Doit-on suivre la Mode ?

fait de société, Non classé 0 commentaire »

« Le vêtement peut être considéré comme un langage. Muet bien sûr, mais langage tout de même puisqu’il en dit long sur celui qui le porte. En ce sens, il fait partie de la construction de l’identité. Mais à regarder la file des adolescents qui se dirige vers le collège, une sorte d’uniformisation est bien visible. Alors le vêtement, traduction ou trahison de soi ?

Le microcosme de la cour de récréation est régi selon des règles très dures. Un élève peut-être rejeté par ses camarades parce qu’il n’est  pas dans le coup.  » Mieux vaut éviter d’etre ringard », disent en choeur les adeptes de musique de rap . En effet, pour éviter l’exclusion, il faut se fondre dans le groupe, appartenir à une tribu. « Les jeunes ne veulent surtout pas porter d’uniforme, mais ils sont tous en uniforme! »

Ce que nous avons retenu après lecture de cet article sur la mode et nos recherches :

– On suit la mode pour être reconnu dans un groupe.

– On suit la mode parce que l’on n’a pas encore une identité bien définie et que c’est ainsi qu’on va la conquérir.

– On suit la mode pour ne pas être « démodés »

Mais en la suivant on répond aux agressions de la publicité pour des marques parfois très chères. Suivre la mode c’est, alors que l’on se croit différent et unique, rentrer dans un uniforme et ne plus se distinguer des autres.

Travail de Guillaume et David

Tags :

Faut-il légaliser l’euthanasie ?

fait de société, Non classé 0 commentaire »

L’euthanasie est une méthode qui a pour but d’abréger la vie, qu’il s’agisse d’une action ou d’une omission. Nous pouvons aussi parler de « suicide assisté ».

Le therme « euthanasie » vient du grec et signifie « bonne mort ». Il est vrai que certaines personnes ont recours à cette méthode pour abréger la souffrance des animaux. Nous appelons ça « l’euthanasie animale ».

« Sauver une personne est mieux qu’aider les gens à mourir. L’euthanasie sert à tuer des personnes qui souffrent. La vie est ce qui est le plus précieux, il faut donc la préserver. Tant que l’on peut aider une personne à vivre il faut le faire. Même si l’on souffre, on est toujours en vie et il y a toujours un espoir de se réveiller et de vivre. C’est au nom de la vie que je suis oppposé à l’euthanasie », pense Samir.

Au contraire, voici ce que pensent Agathe et Alexandra: « Mais dans certains cas, il faut prendre une décision et abréger les souffrances des malades. Quand une personne demande à mourir, il faut respecter sa décision, elle est libre de son corps : le jeune homme, Vincent Humbert, qui ne voyait plus, n’entendait plus et allait mourir dans d’horribles souffrances devait être aidé.

Il faut choisir au cas par cas et être très vigilant. Il ne faut ni abuser de l’euthanasie, ni s’en priver.

Tags : ,

La naissance sous X

fait de société 1 commentaire »

Nous avons choisi la naissance sous X en sujet de dossier car c’est un sujet tabou dont on n’entend pas beaucoup parler et on ne connait pas les lois. L’accouchement sous X est le nom que l’on donne lors d’un accouchement où la mère ne veut pas prendre en charge son enfant.

L’enfant est confié immédiatement aux service départementaux de l’aide sociale à l’enfance. Dans tous les cas la mère a deux mois pour revenir sur sa décision. Si la mère le désire elle peut laisser son nom dans une enveloppe sous scellé, lors de la majorité de l’enfant celui ci pourra faire la demande de cette enveloppe. Un rapport d’information a proposé que les enfants accouchés sous X puissent avoir accès à l’identité de leur mère à leur majorité.

La plupart des femmes qui accouchent sous X ont moins de 25 ans. La moitié sont sans profession et sans ressources propres. 10% sont séparées, divorcées, âgées de plus de 35 ans et ayant de grandes difficultés économiques.

