Hackers et Logiciel Libre

Le hacker est « quelqu’un qui hack », ou « construit un hack. » Le terme définit un hacker comme une personne qui se délecte de la compréhension approfondie du fonctionnement interne d’un système, en particulier des ordinateurs et réseaux informatiques

Réseaux informatiques

Un réseau informatique est un moyen de communication permettant à des individus ou des groupes (entreprises) de partager de l’information et des services. La technologie des réseaux informatiques est constituée de l’ensemble des équipements et des outils (matériels et logiciels) qui permettent à des périphériques finaux (ordinateurs, imprimantes, téléphones portables, etc.) de partager des ressources.

Format de fichiers

Un format de données est ainsi une convention (éventuellement normalisée) utilisée pour représenter des données — des informations représentant un texte, une page, une image, un son, un fichier exécutable, etc. Lorsque ces données sont stockées dans un fichier, on parle de format de fichiers. Une telle convention permet d’échanger des données entre divers programmes informatiques ou logiciels.

Convertisseur Analogique Numérique

Depuis une vingtaine d’années, le traitement numérique des données prend le pas sur les approches purement analogiques. Le recours au numérique permet en effet un stockage aisé de l’information, une excellente reproductibilité des traitements, la possibilité de développer relativement aisément des fonctionnalités complexes, une réduction des coûts de production, etc.

http://projet.eu.org/pedago/sin/ISN/6-CAN.pdf

Algorithmique

L’algorithmique est l’étude et la production de règles et techniques qui sont impliquées dans la définition et la conception d’algorithmes, c’est-à-dire de processus systématiques de résolution d’un problème permettant de décrire les étapes vers le résultat. En d’autres termes, un algorithme est une suite finie et non-ambiguë d’instructions permettant de donner la réponse à un problème.

Logique séquentielle

Les circuits logiques combinatoires ne suffisent pas à eux seuls à la manipulation de l’information comme cela se fait dans les systèmes numériques modernes. Le caractère figé des circuits combinatoires — que traduit la correspondance stricte entre les entrées et les sorties — limite considérablement le champ de leurs applications. C’est là que les circuits séquentiels prennent toute leur importance.

http://projet.eu.org/pedago/sin/ISN/4-logique_sequentielle.pdf