LeWebPédagogique - Partagez la connaissance !
traitement-de-texte

Traitement de texte, ce méconnu

De la machine à écrire à l’ordinateur

Lorsque j’étais instituteur, j’utilisais la machine à écrire portable que ma mère, secrétaire, m’avait donnée. Je tapais ainsi tous mes cours avec cet outil mécanique, utilisant un carbone pour faire un double, un triple.

traitement-de-texte

Lorsque je faisais une faute de frappe, il fallait intercaler un petit ruban effaceur, retaper la bonne lettre… Cette manipulation laissait parfois une petite tache sur le papier !

Parfois (souvent), le document finissait pas ne plus être très présentable. Il fallait le retaper ! Et je n’avais pas de photocopieuse dans ma classe à tous les cours (maternelle à CM2).

Aujourd’hui, la machine à écrire mécanique est passée aux oubliettes. L’ordinateur est venu remplacer cet outil obsolète. Oui, mais ?

Le traitement de texte traite du texte électroniquement. Il doit permettre normalement d’automatiser nombre de manipulations comme créer une table des matières mise à jour instantanément. Malheureusement, très peu de personnes connaissent ces possibilités et lorsqu’elles tapent un texte long (cours, rapport, mémoire, thèse), la frappe du document devient un véritable calvaire !

Automatiser

Prenons quelques exemples :

Je suis sûr que vous allez vous reconnaître… ou reconnaître vos élèves !

  • La table des matières n’est jamais à jour malgré ma bonne volonté et je dois retaper la numérotation qui n’est jamais juste ;
  • La légende de mon graphique passe à la page suivante et n’est plus sous le graphique. Je tape « Entrée » mais je reporte le souci plus loin dans mon document ;
  • La police de caractères n’est pas toujours la même pour le même type de paragraphe malgré mes relectures ;
  • Il m’est demandé (mon directeur de mémoire) de travailler à l’américaine (pas de retrait de première ligne dans un paragraphe) alors que j’ai travaillé à la française (retrait de première ligne d’un paragraphe). Je dois tout corriger paragraphe par paragraphe sur mes cent pages. J’en oublie toujours ;
  • On m’indique que la taille de la police de mon corps de texte est trop grande, je dois modifier partout en sélectionnant à la souris ! Là encore, je me loupe ;
  • Grrr, aïe, aah, à l’aide, marre, …

Savez-vous que toutes ces manipulations qui vous mettent les nerfs en boule peuvent être automatisées par votre logiciel ? Vous ne me croyez pas ? Si, si, je vous l’assure !

Pour éviter un long discours, je vous mets en lien un cours que j’ai écrit qui fait appel à des vidéos d’explications. Vous pourrez ainsi travailler en autoformation : http://jacques-cartier.fr/tout_distance/traitement_texte_ce_meconnu.pdf

Ce cours n’est pas libre de droit, faites-en une utilisation uniquement personnelle.

Le maître-mot dans ce document est « le style ». Votre logiciel utilise tout un lot de styles pré-établis. Par exemple « Titre 1 », « Titre 2 »… qui permettent de numéroter automatiquement votre document et de générer la table des matières.

La vidéo ci-dessous vous donne une idée. Cliquer sur 720p HD pour travailler avec une bonne définition.

Bon, allez-y, vous allez vite comprendre ! Et n’hésitez pas à transmettre à vos élèves vos compétences toutes neuves !

Au besoin, vous pouvez me contacter gracieusement si vous rencontrez quelques difficultés : [email protected].

 

Une chronique de Jacques Cartier

www.jacques-cartier.frwww.espace-formation.eu

Commentaires

commentaires

jcartier

Enseignant honoraire à l'Université de Franche-Comté

commentaires

    • Effectivement ce logiciel libre est très performant et gratuit !
      Néanmoins, dans beaucoup d’endroits, d’entreprises et même d’institutions pédagogiques publiques (par exemple un lycée professionnel tertiaire), la suite Office reste prépondérante.
      Bien à vous,
      Jacques Cartier