Création d’architectures expérimentales, de visions » futurologiques, restées a l’état de dessins, de collages ou de maquettes .Architectures prospectives.

« Demain, la ville sera elle-meme un immeuble. (…) »Michel Maymont

De Thomas More à Dubaï, existe-t-il encore des projets de …

www.la-croix.com › Actualité › Monde

[PDF]Rêver la ville… Utopies urbaines : de la cité idéale à la ville …

www.cdu.urbanisme.equipement.gouv.fr/IMG/pdf/utopia_cle17cefc.pdf

 .

Utopies – Habiter autrement

www.habiter-autrement.org › News

Utopies Réalisées – Architecture urbanisme FR

projets-architecte-urbanisme.fr › Actualités

L’architecte de l’utopie sociale – Herodote.net

www.herodote.net/Le_Corbusier_1887_1965_-synthese-1904.php

L’utopie ou la poésie de l’art

expositions.bnf.fr/boullee/arret/d7/d7-1/index.htm

 [PDF]Les architectes de l’utopie – Bibliothèque nationale de France

www.bnf.fr/documents/biblio_architectes_utopie.pdf

L’architecture utopique – Réseau Canopé

www.reseau-canope.fr/tdc/tous-les…/les…/larchitectureutopique.html

Architecture et Utopie – ESAAix

www.ecole-art-aix.fr › … › ANTEUNIS Jasmine

Définition de l’utopie
« Si le monde ne vous plaît pas, vos pouvez le changer » Orson Wells
« L’utopie c’est la vérité de demain » Victor Hugo.
« Les utopies ne sont que des vérités prématurées » Lamartine.
« L’utopie et la contre- utopie sont des actes politiques dont la finalité se divisent globalement en deux grandes familles:les utopies -miroirs et les utopies- projets.La famille des utopies miroir est celle du monde à l’envers…elles ne sont pas destinées a se réaliser mais à frapper l’imagination…peuvent être un acte d’opposition, une critique,une contestation.elle s’attaque à un modèle de gouvernement…en lui opposant un modèle théorique idéal, qui au delà de sa vocation de manifeste politique, sert… à justifier l’effet miroir.La deuxièmpe famille…organiser complètement  une nouvelle société (…)l’architecture et l’urbanisme sont les moyens le plus clair de ce type d’intervention.(…)
L’utopie serait…un procédé heuristique, une invitation à réfléchir sur les formes canonique d’une cité urbaine. »Utopies urbaines publié par Emmanuel Eveno,PUM toulouse,1998.
« L’utopie est le remède des inquiets, elle rassure en élaborant un modèle idéal stable d’où est éliminé le temps donc l’incertitude, la surprise…entre l’utopie et la prophétie.Les liens sont indéniables.L’utopie s’oppose toujours au présent, puisque sa principale raison est de critiquer celui-ci, en lui opposant une situation idéale.L’utopie n’est pas dans le passé…ni dans le présent..dans le futur, elle est plutôt hors du temps qui est son principal ennemi…Sa seule localisation possible reste l’avenir. »Histoire de l’avenir: des prophètes à la prospective,Georges Minois.1996
« Tout architecte rêve de concevoir « l’habitat idéal », « la ville idéale ».Hélas cette idéalité est effrayante et renvoie l’architecte face à sa responsabilité,celle de concevoir un espace où vont vivre des hommes…avec le risque omniprésent d’une dérive totalitaire…L’utopie est et doit rester une force de proposition.Les maîtres du genre, platon ,More…ont utilisé l’utopie comme instrument d’une critique de leur société, mais aussi comme moyen d’apporter des réponses aux problèmes qu’ils mettaient en évidence…chercher de nouvelles idées,de nouvelles voies…proposer…explorer…L’utopie est une projection mentale sans contrainte d’une société imaginaire censée répondre à des problèmes réels et ayant à priori le bonheur comme objectif.(…) utopie vient d’ou- topos, lieu de nulle part.(…)choisir les contraintes qui vont s’exercer sur les sociétés proposées.Dans… les utopies urbaines des contraintes se traduit dans le principe de la tabula rasa.Utopie est aussi un lieu hors du temps.(…)Le progrès devient le fondement même de l’utopie ».*1.
  • L’utopie selon Karl Mannheim est: »un programme cohérent d’action, né d’une réflexion qui transcende la situation immédiate, un programme dont la réalisation briserait les chaînes de la société établie ». Ce n’est pas « le rêve vague et impossible ».L’utopie urbaine au XXe siècle de Robert Fishman.1979
  • Qu’est ce qu’une utopie architecturale?:ordonner l’espace et le temps
  • Il s’agit de concevoir une cité idéale permettant de vivre et d’habiter autrement.C’est une ville rêvée, c’est surtout une représentation, une projection mythifiée de l’organisation sociale, politique et économique d’une communauté,la conception d’un idéal social.Elle permet de se projeter dans le futur, tout autant, que de critiquer la situation actuelle.(utopia de T.M)
  • Réalisations seulement théorique (Thomas More, Fourrier)
  • Réalisation pratique et théorique (Le Corbusier et Niemeyer)
  • Quand est-ce qu’apparait la notion de cité idéale?:  Dès l’antiquité avec platon et son fameux texte de la république ,conception d’une cité modèle).
  • L’architecte se fait éducateur. Il apprend à habiter. ».Changer la ville, c’est changer la vie » pour conduire l’homme à une vie harmonieuse.La société reprend les dispositifs concentrationnaires.
  • « Notre société rationnelle s’est efforcée de réaliser l’utopie.Mais si l’utopie est désaliénante dans l’imaginaire, elle devient oppressive dans la pratique. »*1 l’architecte, le prince et la démocratie:vers une démocratisation de l’architecture,Michel Ragon, Edit Albin Michel,1977
  • La question des moyens de transport dans les cités modernes.
  • L’utopie a-t’-elle encore droit de cité?Assistons nous désormais à un désintérêt pour ce type de construction sociale idéal , lié à une crise de l’imaginaire?
  • Que faut-il faire pour éviter les erreurs des utopies urbaines du XXe siècle?:
    « L’utopie doit être collective« Fernando Ainsa ,
    Chaque citoyen doit participer à l’utopie, elle ne doit pas être la création d’un seul théoricien omnicient.Elle doit répondre aux attententes de ceux qui y vivront.
    « …l’utopie doit compre avec le principe de la table rase…Il est impotant de prendre en compte la ville pré-existente…De même faut-il laisser place dans l’utopie mise en oeuvre à des modification futures dont nous n’avons probablement pas d’idée.. »*2
  • *1,*2)Joël Recasens, Une histoire des utopies urbaines à travers les travaux de Lecorbusier, Howard et Soleri,dans l’ouvrage « les utopies de la ville »n°10 dirigé  par Yvette Marin, collection annales littéraire, Presses universitaires franc- comptoises,2001.

Exemple à étudier:

  • le Familistère de Guise de GODIN en 1858 et 1883
  • Les cités jardins (de Sellier ou Letchworth de 1900 de l’urbaniste anglais E.Howard où l’on replace la campagne en ville.(Principe communautaire,propiété publique au sol,service et commerce organisé par des associations.Hygiénisme et organisation urbaine décentralisée.Ville de format circulaire.24000 hectar dont 400 pour l’habitat.30 000 habitants.6 centres de voisinnage autout d’un parc central.Les industries et entreprises agricoles sont en périférie.Contre les villes mal aérées, individualistes.(structure associative.)
  •   Le Corbu.:équilibre entre habitat collectif et individuel.Hygiénisme et progrsè industriel.Vertivalité et préservation du sol.Comme howard la cité est dans un parc.

« l’architecte à tord l’habitant a raison » disait Le Corbu, face à des construction sous les pilotis dans l’une des cités radieuses.

  • Lilypad de V.Caillebaut où la cité idéale est une île.
  • Les « maisons communes russes ».

 

derives urbaines

derivesurbaines.com/

DÉRIVES URBAINES. La marche en ville, un art contemporain

la « Palissade aux emplacements réservés » présentée à la première Biennale de Paris en 1959.