Le tour du monde des langues en SVT

30 05 2013

Projet collaboratif : création d’un logiciel de  simulation multilingue 
« Le tour du monde des langues avec des logiciels de SVT»

Site dédié au projet : https://sites.google.com/site/svtlangues/ 

Présentation du projet

Niveau(x) d’enseignement concerné(s) : primaire, collège, lycée
Discipline(s) concernée(s) : SVT et de nombreuses languesLes personnes qui traduisent (ou traduiront) les textes de ce logiciel et en lisent (ou liront) une partie : mon épouse, des collègues, des parents d’élèves, des amis et des personnes de mes réseaux professionnels (Microsoft Innovative Educator, linkedIn, Coménius) ou sociaux (Facebook).
Traducteurs au 24/03/2013 :
  • Catherine Gallerand, professeur de SVT – DNL (Anglais) (épouse) (terminé)
  • Sabine Mathieu, professeur d’allemand (Allemand) (ami) (terminé)
  • Pina Franza, professeur de Physique en Italie (Italien) (Coménius) (terminé)
  • Coralie Cardoso, professeur d’Espagnol à Nantes (Portugais) (collègue) (en cours de traduction)
  • Centre pédagogique Ikas (Basque) (terminé dans la semaine)
  • Benoît Lardière, professeur de Breton à Nantes (Breton) (collègue) (terminé dans la semaine)
  • Youssr Chediac, professeur de SVT au Liban (Arabe) (Microsoft Innovative Educator) (terminé dans la semaine)
  • Mireia Gussinye Figueres, professeur de Français au Mexique (Espagnol) (Microsoft Innovative Educator) (terminé dans la semaine)
  • Naila Hassanova, professeur de Français en Azerbaidjan (Azéri) (Microsoft Innovative Educator) (terminé dans la semaine)
  • Denis Boche, professeur de français/latin (Latin) (collègue) (terminé dans la semaine)
  • Vijay Gupta, professeur en Indes (indisch) (Facebook) (terminé dans la semaine)
  • Alesjia Sapkova professeur de mathématiques en Lettonie (Russe) (Coménius) (prochainement)
  • Popi K., professeur de français en Grèce (LinkedIn) (demande envoyée)
  • D’autres en cours de négociation : Parent d’élève (Turc, …)

Prochainement d’autres contacts grâce au réseau eTwinning.


Description du projet
J’ai créé depuis 10 ans environ 60 logiciels de simulation et récemment un jeu sérieux. Ces outils motivent en général les adolescents par le côté ludique de ces logiciels et par l’utilisation de l’informatique (TBI ou salle informatique). Si depuis 6 ans je propose certains de mes logiciels dans des versions bilingues (français/anglais, français/arabe et français/basque), j’ai décidé cette année, dans un projet collaboratif avec d’autres enseignants, d’aller plus loin dans le « mariage » des SVT et des langues. J’ai réalisé un nouveau logiciel de simulation multilingue, dont des langues régionales : breton, basque, allemand, italien, anglais, arabe, espagnol, portugais, turc, hindi,…
Tout ce travail a été réalisé avec de nombreuses collaborations : un centre pédagogique, une entreprise d’agroalimentaire, un scientifique vulcanologue et des collègues français et étrangers.
Objectifs poursuivis

  • Les logiciels en français/anglais permettent de travailler un peu en anglais en cours de SVT comme le demande les instructions officielles : « Travailler avec des documents en langue étrangère est à la fois un moyen d’augmenter le temps d’exposition à la langue et une ouverture à une autre approche des sciences. Les outils (textes, modes d’emploi, images légendées, cartes, sites…) doivent être adaptés au niveau des élèves. C’est aussi l’occasion d’un enrichissement mutuel entre les enseignements linguistiques, scientifiques et technologiques. » (Programme des SVT du collège).
  • Ils permettent aux élèves anglophones de les utiliser.
  • Ils sont des ressources dans le cadre des cours en anglais dans des DNL (Discipline Non Linguistique)
  • Le logiciel multilingue permet aux élèves d’approfondir ou de découvrir de nouvelles langues pour éventuellement les « adopter ».
  • Ceux en langues régionales permettent d’offrir des ressources aux enseignants de ces langues.
  • Celui en arabe permet aux élèves de certains pays comme le Maroc (qui ne maîtrisent pas toujours très bien le français) de progresser en français et de pouvoir utiliser le logiciel.

Historique

1. 2007 – Le logiciel « Plante » en arabe/français à la demande d’un collègue marocain et avec son aide pour la traduction (téléchargé plus de 10 000 fois à ce jour).
2. 2008 – Les logiciels sur « Le pain et la levure » à la demande d’une entreprise d’agroalimentaire qui souhaitait proposer des animations bilingues (français/anglais) pour un site bilingue dédié aux scolaires.
3. 2009 – Le logiciel « Cloporte » en basque à la demande du centre pédagogique IKAS pour pouvoir le proposer aux enseignants comme ressource en basque.
4. 2010/2011 – Plusieurs logiciels en français/anglais avec l’aide de mon épouse, enseignante de SVT agréée DNL (Discipline Non Linguistique), pour ses cours de SVT en anglais.
5. 2011/2012 – Le logiciel « Volcan » en français/anglais avec la collaboration d’un scientifique vulcanologue : JM Bardintzeff et la traduction de mon épouse.
6. 2012 – Le jeu sérieux « Dans la peau d’un scientifique » la version français/anglais de ce jeu créé l’année précédente.
7. 2013 – Mise en place d’un projet collaboratif avec de nombreux enseignants pour proposer non pas un logiciel bilingue mais multilingue « La nutrition des lentilles d’eau ».

Description des étapes

  • Recherche d’un scénario permettant de faciliter l’acquisition de compétences et de connaissances, tout en motivant les élèves.
  • Réalisation du logiciel avec le logiciel Médiator.
  • Recherche de traducteurs par l’intermédiaire de réseaux professionnels ou sociaux :

Ces réseaux permettent d’être en contact avec de nombreux collègues un peu partout dans le monde.

  • Traduction par des collègues, …
  • Réalisation des versions en langues étrangères.
  • Utilisation avec mes élèves.
  • Mise en ligne du logiciel.
  • Remarques de collègues par courriel ou les mes réseaux sociaux… pour de d’éventuels bugs, des suggestions d’amélioration ou pour proposer des fiches d’exploitation.



Pour Noël un jeu sérieux en SVT

15 12 2011

Dans un numéro de Spirale la revue de recherche en éducation de l’université de Lille 3 Philippe Rocher montre  l’extraordinaire longévité des expériences de Jean-Henri Fabre à travers plus d’un siècle de manuels scolaires. Dès 1882, l’école de la République s’est appuyée sur le grand vulgarisateur pour encourager les sciences et la Raison dans l’enseignement.

http://spirale-edu-revue.fr/spip.php?article1078

J’ai réalisé la même expérience avec des papillons mais je l’ai sortie du livre pour qu’elle soit réalisable en virtuel  et non plus seulement décrite. Dans ce jeu les élèves découvrent la vie d’un scientifique ainsi que plusieurs textes consacrés à une expérience historique.  Dans le cadre d’une démarche d’investigation, ils réalisent ensuite virtuellement cette expérience imaginée par le scientifique. Pour motiver les collégiens, cette réalisation est « ludifiée ». Dans un autre épisode vous découvrirez  une expérience de  Lazzaro Spallazani qui avait mis des culottes à des grenouilles mâles lorsqu’il s’interrogeait sur le rôle du mâle dans la reproduction. Ce jeu permet un travail pluridisciplinaire : un enseignant de SVT pour la démarche d’investigation, en collaboration avec celui de français pour l’étude des textes, et celui d’histoire. http://44.svt.free.fr/jpg/experience_fabre.htm         Remarques :            

  • Ce jeu présente des textes et des expériences historiques, un travail en collaboration avec un enseignant de français est conseillé.
  • Il est possible d’accéder directement aux expériences sans l’étude des textes.
  • Le « joueur » est assez peu guidé pour rester dans l’esprit d’un jeu et tous les mauvaises manipulations (clic, …) l’obligent à recommencer pour l’inciter à bien lire les consignes et réfléchir.
  • Le jeu peut être accompagné d’une fiche pour guider le « joueur » si c’est le choix de l’enseignant.

B2i :             1.2) Je sais accéder aux logiciels et aux documents disponibles à partir de mon espace de travail. (1 – S’approprier un environnement informatique de travail) (Utilisation de la version CD)            3.6) Je sais utiliser un outil de simulation (ou de modélisation) en étant conscient de ses limites. (3 – Créer, produire, traiter, exploiter des données) En complément, mon article sur les jeux sérieux en SVT http://lewebpedagogique.com/toile/2011/01/22/les-jeux-serieux-serious-games/




Réseaux sociaux et veille pédagogique

8 04 2011

Twitter

Exemple personnel : http://twitter.com/svt44

Twitter est un outil web 2.0 qui permet de créer des petits messages (tweets) de 140 caractères maximum. Ces messages sont publiés dans une page (proche du mur de Facebook).

