Persepolis, le film

6 07 2007

Marjane Satrapi signe un film étonnant avec son acolyte Vincent Parronnaud. Ce film d’animation construit de manière traditionnelle est un véritable précis de ce qu’est devenu l’Iran de la chute du Shah à la République islamique. Quand l’histoire individuelle d’une petite fille devenue femme rejoint la grande histoire.

image du film

Car cette grande histoire réserve un sort peu enviable aux sujets féminins. C’est ce qui pousse l’héroine « Marjy » à s’exiler en Autriche et du coup à ne plus vraiment savoir qui elle est ni où elle va. Cette quête d’elle-même qui oscille entre culture orientale et occidentale rend la transformation de l’adolescente d’autant plus difficile mais aussi plus savoureuse. Mais cette transformation, servie par un graphisme presque enfantin au début et plus minimal à la fin, doit s’accomplir par la liberté quitte à laisser derrière elle les siens.

La construction, le graphisme, l’humour second degré du film sont au service d’une histoire personnelle qui est celle de Marjane Satrapi. Pas de prouesses techniques mais des sentiments qui sonnent juste à l’oreille du spectateur, d’autant que la voix des comédiens renforce cette justesse de ton, notamment celle de Daniel Darrieux qui prête sa voix à la grand-mère de Marjane.

image de la grand-mère avec sa petite Marjane

Bon film, à bientôt,

Adeline Besson


Actions

Informations

Une réponse à “Persepolis, le film”

22 10 2007
Le jardin des retours » Blog Archive » ça s’est passé cette semaine (22-28 octobre) (11:09:22) :

[…] Couronnement de Mohammad Reza Pahlavi, nouveau shah d’Iran. Le film d’animation Persépolis, consacré pour l’essentiel à la vie en Iran après la chute du Shah en 1979, rappelle, dans […]

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire