimalistes voire conceptuels des artistes des années 70 comme Mickael Snow. Mais ce qui est réellement nouveau, c’est de réunir toutes ces qualités formelles dans un documentaire sur une communauté restée plutôt fermée jusque là.

la nature, les Chartreux

Bon film ou bon prochain DVD car peu de salles en France diffusent le film.

Pour aller plus loin, voir les impressions, les rappels historiques et les références que donne Hugo sur son blog « Le Jardin des Retours ».

Adeline BESSON


Actions

Informations

4 réponses à “Le grand silence”

10 01 2007
“Le Grand Silence”, un film sur la lumière intérieure - Le jardin des retours - LeWebPédagogique (06:46:02) :

[…] Adeline a sur son blog commenté plastiquement ce film; Gilles Fumey en a fait une belle, riche et profonde recension géographique. […]

12 02 2007
platour (21:28:38) :

commentaires en vrac. Beau « documentaire » (en est-ce vraiment un, sans commentaires?)
En sortant, calme attmosphère de la salle, avec une lumière faible et un public qui murmurait. On ne se remet pas en quelques secondes d’un tel film.
On comprend aussi, du moins partiellement, les choix de ces reclus et la qualité de leur vie. En tout cas, découvrir en arrivant qu’on peut être 245 dans une salle Art et Essai à venir « écouter » ce silence et ce vrai recueillement; c’est un bref pied de nez au « toujours plus » hollywoodien.
J’ai aimé les triples portraits qui ponctuaient le film; visages sereins ou inquiets, regards bons ou rudes, vifs ou naîfs, droits ou fuyants… tout un chapitre sur la psychologie de ces moines qui doutent parfois, comme tout le monde.
On parle de communautés extrême-orientales… toujours cette manie de trouver mieux ce qui est hors de nos frontières; mais les chartreux comme d’autres ordres religieux occidentaux n’ont pas attendu le boudhisme ni les découvertes des années 1970 pour ce beau refus de la vitesse, du bruit, de la surdité devant l’essentiel.
Le film ne montre pas tout: quelle est l’attitude des autres quand l’un deux est gravement malade ou mourant? quand l’un deux craque? (j’ai du mal à imaginer que ça n’est jamais arrivé). Quelles sont les relations autorisées avec la famille? je pense à un proche malade: on doit avoir le sentiment de l’abandonner quand on est soi-même tenu de ne pas sortir ni parler.
Merci au Melville (à Rouen): un tel film sans même le matraquage publicitaire préalable, c’est fort.

2 03 2007
HENEL Pierre-Aelred (16:42:09) :

Bonjour,
j’ai apprécié votre commentaire du film qui a gagné quelques salles et reste à l’affiche. Pour la petite histoire, il a dépassé les 158.000 spectataurs.
La sortie du DVD, qui devrait comporter un certain nombre de boni, est prévue pour le moment pour fin juin.
Si vous aviez des questions, n’hésitez pas à me contacter.
Cordialement,
Pierre-Aelred HENEL
et bon Carême

9 02 2008
gaphagedo (15:00:58) :

I’d prefer reading in my native language, because my knowledge of your languange is no so well. But it was interesting! Look for some my links:

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire