Non aux violences sexuelles!

Nous sommes au lendemain d’un scandale sur l’avortement : certaines personnes accusent les femmes ayant eu recours à l’IVG d’être des meurtrières. De nombreuses manifestations ont lieu dans toute la France et la Ministre des droits des femmes, pour faire écho au scandale, prend la parole sur le parvis de l’Elysée au sujet des violences sexuelles faites aux femmes :

https://www.law.com/americanlawyer/2018/10/26/the-metoo-backlash-is-building/?slreturn=20181107080841

« Nous voilà aujourd’hui, toutes rassemblées pour dénoncer les violences sexuelles. Vous ! Hommes, maris, copains, cousins, oncles, pères, grands-pères, frères, inconnus, pourquoi cela ? Pourquoi vous sentez-vous supérieurs ? Pourquoi une personne démunie d’appareil génital masculin devrait-elle se taire ? Pourquoi devrait-elle subir sans rien dire ? Des regards insistants, des sifflements, tout cela ne vous semble pas important, mais c’est le premier geste qui engendre la suite. Ensuite ce sont des attouchements. Et là, la femme est consentante ? Parce qu’elle ne se débat pas ? Et à la fin c’est le viol. Et là, encore une fois, parce que la femme ne se débat pas, elle est consentante ? Non ! Il n’y a pas de consentement.

Certaines se donnent la mort quand elles en ressortent vivantes, si nous pouvons utiliser le terme « vivantes ». Ces femmes brisées peuvent tomber enceintes, comme si le viol ne suffisait pas elles doivent ensuite avorter. Imaginez la blessure pour une femme. Et cette femme messieurs, après cela, ne désire plus d’enfants. Et cette femme, c’est votre femme. Vous désirez plus que tout avoir des enfants avec elle, mais à cause de la violence d’un autre, elle ne veut pas et ne peut pas. N’auriez-vous pas envie de crier votre rage au monde entier ? De remonter le temps ? De retrouver son meurtrier? Parce que oui, nous pouvons appeler cela un meurtrier.

De plus, les propos tenus par certains hommes sont honteux. Par exemple la dernière fois j’étais au restaurant avec une amie et il y avait, à la télévision, les informations. Le gros titre était une femme qui avait été retrouvée morte après avoir été violée à plusieurs reprises. Et savez-vous ce que l’homme derrière moi a dit ? « Elle l’a mérité cette « cochonne », elle devait avoir envie de se faire violer, vu sa tenue, elle appelait au viol. Elle s’habillera mieux la prochaine fois. » Mais savez-vous ce qui a été le plus honteux ? La réponse de sa femme : « Mais chéri, il n’y aura pas de prochaine fois. ». En rigolant sa femme lui a répondu cela. N’êtes-vous pas indignés ? Trouvez-vous cela normal qu’on doive retrouver une femme morte pour en parler ? Absolument pas ! Et de plus cette femme était mal habillée ? Ah bon ? Alors une femme ne peut pas s’habiller comme elle le souhaite ? Une femme ne peut pas mettre de jupes ? Ni de talons ? Ni trop de maquillage ? Et pourquoi ? Parce que ceci est vulgaire me direz-vous. Cela est un moyen de s’apprêter comme un autre. Une femme a le droit de s’exprimer par son accoutrement messieurs. Tout comme vous. Donc une femme chic et sexy appelle au viol ?

Je ne suis pas sûre que les valeurs que prône notre pays aient été comprises par tout le monde. Le mot « Liberté » signifie être libre. Donner le choix aux personnes, ne pas les obliger à faire ce qu’elles n’ont pas envie, leur laisser leur libre arbitre. Le mot « Égalité » signifie être égaux. Aujourd’hui les hommes et les femmes ne sont toujours pas égaux, même de nature. Croyez-vous qu’une femme d’un mètre cinquante soit égale devant un homme d’un mètre quatre-vingts ? Elle n’arrive pas à se débattre et donc elle est consentante ? Je ne pense pas. Et le mot « Fraternité » signifie s’aider les uns les autres, se soutenir. Ne pas rire devant la bêtise d’autrui et ne pas rabaisser la femme en tenant des propos honteux. Aider la femme à s’en sortir et là le mot « Fraternité » pourra sonner.

D’autres hommes violent par vengeance : une femme les repousse, leur ego en prend un coup et ils se vengent. Tout cela parce qu’une femme n’a pas répondu à vos avances ? Parce qu’une femme ne vous désire pas ? Et donc vous décidez de lui prouver le contraire. Parce que vous pensez être irrésistibles ?

Et ne parlons pas du milieu professionnel. Dire à une femme qu’elle est embauchée ou qu ‘elle peut avoir une promotion si elle se montre gentille avec le patron ou les partenaires. Ou la licencier parce qu’elle refuse des avances. Mais messieurs, une femme va au travail pour la même chose que vous : travailler. Travailler ! Vous entendez ? Pas pour vous distraire ou être votre jouet ! Pour travailler ! Est-ce qu’on embauche un homme pour son charme ? Non. Ou son sourire ? Non plus. Peut-être pour son physique ? Et non ! Alors pourquoi les femmes ? Vous pensez que les femmes sont démunies de toute intelligence et que leur seule raison d’être sur Terre est de satisfaire vos besoins, chers messieurs ? Les femmes sont des personnes comme vous, avec un cerveau et un honneur. La femme se respecte. La femme est votre égale messieurs. La femme a le pouvoir d’engendrer la vie, de donner naissance à votre prochain. C’est pour cela aujourd’hui que je me tiens devant vous. Pour mettre la femme en avant et dénoncer cette société qui évolue mais ne rend toujours pas bien la justice. Nos droits ne sont pas acquis, il fait continuer de se battre pour que justice soit faite. »

Lou-Anne Thierry, 1ES3

décembre 7, 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *