Le livrel et le format ePub

ePub

Le livre numérique ou livrel (eBook en anglais) est un incontournable outil de l’édition numérique. Il tente de reproduire le mode de circulation des contenus papier en les adaptant au monde digital. L’eBook est un fichier dont le format est lisible via une liseuse. Comme tout élément numérique, les formats évoluent rapidement. Parmi eux, l’ePub est le standard ouvert qui tend à se généraliser de nos jours.

 * * *

L’ePub est le format non propriétaire le plus populaire pour créer un livre numérique. Il existe trois types de livrels :          

           1. Le livrel homothétique

Le plus répandu. Consiste à transposer à l’identique un livre papier en version numérique.

          2. Le livrel enrichi

Se développe de plus en plus. Utilise les possibilités du format numérique pour apporter un enrichissement au niveau du contenu mais aussi de la mise en forme.

          3. Le livrel originairement numérique

Créer par et pour le numérique, il ne complète ni n’imite le livre papier de départ.

* * *

Historique de l’ePub

 1996

  • Open Book, ancêtre de l’ePub a été créé par SoftBook
  • De plus, la norme OEBPS (Open eBook Publication Structure) fut développée à partir de la technologie de base pour liseuse électronique (lancée en 1998)

1998-1999

  • Prolifération de format engendrant un éclatement de l’offre. Chaque format n’est lisible que par un seul type de liseuse. La nécessité d’une norme se fait alors ressentir

  • Le NIST (National Institut of Standards and Technology) tente de normaliser le livrel avec l’Open eBook initiative, basé sur le langage XML.

  • Septembre 1999 : la version 1.0 de l’OEBPS est disponible

2000

  • L’OEBPS devient l’Open eBook Forum

2005

  • Avril : L’Open eBook Forum devient IDPF (International Digital Publishing Forum)
  • Septembre : ePub remplace l’OEB

2007

  • L’ePub 2 devient une norme de l’IDPF

 2011

  • Apparition de l’ePub 3 : basé sur les règles de l’HTML 5 et du CCS 3

 2013

  • L’union Internationale des Éditeurs reconnaît officiellement l’ePub 3 comme norme internationale

Le livrel à commencer à prendre de l’importance dès 2003. Ce n’est qu’en 2010 que les publications papiers sont suivies par une seconde publication numérique. Ces derniers sont souvent protégés par un filigrane contre la copie, voire même par un verrou numérique.

 * * *

Particularités techniques du format ePub

L’ePub se base sur les mêmes langages que ceux utilisés pour la création de sites internet. Ces formats sont en mesure de créer des livres numériques ayant les caractéristiques des livres papiers mais aussi ceux des sites web.

Le fichier ePub est constitué d’une arborescence qui comprend un dossier principal dans lequel se trouvent les fichiers HTML, CSS et autres documents (vidéo, photos etc.). Ces derniers sont aussi organisés en sous-dossiers.

Tous ces éléments sont répertoriés dans un l’élément « manifest » du fichier OPF, document structuré fondé sur XML.

Tous les fichiers et dossiers seront ensuite regroupés dans un dossier principal OPS qui sera compressé par la suite, donnant une archive ayant comme extension .epub.

Tout élément doit être compris dans la balise « element » du langage XML. Les sous éléments doivent être compris dans les éléments de niveau supérieur. Les consignes de mise en formes doivent être séparées du fichier initial du contenu.

Les spécifications techniques sont téléchargeables gratuitement sur le site de l’IDPF, concernant les formats ePub 2 et 3 et indique aux développeurs les bases utiles pour créer une application capable de lire correctement un fichier ePub.

 * * *

Caractéristiques générales

L’ePub a une structure semblable à celle des sites internet : organisation en dossiers, présences d’hyperliens, permet les scripts etc.

Il permet aussi la présence d’éléments paratextuels d’un livre, c’est à dire une table des matières, un index et une page de couverture. Notons qu’il y aura un chapitre par dossier.

À cela, viennent s’ajouter des dispositifs optionnels tels que les dictionnaires et les DRM : verrou électronique adopté par certains éditeurs pour protéger les livres numériques contre le piratage.

 * * *

Six fonctionnalités de l’ePub

          1. Il est portatif

Il possède un poids léger et son contenu est  « recomposable ». Ce qui le différentie du PDF, est le fait que le texte soit flottant, c’est à dire que la mise en page s’adapte automatiquement en fonction de la taille de l’écran et les options choisies.      

         2.  Permet la recherche de texte

Grâce à son architecture rigoureuse, l’ePub offre la possibilité de créer des applications qui permettent la recherche d’information. Les CFI (Canonical Fragment Identifiers) sont une spécification qui définit méthodes pour baliser et référencer des fragments de contenu (texte, image, mot etc.) et favorise ainsi la création d’hyperliens pour naviguer aisément dans le fichier.

          3. Il associe des annotations

Cette fonctionnalité dépend pour l’instant de l’application plutôt que du format. L’ePub 3 permettra d’associer des annotations plus riches grâce aux CFI. Il prévoit aussi la création de quizz, d’animations pop-up et bien plus encore. Cependant, l’IDPF recommande d’utiliser ces ajouts avec prudence.

          4. Les fichiers sont configurables

Il permet l’ajustement des polices de caractères, de leur taille, des marges etc. en fonction l’écran. On peut choisir une couleur de fond et en atténuer le contraste. D’autres options sont possible telles que la prise en charge des caractères particuliers et des formules mathématiques.

          5. Une navigation simplifiée

Il y a la présence de flèches à droite et à gauche qui permettent une première navigation dans le fichier. Une table des matières dotée d’hyperliens permet d’accéder au chapitre voulu. Il est possible d’entrer le numéro d’une page pour s’y rendre directement. De plus, une barre de défilement permet de se situer par rapport à l’ensemble du texte.

          6. Présence de métadonnées

Les métodonnées sont incluses dans un élément metadata, dont l’extension est .opf, structuré en Dublin Core. Ce dernier est une norme dans le milieu documentaire qui référence des fragments grâce à un identifiant numérique. Les métadonnées sont nécessaires pour juger la pertinence d’un document.

 * * *

Évaluation du format ePub

 Les + …

  • L’ePub permet la recherche en plein texte
  • Repérabilité du contenu grâce aux métadonnées globales
  • Accessibilité du contenu grâce aux normes communes aux navigateurs
  • C’est un outil qui relie des contenus de types différents : permet la création d’applications pour les personnes ayant des difficultés à la lecture ou à l’écoute
  • Format ouvert : gratuit pour tous

… et les –

  • Contraintes liées au langage de balisage peuvent rendre rigide la structure finale
  • Nécessité d’une connaissance poussée et rigoureuse des règles de syntaxe
  • La maîtrise de nouveaux langages peut s’avérer difficile
  • Confusion entre l’ePub 2 et l’ePub 3
  • Les formats concurrents privatifs d’Amazon et d’Apple bénéficient d’un plus grande visibilité, notamment via les supports les plateformes de distributions et les appareils de lectures de ces firmes


S O U R C E S

Le livrel et le format ePub de Fabrice Marcoux

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *