Merci !

Merci aux parents pour nous avoir fait confiance, aux élèves pour leur coopération pendant ces 13 longues journées, aux guides Cathy et Fan Xinyan pour leur gentillesse, aux élèves chinois pour les moments partagés ensemble et bien sûr aux lycées Belin et St Paul, à la maison des lycéens de Belin, l’association française des professeurs de chinois (AFPC) pour leur soutien logistique et financier !

Et laissons le dernier mot à Maïwenn 🙂

Catherine, Rozenn et Liping
PS: et merci à Franck pour l’aide sur le site !

Temple du Ciel et Pandas

Nous avons visité le temple du ciel pour commencer la journée. Nous y sommes allés en métro, arrivé sur place nous avons visités les différentes  parties  du temple guidé par notre guide habituel. Dans le temple, nous nous sommes placés au « centre du ciel » pour s’y sentir proche. Dans ce temple construit par un empereur de la dynastie des Qing il y avait notamment des sacrifices d’animaux afin d’honorer leurs dieux protecteurs.

Par la suite, nous avons mangé dans ce palais  pour le déjeuné ce sont des voitures de visites  « touk-touk » qui nous y ont emmené.

Une fois le repas pris, nous avons à nouveau pris les touk-touk puis le métro pour allé au zoo de Beijing. Tout d’abord, nous sommes allés  voir les cinq pandas du parc qui représentent le trésor de la Chine, il y avait ainsi des boutiques de souvenirs remplis de peluches de pandas et autres souvenirs en rapport avec ces animaux. Pratiquement tous les élèves ont alors achetés des peluches pandas.

Nous avons enchaîné avec la visite de l’aquarium du parc où nous avions une heure de temps libre, nous n’avions donc pas le temps de visiter la totalité du parc qui était bien plus grand. Là-bas nous avons put observés différentes espèces de poissons mais aussi de requins, de raies, de méduses mais aussi des reptiles comme des tortues ou des caméléons. Seulement il à été dommage de voir que les bélugas étaient dans un petit aquarium comparé à leurs taille gigantesques tout comme pour les dauphins et certains poissons.

Nous nous sommes rendus au centre commercial en métro une fois encore pour dépenser nos derniers yuans durant une heure. Celui-ci était haut de onze étages nous n’avons donc pas eu le temps de tout parcourir, il  avait des étages pour les vêtements, les accessoires mobiles, les accessoires kawai, les restaurants et pour finir les figurines de films et de mangas.

Pour finir, nous avons mangés de la fondue chinoise au 7ème étage du bâtiment, nous avions chacun une bouilloire dans laquelle nous faisions cuire les ingrédients disposés à table.

Nous avons utilisé pour la dernière fois le métro pour rentrer à l’hôtel et avons dit au revoir à notre guide qui nous à accompagné à Beijing.

Yiwa et Estelle

Quartier 798

Pour bien commencer la journée, nous sommes allés visiter l’école de l’opéra de Pékin. Nous avons suivis plusieurs cours de gymnastique visant à entraîner les élèves au spectacle. Nous avons également pu écouter un jeune élève chanter de l’opéra. C’était très impressionnant vu son âge. Nous avons échangé avec les élèves et avons chanté des comptines de nos pays respectifs.

Puis après le repas du midi,  nous sommes partis visiter le Palais d’été. Ce palais a été construit en 20 ans par l’Empereur Kan Xi. La famille Impériale s’y  retrouvait chaque été pour éviter les hautes températures estivales.

En fin d’après-midi, nous avons eu un temps libre d’une heure dans l’ancien quartier industriel 798 convertie en galerie d’art et beaucoup de murs sont  recouverts de tags d’artistes.

Nous avons ensuite mangé et puis nous sommes rentrés à l’hôtel pour nous reposer pour pouvoir bien attaquer la dernière journée à Beijing.

Jules et Aurore

Place Tienanmen

Après avoir dormi 10 minutes de plus que la veille (mais toujours aussi peu frais que la veille), nous commençâmes notre journée par un bon petit déjeuner des fafa. Pour attaquer cette merveilleuse journée ensoleillée, nous sommes allés dans une galerie marchande spécialisée dans le thé, et encore une fois nous avons pu montrer nos talents de négociateurs hors pair. Le bâtiment dans lequel nous sommes allés était si grand que niveau négociation, cela n’était pas des plus évidents.

Nous étions tellement chargés, que nous avons dû faire une halte pour certains à l’hôtel pour déposer nos précieux.

Pendant que les autres déposaient leurs affaires à l’hôtel, nous les autres clampins, avons eu l’extrême chance de pouvoir aller aux Champs Elysée, enfin la version chinoise nommée « Wang fu jing ». Cette avenue est réputée pour son marché d’insectes (scorpions, larves et bien d’autres choses tout aussi charmantes… ).

Le midi, contrairement à notre habitude, nous avons pu déjeuner dans un restaurant !! Avec des plats tels que bacai, du poulet aigre douce, la soupe gluante aux œufs, du RIZ, et sans oublier du riz.

Comme tout le monde le sait, Arthur a toujours d’excellente idée comme manger des piments. Conclusion, il n’a pas assumé. Alors, il a pensé qu’il était encore plus judicieux de proposer ce défi à Jérémy, Quentin et Lahcen. Qui eux, ont assumé (respect).

En tant que promenade digestive, nous avons pu voir l’extérieur de l’Opéra de Pékin réalisé par un très grand architecte français.

Puis nous nous rendîmes à la place Tiananmen, lieu au combien mythique !

Ce soir là nous avons dû manger très tôt, 18h30, car nous allions assister à un spectacle de Kung-Fu. En effet, celui-ci avait lieu à au Red Theatre à 19h30. Conclusion : C’ETAIT ABSOLUMENT GENIAL ET CO-LO-RE !!!

Pour finir, en rentrant à l’hôtel, notre professeure de chinois préférée nous a offert à tous un petit sac contenant plusieurs sortes de thé et nous la remercions pour sa gentillesse et sa patience !

 

Sacha,
Laure,
Lahcen,
Jérémy (pour une photo),
Arthur (pour ses defis)
Quentin (pour le soutien psychologique)

La huitième merveille du monde

Ce matin, la merveilleuse sonnerie trèèèèèès aigüe du téléphone de l’hôtel nous à fait sauter du lit à 6h30. Et oui, encore un réveil plutôt matinal pour nous aujourd’hui ! Mais c’était pour la bonne cause ! Se lever tôt pour aller visiter la fameuse, la célèbre et le monument le plus attendu par tous, élèves comme parents…

la Grande Muraille de Chine !!!

Donc après le petit déjeuner, éternellement le même et systématiquement à base de pain de mie grillé et de confiture et beurre industriels, nous sommes partis à 8h00 pour la Grande Muraille de Chine.

Mais au bout d’une heure de route, nous nous sommes tout d’abord arrêtés pour visiter la fabrique d’objets en cloisonnés ; c’est-à-dire un fake de la porcelaine fait de cuivre et décoré avec des poudres de couleurs pour leur donner cet aspect si particulier.

Puis c’est reparti pour quelques minutes de bus afin de découvrir la première des sept merveilles du monde. Avec ses 6 000 km de long et ses 2 000 ans d’histoire, elle se dresse enfin devant nous ! Les plus courageux partent en avant, les plus malins demanderont des photos aux grimpeurs.

Après deux heures de marche intensive qui ont bien creusé les estomacs, nous nous dirigeons vers le restaurant pour reprendre des forces pour l’école de kungfu.

Ce sont près de 1200 élèves, âgés de 3 à 18 ans qui nous ont accueillis. Après une courte visite de l’école, nous avons directement assisté à un petit spectacle que les élèves avaient préparé pour cette occasion. Maintenant c’est à nous … Dites « Ni Hao » au carnage !!

Une fois repartis de l’école, nous nous sommes brièvement arrêtés sur la place du stade Du Nid D’Oiseau, construit en 2008 à l’occasion des JO de Pékin.

Puis c’est une jeune chinoise, habillée en vêtements traditionnels, qui nous a accueillis pour une cérémonie du thé. Tasse en main, nous avons dégustés 4 sortes de thés : du litchi aux fruits rouges en passant par le jasmin.

Et pour finir cette journée chargée et riche en émotions, direction le restaurant pour goûter  une fameuse spécialité chinoise : j’ai nommé… le canard laqué !

Au passage, nous noterons que Han Laoshi a très bien mangé !

Chloé, Julia, Chloé

Découverte de Beijing

Après un réveil à 7H00, et un petit déjeuner précipité, nous avons pris le métro très propre et agréable  afin de nous rendre dans un vieux quartier de Beijing où nous avons passé 40 petites minutes à faire les boutiques. Puis, nous avons repris le métro en direction d’un cours de Tai Chi au grand air qui a fait du bien à tout le monde même si certains manquaient de souplesse !

Ensuite, nous nous sommes rendus à pieds chez un habitant qui proposait des cours de calligraphie et de fabrication de cerf-volants. Nous avons pu décorer nos cerf-volants avec nos propres talents et nous avons remarqué que certains en avaient plus que d’autres. Nous avons déjeuné chez ce même habitant qui nous a préparé un délicieux repas en plus d’être très accueillant.

Le déjeuner fini, nous avons repris le métro jusqu’au temple des Lamas (Yonghe), le plus grand des temples bouddhistes à Beijing, qui fût très beau. Il s’agit d’un ancien palais impérial composé de suites de bâtiments de plus en plus grands et imposants. Tout à la fin se trouve un bouddha de 26m taillé dans un seul morceau de bois de santal inscrit au Guinness Book des Records. Cette statue était plus qu’impressionnante!

Petites péripéties pour quelques filles du groupe lors de la sortie du temple des Lamas en direction du temple de Confucius. En effet, les chinois ayant une façon de conduire très originale, une fille a manqué de se faire écrabouiller entre un gros 4X4 rouge et un mur en pierre, de plus, une autre fille s’est fait bousculer par une personne âgée chinoise contre cette même voiture rouge. Ce n’est pas fini, sur le passage supposé piétons, deux autres filles ont manqué de se faire faucher par deux taxis enragés à 2 minutes d’intervalle. Bilan, plus de peur (de très grosse peurs) que de mal !

Enfin arrivés au temple de Confucius en entier, nous avons commencé par visiter le collège impérial situé à coté du temple. Dans ce collège, seuls les jeunes élèves les plus doués pouvaient y étudier afin d’occuper des postes élevés dans la société. Dans ce collège, ces élèves assistaient aux cours de l’empereur qui étaient retransmis par des gardes en guise de haut-parleurs. Confucius était un philosophe chinois très célèbre qui a créé certains principes d’éducation : il y a d’abord la politesse ( … ), la musique, le tir à l’arc, la conduite ( …!!), les mathématiques et la calligraphie. Selon lui, les professeurs devaient bien cerner le caractère de leurs élèves et les pousser à approfondir les matières pour lesquelles ils étaient doués. Confucius a également ouvert l’école aux pauvres en échange de viandes sèches comme frais de scolarité. Dans la cour du temple, il y avait une fontaine nommée la « fontaine d’encre » qui a pour réputation de permettre aux artistes de trouver l’inspiration s’ils en buvaient l’eau.

Après cela, nous avons expérimenté le bus à Beijing pour nous rendre à la colline de charbon. Du haut de cette colline nous avons un magnifique panorama sur la ville et en particulier sur la Cité Interdite. De plus, le site de la colline est doté d’un très joli jardin et de très jolis temples situés à différents niveaux, offrant ainsi plusieurs angles de vue tous aussi beaux les uns que les autres.

