A Pompéi, fais comme les Pompéiens !

Posted by on 20 avril 2016

Ce matin, direction Pompéi ! Nous avons repris le car pour 2h30, mais après ce que nous avons traversé pour arriver jusqu’ici, Brice a fait la remarque ce matin que finalement, ces heures, on ne « les sentait pas passer » ! Nous étions devant les grilles, sans encombre, pour l’horaire fixé. Nous avons noté dès l’abord que le règlement paraissait fort strict : dans toutes les langues, à la billetterie, divers panneaux indiquaient qu’il fallait respecter les limites de 30x30x15cm, que les professeurs devaient inviter les élèves à laisser les sacs dans le car, et des pictogrammes illustraient fort bien tout cela. Nous nous sommes réjouis d’avoir bien observé les consignes de l’organisme et d’être exemplaires sur ces règles ; et nous avons constaté, comme lundi, que la réglementation italienne est, comment dire… appliquée de façon très subjective ! En résumé, nous sommes le seul groupe depuis le début à appliquer les normes en vigueur. Cela énerve passablement Mme Bouchet, qui a bien l’intention d’écrire à la direction de Pompéi pour savoir comment c’est possible, alors que les sacs à dos en particulier causent des dommages aux murs et fresques. A chaque fois, nous nous félicitons cependant d’avoir notre conscience pour nous, et nous pouvons affirmer haut et fort que les élèves vendéens savent se déplacer discrètement, en respectant les autres touristes, et sont sensibles à l’inverse aux comportements déplacés parfois rencontrés, qui les surprennent. Et puis d’ailleurs, le jeune Vendéen discret et bien élevé qui porte sa poche / son sac plastique / son pochon / sa bourse (rayer les mentions inutiles selon votre zone géographique d’origine) est toujours élégant en toute situation. Jouons aujourd’hui à « Qui est cet élève ? » (Indice : regardez son avant-bras !)

bourse

Ceci dit, après avoir admiré dès les guichets des moulages de victimes exposés sous des verrières, nous avons franchi les grilles, et démarré un véritable voyage dans le temps. Le principe de notre visite était de reconstituer la « journée-type » d’un citoyen pompéien, de préférence riche, qui n’aurait pas eu besoin de réellement travailler, et pourrait ainsi profiter de tous les avantages de cette cité qui était en fait un lieu de vacances très prisé des riches Romains. Les élèves ont réussi à retrouver toutes les étapes et ont choisi sur le plan les lieux qu’ils souhaitaient aller voir. Nous avons d’abord exploré les objectifs les plus proches : l’amphithéâtre, que nous avons pu comparer au Colisée :

…la palestre, haut lieu sportif de l’époque :

P1040589

…le jardin des Fugitifs, où les moulages de victimes arrêtées au pied d’un mur – avec parmi elles de nombreux enfants – ont suscité l’émotion des élèves. Ceux-ci connaissent bien l’histoire de la ville, des travaux précis ont été faits autour d’elle, et ils ont pu prendre la pleine mesure de la tragédie.

P1040618                        P1040620

Le Vésuve nous dominait, rappelant à chaque instant qu’il est toujours actif, ce qui suscite toujours les commentaires : « Et si ça recommence maintenant ? » Mais non, ouf, aucun tremblement de terre, ni panache de fumée, ni pluie de pierres ponces, ni coulée pyroclastique n’a gâché notre belle journée (très) ensoleillée.

P1040615                                  P1040665

Une pause-déjeuner a suivi, où nous nous sommes à nouveau réunis. Les pique-nique italiens sont souvent copieux, et les élèves en ont parfois trop, mais ils ont rarement faim ensuite !

P1040608                            P1040609  P1040613

Après cette pause roborative, les groupes se sont reformés. Nous sommes entrés plus avant dans la ville, ce qui a fait remarquer à Sid que « C’est grand, quand même ! » pour découvrir de riches maisons particulières : fresques, mosaïques, jardins réaménagés, rien ne manquait pour imaginer plus facilement la vie quotidienne de l’époque. Il faudrait juste avoir quelques éléments de mobilier pour bien toucher du doigt le faste qui était celui de certaines villas.

P1040599                        P1040602 P1040627                         P1040628P1040604                         P1040592

Dans la rue, les pavés eux-mêmes étaient un objet de curiosité : il a fallu bien faire attention où nous placions nos pieds pour ne pas nous faire d’entorse. Les passages pour piétons font toujours leur petit effet. Enola a fait de vraies cascades aujourd’hui, mais toujours réussi à nous suivre, et Brice, Augustin et Maël ont toujours été attentifs pour soulever le fauteuil lors des passages délicats (et ils furent nombreux).

P1040614

Les thermopolia, ancêtres des fast-food, bordent toute la rue principale, la Via dell’Abundanza. Nous avons pris plaisir à imaginer le service, et Maël qui a travaillé cette année autour de la cuisine et de la pâtisserie romaine a donné quelques explications sur la nourriture de l’époque.

P1040691                                    P1040693 P1040696

Les thermes étaient aussi une étape incontournable. Les plafonds très curieux sont en fait étudiés pour récupérer l’eau condensée : ingénieux ! Ils sont aussi plus petits que ce qu’on peut imaginer : mais bien sûr, tout comme il y a un stade de France et beauuuuuuucoup de petits stades de football, il n’y a pas énormément de thermes de la taille de ceux de Caracalla qui servent souvent de référence.

P1040635                  P1040639 P1040682                  P1040688

Nous avons passé aussi un moment dans les gradins du théâtre. Au loin, ils permettent de voir la caserne des gladiateurs, sur lesquels de nombreux travaux ont aussi été faits en classe.

P1040655                                           P1040659 P1040661

Pour finir, nous nous sommes retrouvés au forum où nous avions rendez-vous avec nos camarades de Chavagnes. Benjamin a pu faire profiter tout le groupe de ses connaissances sur les volcans, pour lesquels il a une véritable passion.

P1040709

Sur le côté, la réserve abritait encore quelques moulages, dont certains sont mondialement connus…P1040703                                   P1040707

Et pour finir, évidemment, devinez ce que nous avons fait : quelques pas de flashmob ! Et nous avons cette fois été rejoints spontanément par un groupe de jeunes élèves français, enchantés de suivre ! Encore de beaux moments de partage !

PENTAX DIGITAL CAMERA

PENTAX DIGITAL CAMERA

Au bout du compte, tout le monde était bien fatigué : la chaleur était intense, les coups de soleil se sont bien confirmés aussi, et il faut bien dire que certains ne se couchent pas vraiment tôt… Nous leur avons rappelé que d’après nos informations, la météo vendéenne est, disons, moins clémente. Nous nous (et leur) rappelons régulièrement qu’il faut savoir apprécier cette chance, et ressortons la crème solaire indice 50 avec le sourire.

Pour finir, nous avons dévalisé le rayon pasta du Carrefour Market pompéien, avec toutes sortes de variétés fabriquées en Italie et inhabituelles chez nous. Les gérants auront fait un bon chiffre d’affaires, notamment grâce aux « Camille BG » qui sont sorties les bras chargés.

P1040713

Parmi les photos prises ci-dessus, certaines l’ont été par Maël et Charlène, que nous remercions. La minute culturelle vous est offerte par Romain : saviez-vous que le seul concert jamais donné à Pompéi depuis sa découverte le fut par les Pink Floyd ? Merci Romain !

Si vous avez eu l’occasion de consulter le répondeur, vous aurez pu entendre depuis lundi : Quentin, Sid, Lucile, Clara. Les messages ont été intégralement rédigés par les élèves de 4ème des Brouzils et 3ème de Chavagnes jusqu’à présent : merci à eux aussi ! Aucune censure ou correction professorale n’a été appliquée.

Et merci, enfin, à vous de nous suivre si nombreux. Merci pour vos commentaires, qui encouragent à continuer, et qui font plaisir aux élèves. Demain, rendez-vous pour le compte-rendu d’une nouvelle journée à Rome !

6 Responses to A Pompéi, fais comme les Pompéiens !

  1. Mme Nghiap

    Avete!
    Merci de nous faire partager ce très beau voyage.
    Avec les 6° , nous sommes aussi allés visiter Rome aujourd’hui mais par diaporama interposé!
    Puis nous avons fait un rapide tour sur le blog « made in Italia « , Ils ont tous envie d’y aller …
    Profitez bien de toutes ces merveilles et de cette riche histoire qui est aussi la nôtre .
    Savourez les gelati, ici il fait trop frais pour appréciez une bonne glace.
    Bonne visite à Florence et à François (je veux dire le vase : clin d’oeil pour Mme Bouchet)
    Bon voyage pour le retour – Salvete!
    Mme Nghiap

  2. N. Bazin

    Ma photo préférée est sans doute celle de la flashmob avec les ruines de Pompéï en arrière plan : un cadre magnifique et des moments de joie partagée. Vous vivez des moments inoubliables! A la semaine prochaine !

  3. ISABELLE

    visites, ambiance et ce magnifique temps. Vous faites des envieux.
    bonne fin de séjour

  4. mme caillaud

    bonjour les latinistes, en direct du collège, il fait gris et pluvieux… profitez bien de vos visites !

  5. herve

    Bien oui les français sont respectueux des règles , merci à vous tous
    Vous photos sont supers et vos commentaires nous font rêver
    Quel beau voyage !!!

  6. MARTINEAU Ingrid

    ¡Hola a todos!
    Merci de nous faire partager ce blog super intéressant ! Cela donne vraiment envie de voyager en Italie !
    Profitez bien du beau temps, des paysages… et amusez-vous bien !
    Je vous souhaite une bonne fin de semaine et je compte sur vous dès demain pour vous lire à nouveau !
    A bientôt !
    La señora Martineau

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *