Chagrin d’école. Même pas grave !

Deux « incontournables » : deux livres révélations qui changent notre regard en un éclair de compréhension. Comprendre que la difficulté, l’échec scolaire n’est pas une fatalité.

chagrin d'école                   Même pas grave

Le témoignage de Pennac, Chagrin d’école, est à la fois drôle, vrai, émouvant, il permet à l’enseignant qui n’a jamais connu l’échec à l’école de comprendre un peu du mystère de la difficulté scolaire… tout en se régalant d’une écriture à la Pennac et en sortant de ce livre avec le sourire.

Même pas grave, l’échec scolaire ça se soigne produit le même effet : on rit, on est ému par tous ces petits morceaux de vies que nous avons rencontrés nous aussi, mais surtout, nous comprenons ! Comprendre c’est de la lumière en plus, comprendre c’est ce que nous demandons à nos élèves, comprendre, étymologiquement « saisir par l’intelligence, embrasser par la pensée », c’est le premier pas vers l’autre, surtout quand notre mission est de l’aider à grandir. Olivier Revol donne le regard essentiel et les clés qui permettent de lutter contre l’échec scolaire.

Et si les enseignants, avec les parents, et le soutien des professionnels de santé se mettaient à soigner ensemble les maux de l’apprentissage ? Non, promis, ça ne demande pas de travail en plus ! C’est juste une question de regard…

Pennac et Revol sont tous deux professeurs : l’un de littérature l’autre en médecine. Tous les deux dans le devenir, comme des paravents contre le souffle de sinistrose ambiant. Tous les deux de drôles d’oiseaux qui ont l’art d’élever …en nous donnant des ailes !

« Parfois pour apaiser le petit canard, il suffira d’un cygne… » écrit l’un en dernière page.

« Une hirondelle assommée est une hirondelle à ranimer, point final » conclut l’autre.

Ces deux-là, pourtant si différents, parlent bien le même langage !

Commentaires

commentaires

2 Comments

  1. Sophie 3 février 2015
  2. Odilon Redon 3 février 2015

Répondre

Vous n'êtes pas un bot hein ? *