Un site, bitly, permet de réduire la taille de l’adresse pour avoir un peu plus de caractères pour l’information du message.

http://bit.ly/

Les pages peuvent être consultées individuellement sans posséder de compte Twitter personnel, il suffit de connaître son adresse.  Mais pour avoir  les messages en temps réel il faut se créer un  compte Twitter et s’abonner à des pages.

Après avoir créé un compte il est possible de s’abonner à d’autres comptes (abonnements) et des lecteurs  peuvent s’abonner à son compte (abonnés).

  • Les messages des pages auxquelles on est abonné (abonnements) s’affichent sur sa page en temps réel.
  • Ses messages s’affichent en temps réel sur les pages de ses  lecteurs  (abonnés).

Quels contenus dans les messages?

Certaines pages peuvent être une source d’information très importante à condition de bien choisir ses abonnements.

Facebook

Profil classique

Trois outils sont proposés dans Facebook : un mur, une messagerie et un chat(messagerie instantanée).

Un outil permet de rechercher et d’avoir des « Amis ».

Le mur est proche d’un blog. Il est possible d’écrire des messages contenant du texte, une image, une vidéo ou un lien. Le mur est consultable uniquement par ses amis voire plus en fonction du paramétrage du compte.

Ses « amis » peuvent commenter ses messages, voir écrire sur son mur (en fonction du paramétrage).

Ses messages s’affichent sur le mur de nos amis. Il est possibles de commenter les messages de ses amis voire d’écrire sur leur mur (en fonction du paramétrage).

Il est possible de chatter avec ses « amis » (messagerie instantanée) et d’envoyer des messages privés qui sont stockés. Les « amis » en ligne sont signalés.

Exemple personnel : http://www.facebook.com/gallerand

Attention :

  • bien paramétrer son compte pour rendre son mur et ses informations plus ou moins confidentielles;
  • le mur n’est pas considéré comme un espace privé, il faut respecter la législation.

Quelle(s) différence(s) entre une page ou un groupe Facebook?

Page

Les pages  permettent aux personnalités,  entreprises, associations … d’être présentes  sur Facebook. Par défaut, ces pages sont visibles par tout le monde. Il est possible d’être « fan » d’un page.

Pour  Facebook, uniquement les vrais personnalités et représentants de marques peuvent créer  des pages. Facebook   vérifie l’authenticité de ces pages. Si une personne crée une fausse page, elle peut être supprimée.

Exemple personnel : www.facebook.com/pages/SVT/124546377606225 (en construction)

Groupe

Les groupes permettent de discuter et de partager du contenu sur un sujet particulier.

Un groupe peut être public ou privé. Les messages  créés dans un groupe ou une page apparaissent sur sur mur

Exemple personnel : http://www.facebook.com/group.php?gid=55504952390&ref=mf

Certains « amis » (relations) , groupes, pages peuvent être une source d’information très importante à condition de bien les choisir.




Mise à jour du didacticiel WordPress

7 04 2011

Suite à la dernière formation.

http://lewebpedagogique.com/toile/didacticiel-wordpress/




Les outils d’un ENT

1 02 2011

Les outils d’e-lyco, l’ENT des lycées et collèges en Pays de la Loire

* E-lyco : le « e »  (prononcé i) souligne l’aspect web, en ligne, et rappelant la e-administration, le « ly » désigne les lycées et le « co » désigne les collèges.


Lire la suite »




Stocker des fichiers en ligne avec Dropbox

29 01 2011

Dropbox est un service de stockage et de partage de fichiers en ligne, gatuitement.

Un service de stockage en ligne comme Dropbox,  permet de sauvegarder des fichiers en ligne (très important en cas de « crash » du disque dur) et permet de pouvoir accéder à ses fichiers à partir de n’importe quel ordinateur relié à Internet (plus besoin de clé USB).

Le site Dropbox permet également d’installer  un logiciel sur un  ordinateur personnel afin de faciliter la gestion des fichiers et des dossiers  en ligne. Sur plusieurs ordinateurs personnels, Dropbox permet une synchronisation des fichiers.