Pour finir, nous avons repris le bus pour nous rendre au restaurant afin de dîner avant de rejoindre l‘hôtel pour nous reposer après cette très longue journée.

Au total, nous avons chacun parcouru en moyenne 16500 pas à travers la capitale chinoise.

Camille C, Louisa C, Manon B et Jeanne R

Tianjin, une ville vieille et moderne

Le samedi a commencé brusquement puisqu’à 6h30, le téléphone de notre chambre d’hôtel à sonné pour nous réveiller. C’est donc en dormant encore à moitié que nous avons pris le bus pour aller à Tianjin pour visiter un marché d’antiquités. Après 40 minutes de marchandage auprès des vendeurs d’antiquités (dont l’authenticité pourrait être remise en cause), nous avons repris le bus en direction du restaurant, dont la spécialité sont les baozi.

Ce restaurant est l’une des institutions proposant ce plat à base d’un petit pain farci de poulet, porc ou encore de légumes. Ce restaurant est né d’une histoire populaire à propos du ce dernier. En effet, le fondateur du restaurant, qui excellait dans son métier de cuisinier, avait pour prénom « chien ». Dans la culture chinoise, les parents donnaient à leurs enfants des noms d’animaux dans le but de prévenir les accidents de la vie et de les garder en bonne santé. Ce cuisinier nommé chien était donc très doué pour préparer les baozi, et il était tellement célèbre pour ses talents culinaires qu’il se voyait obligé d’ignorer certaines commandes, afin de pouvoir gérer l’afflux constant de clients dans son restaurant. C’est donc de cette histoire qu’est né le nom de « goubuli baozi », traduisible par « le chien ne s’en occupe pas ».

Après ce repas copieux, nous avons repris le bus pour aller visiter China House, la Maison Chinoise en Porcelaine. Après une vue splendide depuis le trottoir sur cette porcelaine, nous avons entendu l’histoire de cette maison. Un homme âgé propriétaire de cette bâtisse décida avant la fin de ses jours de casser sa grande collection de porcelaine sur les murs puisqu’il ne pouvait les apporter avec lui dans sa tombe. Il est vrai que la réalisation de cette œuvre s’inspire sensiblement du charme catalan de Barcelone. En effet cet édifice est somptueux par ses nombreuses nuances de couleurs des différentes porcelaines. A l’intérieur de celle-ci se trouve une collection impressionnante de meubles anciens haut de gamme. Les nombreux touristes dont les chinois sont très attachés à leurs traditions et religions. Devant certains meubles se trouvaient une quantité indescriptible d’offrandes ( yuan). La légende précise qu’en faisant une offrande les personnes seront récompensées par une bonne fortune et du succès dans leur vie.

Après un petit détour dans la boutique de la maison en porcelaine, nous avons repris le bus en direction du quartier italien, « La Petite Italie » (ndt: ancien quartier colonial de la concession italienne). Nous nous sommes promenés dans ses rues au charme très occidental pendant 40 minutes, ce qui nous à permis de faire le tour des petites boutiques de souvenirs situées sur le bord de la chaussée.

Après cette journée bien remplie, les trois heures de routes pour retourner à Pékin ont pris des airs de sieste collective. En arrivant au restaurant, nous avons bien mangé, avant de passer au dessert ; nous avons en effet célébré l’anniversaire de toutes les personnes nées en Avril (Laure, Jeanne, Maya, Chloé, Robin, Aurore et Inès), puisque certaines d’entre elles fêtaient leur anniversaire pendant le voyage ! Les serveurs ont alors apporté deux gros gâteaux à la crème, dont il ne reste plus que le souvenir puisque que nous n’en avons pas laissé une seule miette. Nous leurs avons ensuite offert des cadeaux , et cette attention a semblé leur faire vraiment plaisir.

Pour finir la soirée, nous sommes repartis nous changer à l’hôtel, avant de retourner nous promener dans les magasins de musiques pour ceux qui le souhaitaient.

Earine et Pierre

Spéciale dédicace

Une dédicace spéciale à une jeune fille formidable, Maïwenn, qui fête ses 6 ans aujourd’hui.

Je t’envoie 1000 baisers de Pékin ma chérie, et te souhaite un excellent anniversaire ! Et comme tu peux le voir sur la photo, tous les élèves ici ont pensé à toi.

Gros bisous,
Rozenn (alias Maman)

Arrivée à Pékin

Bonjour à tous !

Aujourd’hui nous sommes le vendredi 12 avril. Tout d’abord, nous sommes arrivés à Pékin vers 7h30 ce matin, après un trajet dans le train de nuit qui fût une très bonne expérience. Ensuite, nous avons fait connaissance avec notre nouveau guide qui nous a conduit à notre nouvel hôtel. Donc, nous avons pu déguster notre petit déjeuner avant d’attaquer cette nouvelle journée.

Dans un premier temps, nous avons passé notre matinée à visiter la cité interdite. Ce site est très riche en histoire, ce qui nous a permis de comprendre davantage l’histoire de ce pays en remontant les différentes dynasties.

Vers 12h30 nous avons pu déguster un repas typique chinois.

Dans une deuxième partie, nous nous sommes rendus dans un lycée chinois. Ce fût un moment très riche en émotion, et qui restera je le pense inoubliable dans nos mémoires. Dès notre arrivée, nous avons été accueillis par des élèves du même âge que nous ainsi que la directrice de l’établissement. De plus, les élèves ont commencé la visite de leur établissement par nous montrer leur musée se trouvant au dernier étage. Ce musée retrace l’historique des différents présidents chinois et les maires de Pékin durant ces dernières années, une exposition des différents animaux afin d’améliorer leurs compétences en biologie et une salle où sont exposées des recherches en astronomie.

En outre, les étudiants nous ont conduits dans leur salle de théâtre où les élèves nous ont présentés un spectacle qu’ils avaient préparé pour notre arrivée. Les élèves français et les élèves du lycée chinois se sont très bien entendus, nous avons pu chanter avec eux, écouter l’opéra de Pékin et admirer d’autres chorégraphies notamment une avec une épée. Enfin, nous avons pu échanger nos cadeaux et partager un moment privilégié avec eux.

Pour conclure, ce fût une journée riche en émotion et très enrichissante.

Ducat Alice, Poirson Elise, Melot Lilou

… et on prend le train de nuit !

Aujourd’hui, nous avons pu faire une petite grasse matinée afin de préparer les affaires comme nous quittons Xi’an ce soir.

Après le petit déjeuner, nous nous sommes rendus au tombeau de l’empereur Jing Liuai se situant environ à 50 minutes de Xi’an. Le tombeau se présente comme une petite colline, passant de l’extérieur inaperçu. Cependant, un musée s’y trouve à coté légèrement enfoui où nous pouvons voir les fouilles entourant le tombeau où ont été retrouvés toutes sortes d’objets en terre cuite (statuettes, poteries, animaux…). Au passage nous avons eu une petite frayeur : madame HAN-CHOLLET a égaré son téléphone… heureusement il a été retrouvé quelque minute plus tard dans les toilettes !

Après le repas, nous avons un temps libre de 15h à 17h dans une rue commerçante de la ville. Toutes sortes de magasins s’y trouvaient (vêtements, chaussures….).

Puis, nous sommes allés à la gare en bus pour prendre le train de nuit en direction de Pékin. Après les passages de sécurité, nous sommes rentrés dans le train. Le wagon 5 nous était réservé (deux étaient dans le 6). Malgré l’étroitesse et le bruit du train, nous avons passé une bonne nuit mais courte.

Claire Desbiez-Piat, Nathan Tissot, Garance Tisserand et Tatiana Jovanikic