Etre né sous X peut poser des problèmes en cas d’hospitalisation et pour obtenir un passeport, aux USA en particulier.

L’accouchement sous X est régi par l’article 57 du code civil et par l’article L22-6 du code de l’action sociale et des familles.

La naissance sous X peut provoquer un manque et une envie de connaître ses origines. Bien sûr une mère accouchant d’un enfant sous X n’a parfois pas d’autres solutions car la vie n’en offre pas forcément mais pour un enfant c’est difficile de ne pas connaître ses origines.

Par ailleurs la naissance sous X est souvent un moyen d’éciter l’avortement qui est très douloureux psychologiquement.

Le système est bien défini par la loi, des deux côtés les droits de la mère et de l’enfant sont défendus.

Travail de Manon, Laurie et Cham.

Nous avons choisi « Naître sous X » comme sujet de dossier car nous voulions savoir qui étaient les femmes qui faisaient ce choix. La plupart ne laissent aucune trace de leur identité. Les enfants sont confiés aux services sociaux qui placent les enfants dans différents foyers. Les familles ayant adopté un enfant ont le droit d’avertir l’enfant adopté sur ses parents biologiques et ses origines.

Ce sujet nous a touchées car nous ne pensions pas que des enfants étaient ainsi abandonnés à la naissance et nous ne connaissions pas toutes leurs difficultés.

Travail de Mathilde et Aurélie.

Tags :

Obama annonce que Guantanamo sera fermé

Non classé 0 commentaire »

Guantanamo est une prison situé au Sud-Est de Cuba et dans laquelle sont détenus toutes les personnes qui ont des liens avec le terrorisme.

Barack Obama a demandé, et partiellement obtenu, la suspension des procédures d’exception à Guantanamo, où sont encore enfermés 245 prisonniers, dont 21 inculpés et 14 autres renvoyés devant un juge.

La décision de Barack Obama a été unanimement saluée dans le reste du monde. Le rapporteur spécial de l’ONU sur la torture, Manfred Nowak, l’a jugée «très positive», le commissaire européen à la Justice, Jacques Barrot, a parlé d’«un symbole très fort», le chef du gouvernement espagnol, José Luis Zapatero, a souligné que «Guantanamo n’aurait jamais dû exister», tandis que le président afghan, Hamid Karzai, exprimait sa satisfaction «sur le principe». Les défenseurs des droits de l’homme qui espéraient une fermeture immédiate de Guantanamo étaient déçus. Mais une telle fermeture n’est pas possible d’un simple tour de clef. Tandis que les dossiers de six accusés, dont cinq organisateurs présumés des attentats du 11 Septembre et un jeune Canadien, Omar Khadr, ont été suspendus mercredi par deux juges militaires. Dans un retournement ironique mais pas inattendu, quatre des cinq hommes accusés, dont le cerveau autoproclamé des attentats, Khaled Sheikh Mohammed, se sont opposés mercredi à cette suspension, lors d’une audience d’à peine dix minutes à Guantanamo avec le juge Henley.

 

Laura  
Claire

2h2

Tags :

Les éoliennes en débat

débats et jeux de rôles 1 commentaire »

Le Maire. Bonjour et bienvenue à tous. L’ordre du jour est l’implantation d’éoliennes sur notre commune. Nous terminerons par un vote. Le promoteur du projet répondra à vos questions.

Le promoteur. Nous avons l’intention d’installer quatre éoliennes de 60 mètres de haut pour réduire votre consommation électrique et les émissions de CO2. Voici quelques chiffres : ces éoliennes pourraient réduire de 20% votre facture. Je pense que c’est un projet positif pour votre commune.

Un administré. Où voulez-vous les installer ?

Le Maire. Dans un champ, loin des habitations, vous verrez de la route ces « élégants moulins à vent ».

Guillaume. Elles vont gâcher la vue avec 60 mètres de haut.

Le Maire. Ne vous inquiétez pas, elles seront vraiment loin des habitations.

Samir. Et combien cela va-t-il coûter ?

