Comment pratiquer sereinement le jeu en classe ?

jeu-en-classe

Mes méthodes pour pratiquer la pédagogie par le jeu et pour en limiter les débordements.

Comme beaucoup le savent, le jeu est pour moi une évidence et la base même de ma pédagogie. Je suis professeur des écoles depuis 10 ans et voilà 10 ans que je m’amuse avec mes élèves ! J’ai créé de nombreux jeux moi-même mais j’utilise aussi ceux déjà édités de collègues ou même des jeux de société plus familiaux.

De nombreuses personnes m’ont interpellé à ce sujet, m’expliquant qu’elles avaient du mal à canaliser leurs ouailles notamment lors des séances de jeu. C’est ainsi que craignant les débordements certains enseignants limitent leurs recours au jeu.

Je vais donc vous donner mes quelques astuces et clefs pour réussir à pratiquer sereinement la pédagogie par le jeu dans votre classe.

Voici les questions qui me sont le plus souvent posées.

  • Comment limiter le bruit, comment jouer sans que ce ne soit la foire ?
  • Comment pratiquer le JEU et  jouer réellement tous ensemble, tous en même temps ?
  • Les élèves peuvent-ils jouer en autonomie sans la présence d’un adulte ?

 

Comment limiter le bruit ?

660

Nous parlons ici de jeu, de l’activité la plus naturelle, la plus instinctive pour un enfant. Vouloir tout contrôler est illusoire.

Il est vrai qu’il faudra à l’enseignant qui pratique la pédagogie par le jeu un certain « lâcher prise ». Lors de séances de jeu on ne peut pas TOUT contrôler. J’irai même plus loin il est même mieux de laisser les élèves s’arrangeaient un peu alors leur sauce afin de favoriser l’émulation et la transmission de connaissances et compétences de pair à pair.

Il vous faudra donc renoncer à une partie de votre « pouvoir de contrôle ». Le mieux est d’ailleurs que vous soyez vous même en train de jouer pour pouvoir vous mettre dans le même état d’esprit qu’eux (Un grand enfant sommeille en chacun de nous…). Il faudra donc pour le mieux que vous fixiez les limites avec les élèves en amont de la séance de jeu. Voici quelques unes des miennes, vous en faites ce que vous voulez !

  1. Quand on joue on peut parler, rire, s’encourager (feu vert cf. la batterie sonore et les feux que j’utilise).
  2. On ne peut pas crier ou hurler.
  3. Si un copain est à la peine, on peut l’aider lui souffler AVEC son accord.
  4. Il faut respecter le tour de chacun et ne pas couper la parole des autres.
  5. On peut aider mais pas faire à la place de… (Je vais te mettre sur la piste ok ?)

 

Peut-on réellement jouer tous ensemble en même temps ?

Apprenez-leur-a-jouer-ensemble_exact441x300

Tout dépend des conditions du jeu.

Si vous êtes l’animateur du jeu, vous pouvez bien évidemment jouer avec toute la classe (les TNI, TBI ou vidéo projecteurs facilitent la vie, j’utilise pour ma part un vidéoprojecteur relié à une caméra HUE HD dont je parlais dans ce post, elle permet de filmer en temps réel le plateau devant vous et projeter le tout en plus grand).

Ce temps de jeu doit être limité (15 minutes maxi) si vous êtes seul (à moins de vouloir ramer, voir les regards se perdre et avoir le plus grand mal du monde à garder tout le monde DANS le jeu).

Si vous êtes assez ouvert sur la question, je vous incite à inviter des adultes dans la classe pour jouer avec vous. Là aussi beaucoup d’enseignants ont un large pas à faire sur la désacralisation de LEUR classe.

Uncle_Sam_pointing_fingerIl faut, à mon sens y faire entrer le plus souvent possible des personnes extérieures, des adultes, des intervenants, des parents, des grands-parents pour que le classe soit un réel espace de vie. Voici comment je présente la chose dès le début de l’année en réunion de parents, en quelques phrases clefs ça donne :

  1. « Mesdames et messieurs j’ai besoin de vous.« 
  2. « Je vais vous offrir la possibilité de faire la petite souris.« 
  3. « Si vous le voulez et si vous le pouvez vous pourrez venir chacun 3 fois dans l’année ou plus. »
  4. « Les séances de jeu ont lieu le lundi et le vendredi la dernière heure, pratique pour vos RTT.« 
  5. « Chaque enfant a autour de lui, 2, 4 ou même 6 adultes, en vous comptant vous et leurs grands-parents. »
  6. « Pour notre classe de 30 élèves nous avons donc potentiellement 30 x 6 adultes= 180 personnes disponibles. »
  7. « Vous n’imaginez pas la joie qu’aura votre enfant à jouer avec vous EN CLASSE et AVEC ses copains. »

Pour vous donner une idée du succès rencontré, j’ai en moyenne entre 4 et 6 adultes à chaque séance dans ma classe. Certains viennent chaque semaine, d’autre une fois par période d’autres une fois par trimestre, d’autres encore jamais. Mais chaque adulte repart ravi de l’expérience et l’enfant a les yeux qui brillent pendant toute la séance.

J’ai même des mamies dont je n’ai plus les petits-enfants dans ma classe qui reviennent d’année en année. Vous n’avez pas idée de la richesse des échanges inter-générationnels qui se produisent en classe.

 

 

Peut-on laisser les élèves jouer seuls en autonomie ?

superman

Ma réponse est « Bien sûr !« 

Il faut cependant se laisser le temps. Généralement ces temps de jeux autonomes ne démarrent qu’en période 2 dans ma classe (novembre,décembre). En effet, il vous faut d’abord :

  1. fixer le cadre de votre pédagogie ;
  2. connaître vos élèves ;
  3. reconnaître les élèves altruistes capables d’êtres des maîtres tuteurs et d’animer le jeu à votre place ;
  4. présenter progressivement chaque jeu et que la règle soit intégrée et admise par chacun ;
  5. que des habitudes aient été acquises pour jouer sans exploser dans l’enthousiasme général.

De temps à autres, j’ai un parent inscrit qui ne se présente pas à la séance (pour cause d’oubli, de maladie ou d’impératif professionnel) : pas de souci ! Je propose un jeu au groupe qui se retrouve seul, nous reformulons la règle et nous décidons d’un commun accord qui va animer le jeu (en cas de désaccord on propose manche 1= animateur 1 / manche 2= animateur 2).

Tout ça pour vous dire qu’il faut oser faire confiance à vos élèves et les responsabiliser. Ainsi vous pourriez appliquer cette maxime à vos élèves et à vous-même enseignant :

« Jouer est une chance, ne la gâchez pas ! »

Bien à vous et joueusement vôtre !

Mathieu Quénée

Mon blog avec mes jeux de plateau

Ma page Facebook

Si vous souhaitez vous documenter un peu plus sur le sujet, voici une sitographie intéressante :

Commentaires

commentaires

One Response

  1. Laila 14 avril 2015

Répondre

Vous n'êtes pas un bot hein ? *