salle-portable

Mon nouveau statut de professeur à temps plein 🙂 me donne plus de temps pour l’observation des pratiques. Cette semaine je suis entré dans une salle de cours. L’enseignement portait sur l’intégration de la CAO / DAO dans les processus de création.

Voila ce que j’ai vu … :

Six étudiants qui travaillent dans une salle informatique mais sans se servir des ordinateurs du réseau ! De quoi faire bondir les investisseurs des collectivités locales et de quoi interroger sur le lien entre l’architecture de salles de cours et les méthodes pédagogiques. En l’état la salle d’informatique traditionnelle semble avoir vécue, comment organiser les cours dans cette nouvelle configuration ?

Il serait beaucoup plus confortable pour l’enseignant d’avoir un agencement plus ergonomique, puisque c’est possible. On sous estime les possibilités de la pédagogie embarquée$.On commence à s’affranchir des machines en tant qu’outil fixe en entrant dans l’ère où la salle banalisée peut se transformer en salle dédiée.

L’image interroge sur les façons dont il faut équiper un lycée en informatique. Dans le cas présent tous les étudiants sont équipés d’ordinateurs portables (personnels). Le cours continue pourtant dans la fiction de la salle d’informatique.

Cette réflexion doit se poser me semble t-il dans les établissements où les élèves sont dotés par l’institution (collectivités locales)

  • Autre situation de cours- Semaine de travail à la campagne (vidéo, dessin, land art, photos…)

chevalet

Le matin de cette prise de vue les étudiants devaient se consacrer à la peinture. On constate la présence logique du chevalet, du cadre pour fixer le papier dessin et … un ordinateur (tous les étudiants procédaient de la même façon). L’ordinateur servait à donner une représentation de la nature, des détails de végétations, des paysages.

J’ai eu ce sentiment que l’expression de Prensky les « digitals natives » prenait tout son sens dans ce lieu de création. L’ordinateur de façon surprenante opère un retour en arrière (pré impressionniste) à l’époque où l’artiste recomposait la nature dans son atelier.

autre vue de la salle

chevalet-2

NB : pour compléter le commentaire de Rémi Thibert une étude de l’observatoire des inégalités relative à l’équipement numériques des français

L’enquête

Tags :