Le Maire. Environ 50 000 euros. Nous avons un budget assez stable pour pouvoir y contribuer.

Laurie. Des éoliennes dans un champ oui, mais si elles cassent qui va s’en occuper ?

Samir. Elles vont polluer la vue dans ce champ.

Le Maire. N’oubliez pas qu’elles sont censées réduire de 20 % la consommation.

Guillaume. Elles ne tournent pas tout le temps, elles seront pour 75 % du temps à l’arrêt. Cela coûte plus cher pour les faire tourner.

Le promoteur. Votre commune est bien exposée au vent.

Un administré. J’ai entendu dire que les centrales thermiques bretonnes tournaient à plein régime à cause du froid. Je ne vois pas l’intérêt de ces « vieux squelettes rouillés » si ça ne marche pas quand il fait froid.

Samir. Au lieu de mettre des éoliennes pourquoi ne pas mettre des panneaux solaires ?

Le Maire. Il n’y a pas assez de soleil et ils coûtent plus cher.

Laurie. Les éoliennes ne créent pas d’emplois.

Le Maire. Elles entraînent une économie et rapportent de la taxe professionnelle.

Un administré. Elles rapportent surtout de l’argent aux promoteurs. Ils empochent pour 15 ans le rachat obligatoire par EDF de l’énergie à un tarif fixé au triple de la valeur marchande. C’est le contribuable qui paie la taxe professionnelle allouée aux mairies. Sur 170 000 euros de bénéfices 100 000 restent au promoteur.

Le promoteur. Vos chiffres ne sont pas exacts.

Guillaume. Ca fait du bruit, et ça va stresser nos animaux.

Le promoteur. Vos animaux s’habitueront très vite.

Samir. Avez-vous vérifié qu’elles ne seront pas sur le passage des oiseaux ?

Le promoteur. C’est fait, tout est conforme.

Guillaume. Est-ce vrai que vous les faites tourner pour faire croire qu’elles fonctionnent et que vous dépensez de l’électricité pour le faire ?

Le promoteur. Nous nous engageons à ne pas les faire tourner.

Un administré. L’éolien n’est pas cher, et n’est pas payé par le contribuable, il est payé par le consommateur sur les factures d’électricité et ne revient pas plus cher qu’un jambon-beurre. Au contraire le nucléaire lui est subventionné.

Le promoteur. Vous avez parfaitement raison.

Guillaume. J’ai lu que l’on payait 100 euros par an et par foyer pour faire marcher les éoliennes.

Le Maire. Mais cela offre plus d’avantages.

Laurie. Et si les pâles tombent ? Avez-vous pensé à la sécurité ?

Le Maire. Nous sommes assurés.

Le promoteur. Ce ne sont pas des allumettes quand même. Elles seront régulièrement surveillées par nos techniciens.

Guillaume. A quoi ça sert que nous soyons une réserve naturelle si nous polluons le paysage.

Guillaume2. Moi je trouve qu’elles sont très belles, on peut faire venir des touristes avec de telles actions.

Laurie. Vous allez faire une enquête d’utilité publique ? J’espère qu’elle ne sera pas bouclée en deux mois et en pleine vacances. Nous avons l’intention de donner notre avis.

Le Maire. Nous vous avons donné l’occasion d’en discuter. A présent passons au vote.

Résultat : 9 contre et 4 pour.

Compte rendu du jeu de rôle d’aujourd’hui sur le thème : les éoliennes pour ou contre.

Jeu de rôles : un élève était le maire, un autre le promoteur, les autres les administrés, deux secrétaires de séance.

Documents étudiés préalablement : « Vent mauvais sur les éoliennes », article de Fabien Gruhier, publié dans le Nouvel Observateur dans la première quinzaine de décembre.

Un article de l’Association Planète éolienne.

Tags : , ,

Agriculteurs: à Saint-Junien aussi, ça a « bardé »

Non classé 0 commentaire »

Des agriculteurs du sud-ouest du département ont manifesté hier à Saint-Junien.

Tracteurs et engins agricoles ont bloqué les entrées des deux grandes surfaces de Saint-Junien entre 10 h et 12 h. Les clients voulant se rendre dans les magasins ont été invités à faire demi-tour.

Une centaine d’agriculteurs (FDSEA et Jeunes agriculteurs), venus pour la plupart des cantons de Saint-Mathieu et Oradour-sur-Vayres, ont protesté énergiquement contre la politique des distributeurs de lait et de viande.

Alors qu’une partie des manifestants bloquaient toujours l’entrée des parkings, les autres, à l’intérieur des magasins, chargeaient des caddies de viande et de produits laitiers. Les caddies ont été enchaînés et abandonnés devant les caisses dans les magasins.
yoann ,, melanie ,, franck

Les éleveurs revendiquent le prix du lait

actualité sociale, Non classé Commentaires fermés sur Les éleveurs revendiquent le prix du lait

Mercredi 26 novembre 2008, 200 éleveurs ont manifestés contre la marge des prix trop haute.  Après s’être rassemblés dans une grande surface, les éleveurs ont rempli les caddies des produits laitiers et de viande.

Ensuite, ils les ont attachés par 2 ou 3 devant les caisses du magasin. De plus, ils ont vidé leurs remorques remplies de gravas sur la voie publique auxquelles ils ont mis le feu gênant ainsi le trafic routier.

Pour finir, ils ont arraché les caddies afin de les déposer devant la préfecture de Limoges, puis, garnis de foin leur ont mis le feu.

Il y aura des négociations, sinon Alain Renault affirme « qu’ils reviendront ».

Jean-Paul Sportiello

jeudi 27 novembre

Le Populaire

De Chris, Myriam,Emilie

Tags :

Les parents qui ont vendu leur bébé sur Internet… Ont changé d’avis

fait divers, Non classé 0 commentaire »

Il y a quelques mois un couple belge décide de vendre leur bébé sur Internet etimant qu’ils n’ont pas les moyens pour subvenir aux besoins de leur enfant.

Un couple de néerlandais qui sont intéressés échange le bébé contre une somme de 5000 à 10000 euros.

La loi belge n’interdit en aucun cas la vente de bébé sur internet, les parents biologiques sont attaqués pour « supposition d’enfant » ce qui veut dire une fausse déclaration à l’Etat-civil. Pourtant, la justice s’empare de l’affaire, de plus, trois procédures sont désormais en cours contre les parents.

Mélanie ,Laura le 27/11/2008.

Tags :

Les parents de l’étudiant tué à Grenoble portent plainte

fait divers, Non classé 0 commentaire »

le 12 novembre dernier à Grenoble, un étudiant a été sauvagement poignardé par un schizophrène. Les parents du défunt souhaitent que les responsable de cet échec médical et administratif soient mis en cause à l’issue de la procédure judiciaire. Ils ont donc porté plainte contre X. Cependant la procédure vise sans les nommer les préfets, directeurs d’ hôpitaux et médecins qui ont suivi le malade tout au long de son séjour psychiatrique. Aucune suite judiciaire ne sera donné à l’affaire.

Jeremie, Claire et Laura

Le Talk : Les questions posées à Bernard Accoyer

Non classé 0 commentaire »

Bernard Accoyer, président du Palais-Bourbon, répondra aux questions de Guillaume Tabard sur la réforme de l’audiovisuel public, à l’Assemblée, et sur le travail à domicile  qui fait l’objet de discussions au sein de l’UMP.

Après la pétition déposée contre cette réforme mercredi à l’Assemblée par des militants, Bernard Accoyer considère que le nouveau contexte du texte du député UMP est satisfaisant et doit trouver une majorité, le gouvernement voulant un vote d’ici Noël.

L’ ancien président de l’ UMP reviendra également sur le climat économique et social, sur le rapport adopté par les députés déclarant que le rôle du parlement n’est pas apprécié et qui conseille le vote de nouvelles lois mémoriales.

Maxime , Alexandre , Remi  2H2