Certains dossiers peuvent être partagés avec d’autres personnes et les fichiers placés dans le dossier pré-existant « Public », permet de partager des fichiers avec d’autres internautes par courriel, dans un blog, …

Un enseignant peut donc partager un ou des  dossiers avec un collègue (ou plusieurs), un autre avec sa famille et enfin mettre à la disposition de ses élèves des fichiers dans le dossier « Public ».

La version gratuite permet de stocker jusqu’à 2 Go de données, extensibles à 10 Go grâce au parrainage (2 Go + 8 Go à raison de 250 Mo par parrainage), le filleul reçoit lui aussi 250 Mo. Dropbox

NOUVEAU 29/04/2012 : Depuis avril les capacités de stockage ont doublé (toujours 2 Mo pour commencer mais 500 Mo pour un parrainage (rétroactif), stockage maximum de 18 Go)

Dropbox s’installe également sur les smarphones, … : https://www.dropbox.com/anywhere . Les photographies prises avec le smartphone peuvent être automatiquement sauvegardées dans un dossier de Dropbox, ce qui est très pratique pour les récupérer sur un ordinateur.

Lire la suite »




Les outils Google

22 01 2011

Cet article sera complété prochainement

Des outils gratuits pour les enseignants et les élèves

Google Earth :

Google Maps :

  • Site officiel
  • Pour créer des itinéraires, … très pratique pour les sorties scolaires, les voyages, … Il est simple d’utilisation. Il permet d’associer une carte à une vue satellite, d’ajouter des photographies, des tracés, des calques, des commentaires …  Ces cartes peuvent être intégrées dans une page web.
  • Exemples personnels :

Lire la suite »




Les jeux sérieux (serious games)

22 01 2011

On les appelle jeux éducatifs, jeux sérieux, jeux électroniques, serious games, …  Ces jeux ont leur place dans les cours  pour une utilisation individuelle ou en petits groupes dans une  salle informatique et peut-être plus pour une utilisation collective avec un TBI. Les informations ci-dessous apportent des réponses à certaines questions et proposent de nombreux exemples.

Le jeu vidéo rend-il malade ? Isole-t-il les joueurs de la vraie vie ? Est-ce une affaire de jeunes ? Le manifeste du jeu sérieux réalisé par la société, conceptrice de ces jeux, Succubus Interactive, balaie ces préjugés. Il explique l’intérêt de ces jeux et leur mécanisme d’apprentissage. Et il renvoie à quelques réalisations de l’entreprise. Le manifeste pourra-t-il convaincre les chefs d’établissement d’investir dans ce domaine ?

http://www.jeuxserieux.fr/wp-content/themes/wp-pixels/featured/Manifeste_du_jeu_serieux.pdf

L’agence des usages TICE présente ces jeux dans une article très complet.

http://www.agence-usages-tice.education.fr/que-dit-la-recherche/jeux-serieux-quels-apprentissages-48.htm

Lire la suite »




Effacer définitivement un compte Facebook

12 12 2010

Depuis environ 1 ou 2  ans, la majorité des jeunes qui avait un blog , hébergé par Skyrock plus la plus part, a abandonné son blog pour  Facebook.

Le dérapages observés sur les blogs se retrouvent sur les murs de Facebook. Les sanctions sont très lourdes pour les infractions constatées sur Facebook ou un blog  (Lire l’article sur le site académique de Marseille).

Mais mieux vaut  faire de la prévention que de devoir sanctionner. Dans combien d’établissements un information sur les dangers d’Internet est-elle proposée aux élèves mais aussi aux enseignants et aux parents!

Il est facile de suspendre son compte Facebook, mais rien n’est effacé et à la 1ère connexion on retrouve le compte tel qu’on l’avait laissé!!!

Pour effacer  définitivement un compte Facebook :

http://www.facebook.com/help/contact.php?show_form=delete_account




Ai-je le droit d’utiliser toutes les ressources de la toile?

11 12 2010

Avant d’intégrer une image, un texte, une vidéo, … dans :

  • un devoir à rendre pour les élèves (diaporama, TPE, …)
  • un cours pour les enseignants,
  • un article d’un site et/ou blog, …

il est obligatoire de s’assurer que ces ressources sont bien libres de droit.

Dans un site si rien n’est spécifié concernant son contenu, vous ne pouvez que consulter les ressources (photo, son, vidéo, texte, animation, …), mais pas les récupérer pour un devoir, un cours, un site, …

Dur, dur…

Non Il est très souvent aussi facile de respecter la législation que de l’ignorer.

Lire la suite »